Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE/SYNTHROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

2020 Diamonds

The BIRTHDAY MASSACRE - Pins And Needles (2010)
Par MEFISTO le 1er Janvier 2011          Consultée 2405 fois

D'habitude, quand un groupe de Metal fondé en 1999 n'est pas sur Metal Archives, il y a un problème. La ligne est parfois si ténue entre ce qui est Metal ou non que les « défricheurs » qui alimentent notre Bible encyclopédique à tous – ceux qui ne connaissent pas devraient se fouetter dix bons coups comme certaines religions le préconisent encore avec leurs femmes « infidèles » qui osent boire de l'alcool ou montrer leur joli visage – hésitent à inclure des combos gothiques/synthétiques/radiophoniques/ tels que les Canadiens de THE BIRTHDAY MASSACRE. Dommage, car des groupes encore plus mièvres y sont immortalisés et non, je ne nommerai personne pour éviter l'esclandre.

"Pins And Needles" est le quatrième skeud des Torontois (métropole du Canada bourrée d'Anglais et toujours bloquée par le trafic et l'ennui), donc nous les prenons matures. Et c'est tant mieux, car THE BIRTHDAY MASSACRE ne fait pas semblant d'être un ado dans un corps d'adulte, il en assume les responsabilités et nous pond un agréable album de « Metal » Gothique à la limite de la pop radio (synthrock). Je ne sais pas si c'est le kitsch anglo-canadien qui a provoqué cela, mais la facilité avec laquelle s'ingère "Pins And Needles" me charme et me choque à la fois. Je me surprends à aimer cela, comme j'avais aimé le dernier album de KITTIE (des Canadiennes, shut, pure coïncidence), et en même temps, je suis gêné car c'est clair comme le jour que THE BIRTHDAY MASSACRE ne sera jamais cité dans les livres d'histoire comme une référence de la musique rock.

Mais il peut être une porte d'entrée idéale dans la famille recomposée et moderne du Metal pour les adolescentes. Bon, ok, les gars aussi, rangez vos couteaux que diable ! Archi accessible, débordant de claviers cotonneux et de gadgets clichés, brûlés par le temps, "Pins And Needles" est la définition même du easy listening. Je me rappelle du raz-de-marée causé par EVANESCENCE sur les radios à sa sortie ; eh bien, THE BIRTHDAY MASSACRE aurait tout aussi bien pu remplacer les Américains (pas plus sur Metal Archives, décidément…) à cette époque grâce à une bonne chanteuse et une musique accrocheuse basée sur les synthés et les riffs simples et efficaces.

C'est tout ce dont les fans ont besoin, surtout les néophytes de la « musique forte » qui croient que les tentacules du Metal sont aussi courts qu'une troisième jambe sortant de l'eau gelée. Ces fans ont besoin de…

-Riffs lourds comme sur la pièce-titre, "Control" ou "Two Hearts" pour se dire que finalement, ils sont capables d'écouter autre chose que des guitares pop. C'est bon pour l'ego.

-Refrains fédérateurs typiques de morceaux courts et directs. Les meilleurs de "Pins And Needles" peuvent se trouver aux plages 2, 3, 5, 7, 8 et 10.

-De synthé spatial, enfantin et tout rose qui saura plaire aux oreilles les plus difficiles en frais de rock. Ça enrobe le fromage le plus puant chez THE BIRTHDAY MASSACRE, aucun danger de s'asphyxier.

Allez, un hommage à mes collègues AAARGH et CANARD pour finir, inutile de s'étendre, les Canadiens obtiennent la note de passage…

Le morceau qui débute comme une chanson de Calogero : "Pale"
Le morceau qui fait naître des étoiles dans les yeux, même les miens : "Always"
Le morceau qui fait danser dans les clubs, même ceux pour retraités : "Shallow Grave"
Le morceau où Chibi chante trop haut : "Sideways"
Le morceau-hymne de l'adolescente en peine d'amour : "Pins And Needles"
Le morceau le plus « sexy », aussi sexy que la demoiselle sur la superbe pochette style « Alice au Pays des merveilles » : "Sleepwalking"
Le morceau ouaté qui réconforte avant de dormir : "Secret"


Divertissant, autant que l'écriture de cette chronique, point barre. Retournons à nos poilus maintenant.

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par MEFISTO :


SOULGRIND
The Tuoni Pathway (2010)
Tout ce qu'un coucher de soleil peut cacher...




AUTUMN
Altitude (2009)
Un petit cadeau doucereux à la coquille dure


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Chibi (chant)
- Rainbow (guitare, programmation, chant)
- M. Falcore (guitare)
- Rhim (batterie)
- Owen (synthé)
- O.e. (basse, chant)


1. In The Dark
2. Always
3. Pale
4. Control
5. Shallow Grave
6. Sideways
7. Midnight
8. Pins And Needles
9. Two Hearts
10. Sleepwalking
11. Secret



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod