Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH TECHNIQUE MéLODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : First Fragment
- Membre : Arch Enemy, Cannabis Corpse
 

 Myspace Officiel Du Groupe (251)

ARSIS - A Celebration Of Guilt (2004)
Par FENRYL le 20 Décembre 2011          Consultée 3016 fois

Je ne me souviens même plus comment j'ai eu vent de l'existence de ce groupe. Cela fait plusieurs années que j'ai posé une réservation sur ce premier album du groupe, sans pour autant me souvenir de ma rencontre. Une proposition de la BAD (Boîte à Demandes) ? Sans doute au final. Car je suis sur le dossier depuis 3 ans, jour pour jour ! C'est vous dire comme depuis l'eau est passée sous les ponts mais surtout d'autres galettes ont vu leur priorité s’exercer sur ce "A Celebration Of Guilt"... Encore une hérésie de ma part...

En effet, ce petit groupe américain mérite plus qu'un détour.
Pour vous faire brièvement les présentations, nos deux natifs de Virginia Beach se sont rencontrés en 2000. Cet album, leur premier L.P faisant suite à une démo de 2002, est ainsi le fruit de la collaboration du batteur Mike Van Dyne avec surtout l'homme à tout faire James Malone, qui remplit ici les fonctions de chanteur, guitariste et compositeur ! Et ce n'est pas rien car il accomplit chacune de ces tâches avec une maestria qui force le respect.

ARSIS œuvre ainsi dans le domaine respecté et respectable du Death Technique. Celui-là même qui porte haut et fort des références nombreuses mais jamais égales que celles du maître-étalon du genre, à savoir DEATH.
C'est indéniable et reconnu : ARSIS ne renie pas cette grosse influence. On est proche des derniers albums du groupe de Chuck ici. Mais bien loin de singer ce combo, ARSIS y incorpore des composantes majeures comme le Thrash et surtout des aspects très mélodiques. DARK TRANQUILLITY période "The Gallery" n'est pas loin ou encore un récent HYPOCRISY pour ne citer que des patrons en la matière.

Avec un c.v. aussi riche que bandant, il est difficile de ne pas faire plus plaisant. Et en 11 titres, nos Américains s'appliquent à ne pas se fourvoyer. Des tracks en moyenne autour de 4 minutes, composent cet opus plein de fougue et d'énergie : l'intro de "Maddening Disdain" est addictive instantanément.
Malone n'est pas, pour cela, avare en riffs cinglants et ciselés (les murs de 6 cordes de "The Face Of My Innoncence") mais également de soli endiablés ("Worship Depraved", le plus posé "Looking To Nothing"). Les harmoniques artificielles fusent, les murs de grattes densifient le son et la guitare lead, sur le principe du Death Mélo, offre ce côté aérien si caractéristique ("Carnal Ways To Recreate The Heart", "Dust And Guilt", "Elegant And Perverse", "The Sadistic Motives Behind Bereavement Letters" pour ne citer que ceux-là !).
N'espérez pas ainsi la moindre pause durant ce carnage ininterrompu qui, en 45 minutes, ne laisse pas retomber la pression. Van Dyne derrière ses fûts n'est pas en reste et donne ce côté ultra punchy à ce Death ("Elegant And Perverse").

En remplissant nombre de fonctions ici, Malone n'en est pas pour autant la cible de quelconque remarque : son chant death est particulièrement vindicatif, haineux et donc ainsi plus proche des références Black que celles growlées et caverneuses. Une sorte de mélange parfaitement réussi entre CHILDREN OF BODOM, NORTHER et les hystériques du genre. Assez déroutant quand on parle de Death mais depuis 2004, on ne peut pas dire qu'on ne connaît pas la chanson : un paquet de groupes proposent ce type de chant.

En ne ménageant pas ses efforts, ARSIS et ses deux membres se donnent les moyens de se faire remarquer, avec classe et respect. Bourré ras-la-tronche de puissance, d'énergie et de mélodie pour les amoureux de Death au son résolument moderne et technique, ce "A Celebration Of Guilt" n'a pas à rougir de sa prestation et compose une belle référence dans la discographie du groupe, qui va par la suite très rapidement tourner avec de très gros noms et être signé par Nuclear Blast (sans compter une signature chez Washburn pour Malone, pas mal non ?!)... La suite donc très vite à la découverte de ce premier album frais et vivifiant !

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par FENRYL :


MORS PRINCIPIUM EST
Inhumanity (2003)
Accessible, sérieux et appliqué...




DETONATION
Portals To Uphobia (2005)
La confirmation d'un Death mélodique technique


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- James Malone (chant, guitare,basse)
- Mike Van Dyne (batterie)


1. The Face Of My Innocence
2. Maddening Disdain
3. Seven Whispers Fell Silent
4. Return
5. Worship Depraved
6. Carnal Ways To Recreate The Heart
7. Dust And Guilt
8. Elegant And Perverse
9. The Sadistic Motives Behind Bereavement Letters
10. Looking To Nothing
11. Wholly Night



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod