Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace (226)

TOMBTHROAT - Eden Apocalypse (2012)
Par DARK MORUE le 25 Juin 2012          Consultée 3394 fois

Et vlan, aller, paye encore ta grosse claque qui vient de là où on l'attendait pas !
Y'a pas à dire, 2012 est un bon cru. Niveau Death Metal (aussi bien Old School caverneux et baveux que méga moderne en plastique supersonique), impossible de pas être rassasié en ce début d'année, les sorties de qualité déboulant à la pelle malgré quelques foirages. TOMBTHROAT fait sans aucun doute partie de la zone supérieure du panier, et devraient réussir à s'imposer en valeur sûre d'ici quelques années...

Et quand je parle de haut du panier, admettez que c'est pas rien. Ces derniers temps, ça veut même dire qu'on s'impose contre les énormes blockbusters que peuvent être les ABORTED, DYING FETUS, HIDEOUS DIVINITY ou SPAWN OF POSSESSION ! Cette nouvelle sortie -et première véritable, les autres étant des rééditions lifting- du label qui monte Blast Head Records a en effet tout pour plaire à l'amateur de Death en général, aussi bien Old School côté US que moderne et actuel. Faut aussi dire que c'est pas leur coup d'essai, "Eden Apocalypse" étant le 4e album des allemands, et ça s'entend.

Ce que TOMBTHROAT nous sert est une mixture qui n'a rien de franchement révolutionnaire, tout à fait classique vue de loin, mais qui fonctionne du tonnerre. On pense pas mal à l'album de TRIFIXION dont je vous ai parlé l'année dernière (mais si, même que j'ai eu quasi 3000 lectures parce qu'il y avait de la fesse sur la pochette, voilà, celui-là, maintenant ça vous revient!), en mélangeant un brutal death rougeoyant purement moderne IMMOLATION-like avec un lot de riffs qui rappellent un certain fœtus en train de crever, sur des influences plus Old-School prenantes émanant fort la Floride du début des années 90. Ceci se ressent dans la prod absolument excellente passée au Cellar Studio, entre puissance millimétrée et gros son gras et épais. Même la batterie s'en sort exceptionnellement bien, triggée à fond sans paraître déshumanisée et dotée de blasts des plus efficaces qui explosent à la gueule dans les règles de l'art.

Ces petits gars ont tout simplement tout compris au Brutal Death. Envoyer une musique intense, violente, expéditive, mais pas dénuée d'accroche et de riffs marquants. Que le tube de l'album "I, Supremacy" vous arrive entre les esgourdes et vous en serez convaincus pour sûr : gros tapis de blasts jouissifs, totalement déchaîné, mais porté par des riffs sombres à la INCANTATION, alternant pains dans la gueules et explosions chaotiques méchantes dans une atmosphère folle et schizophrénique (les hurlements en fond et le gars de AMAGORTIS en guest trompent pas). Intense, tout simplement, où tout est à sa place. Le son bien abrasif fait beaucoup, mais le parfait agencement des riffs et le tempo des plus soutenus qui ne faiblit jamais sans tomber dans l'excès est la grosse force du combo. Des brûlots sans merci "Condemned At Procreation" ou "Bleed For Me" avec son sample blasté totalement dévastateur (!) aux séquences plus entraînantes et groovy ("Psychological Disharmonism", "On The Goat And The Lamb") avec surtout des ramonages frontaux en tout-brutal, blast à la clef, qui arrachent comme pas possible tout en sachant se répartir habilement au sein de chaque morceau... Toutes les compositions se révèlent absolument sans failles une fois scrutées, impossible de s'y faire chier pour qui tend l'oreille, toujours relancées par une brutasserie supersonique impitoyable ou un solo mélodique surprenant et orgasmique.

Les deux grands gagnants de l'album sont surtout les acteurs les plus inhabituels du genre : le chant et la basse. Ralf Keitel ici présent est en effet particulièrement effrayant au micro, servant un growl guttural classique et inarticulé néanmoins rythmé et nuancé, débitant surtout ses lignes avec une rage contagieuse et un débit rythmique soutenu et jouissif. Et le bassiste quant à lui se montre des plus présents, presque envahissant. Pas une seconde de l'album ne se passe sans qu'on puisse tranquillement disséquer l'espace sonore et identifier ses lignes tentaculaires, comme a pu le faire VOMIT THE SOUL sur son énorme dernier album. Respect. Et tout ça pour entrer en symbiose et former un bloc des plus solides et barbares, le ralentissement ne faisant visiblement pas partie de la philosophie du groupe, ne lâchant jamais l'accélérateur pour notre plus grand bonheur !

En marchant droit dans le sillage de formations aussi variées que INCANTATION, IMMOLATION, VOMITORY ou même NILE, et en proposant au final une parfaite synthèse de la globalité de la scène Brutale actuelle en un seul album, TOMBTHROAT nous envoient du lourd et du gros. Technique en bon Américain, dévastateur comme la scène Italienne, engraissé à l'Europe moderne et un batteur olympique pour le coup bien Allemand. On mixe tout ça entre les mains de vétérans et on le cale dans une plastique qui a tout pour plaire (superbe artwork de Marco Hansmann, guitariste chez les fous de BLASPHEMER et surtout artiste de talent que google est votre ami pour lister les groupes phares actuels qu'il a déjà illustrés), et voilà un des opus les plus carnassiers qu'il soit possible d'entendre à l'heure actuelle, en best-of de tout un genre, qui ravira tous les amateurs de Death dignes de ce nom !

Cailloux : ultra solide, puissant, supersonique tout en étant d'une efficacité terrassante, un must de 2012 en concurrence directe avec les poids lourds. Ni plus ni moins.

A lire aussi en DEATH METAL par DARK MORUE :


TORTURE THRONE
Stench Of Innocence (2014)
Death Suédois de France. Enfin.




BLOODBATH
Unblessing The Purity (2008)
Bain de sang 2.0


Marquez et partagez






 
   DARK MORUE

 
  N/A



- Ralf Keitel (chant)
- Björn Köppler (guitare)
- Peter Hildenbrand (guitare)
- Volker Rietz (basse)
- Alexander Wenz (batterie & backings)


1. Manifestation
2. Eden Apocalypse
3. I, Supremacy
4. Condemned At Procreation
5. Breed Of Depravity
6. Psychological Disharmonism
7. A-dominion
8. Of The Goat And The Lamb
9. Bleed For Me
10. On The Gallows
11. Lord Of The Cremation Ground



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod