Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH TECHNIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Death
- Membre : Orphaned Land
 

 Myspace (358)

ETERNAL GRAY - Your Gods, My Enemies (2011)
Par FREDOUILLE le 23 Novembre 2011          Consultée 3394 fois

Avec une galette de la trempe de "Kindless" sortie en 2002, on croyait bien que les Israéliens allaient véritablement casser la baraque. Tu m'étonnes... Le groupe enregistrait son premier album en Suède (au célèbre studio Abyss) avec, cerise sur le gâteau, les apparitions au chant de Peter Tätgren (HYPOCRISY) et de Schmier (DESTRUCTION). Je me rappelle qu'à l'époque ça avait fait un petit buzz autour du groupe et lui avait même permis de partager l'affiche avec des groupes tels que BEHEMOTH, ROTTING CHRIST, MESHUGGAH ou encore et donc DESTRUCTION.
Mais ce n'est pas tant ces célèbres guests qui allaient prédire un bel avenir à ces Israéliens surgis de nulle part, mais bel et bien leur Death Metal Technique ultra puissant, lourd et pesant qui fit de "Kindless" une pure déflagration (pour ne pas dire tuerie !) et qui reçut d'ailleurs à l'époque pas mal d'éloges ci et là (8/10 sur Metal Hammer et album du mois dans plusieurs magazines).

Malheureusement, le sort en a décidé autrement. À la suite de sempiternels changements de line-up, le groupe allait complètement tomber dans l'anonymat. Mode hibernation complet. On croyait même que le groupe ne ressortirait plus d'album. Jusqu'à ce que sous la houlette de leur membre fondateur Dory Bar-or, ETERNAL GRAY (signé chez Season Of Mist) réapparaisse en ce second semestre 2011 avec un line-up tout neuf et surtout un second et nouvel album (pourtant écrit en 2007 !) enregistré une nouvelle fois en Suède. Enfin ! Ce n'est pas trop tôt !

C'est donc derrière cette pochette particulièrement alléchante (l'œuvre d'un certain Adrien Bousson) que le nouveau ETERNAL GRAY nous gratifie de 9 nouvelles compositions bien plus complexes qu'il n'y parait et... toutes en béton armé. Au programme, un Death Metal lourd, écrasant, implacable (tous aux abris !). Assurément moderne (servi par une production de haute volée), puissant (renforcé il faut bien le reconnaître par un chant guttural de qualité), technique (comme en témoignent quelques enchaînements de premier choix, ou encore les nombreux et limpides soli pour la plupart de haute voltige qui jalonnent l'album -"Never Waits", "Inner Anger"-) et particulièrement dévastateur, le Death Metal des Israéliens ne vous laissera aucun répit. Les riffs sont particulièrement puissants et tranchants ("Blind Messiah"), les rythmiques absolument bluffantes, nombreux blasts à l'appui, sont parfois agrémentées d'une basse monstrueuse et vrombissante ("Inner Anger", "Controlled"). Le rendu est donc parfois faramineux.

L'évolution par rapport à "Kindless" est sensiblement palpable. En cela, "Your Gods, My Enemies" est beaucoup moins condensé et étouffant que son prédécesseur. Seule "Unlabeled" peut rappeler l'ancien matériel.
Une recherche d'harmonies parfois évidente ("Lost Control", "Never Waits"), quelques atmosphères (plutôt sombres) distillées ci et là et quelques breaks - limite atmosphériques - bien amenés ("Lost Control", "Unlabeled") permettent aux compositions de respirer à pleins poumons.
Si cela marque une progression dans l'orientation musicale des Israéliens, on regrettera néanmoins un manque évident de variation dans les compositions et quelques éclairs de génie que l'on pouvait retrouver avec bonheur sur "Kindless". Ce qui est malheureusement un peu décevant par rapport à ce que le groupe pouvait proposer en 2002. La créativité est ici, il faut bien le reconnaître un peu en deçà de ce que l'on pouvait espérer de la part du groupe israélien. De ce fait, l'album peut paraître un tantinet linéaire.

Ceci étant, les fans de Death technique pourront à n'en pas douter apprécier ce second album d'ETERNAL GRAY dont on soulignera quelques similitudes avec MESHUGGAH pour certaines rythmiques asymétriques ("Blind Messiah"), GOJIRA (le début de "From The Sky" des Français ne dépareillerait pas sur cet opus), DECAPITATED également (mais avec un aspect moins brouillon et un chant beaucoup plus étoffé) voire NEVERMORE ("Your Gods, My Enemies", "Desolate The Weak") pour quelques rythmiques et soli.
"Your Gods, My Enemies", bien qu'en deçà de son prédécesseur, demeure néanmoins un très bon album de Death Metal technique, carré, bien huilé et qui tourne au final à plein régime.


A noter en bonus track la version électro de "Never Waits" avec chœurs et chant féminin. Version totalement inutile.

Note réelle : 3,5/5.

Morceaux préférés : "Controlled", "Inner Anger", "Blind Messiah".

A lire aussi en DEATH TECHNIQUE :


PSYCROPTIC
The Scepter Of The Ancients (2003)
L'album que le Brutal Death Technique mérite.




BEYOND CREATION
Earthborn Evolution (2014)
OBSCURA se fait chauffer le cul


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Oren Balbus (chant)
- Dory Bar-or (guitare)
- Auria Sapir (guitare)
- Gil Ben Ya'akov (basse)
- Dror Goldstein (batterie)


1. Lost Control
2. Controlled
3. Black Prophecy
4. Desolate The Weak
5. Inner Anger
6. Your Gods, My Enemies
7. Unlabeled
8. Blind Messiah
9. Never Waits
10. Never Waits (electronic Version)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod