Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK/PAGAN METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


AIUMEEN BASOA - Iraganeko Bide Malkartsutik (2010)
Par MEFISTO le 27 Novembre 2010          Consultée 2718 fois

Il aura fallu 16 ans à ce combo espagnol pour accoucher de son premier album. Ça prend une patience exemplaire. Mais ça prend aussi une certaine force de la part de l'auditeur convaincu du brio du combo pour ne pas crier « merde, le temps qu'ils auront perdu ! », tout en sachant pertinemment que ce ne sont pas tous les groupes qui sortent des albums à la vitesse de l'éclair sans prendre trop de recul. Avec 16 ans, je pense que les romantiques espagnols d'AIUMEEN BASOA répondent présent dans la catégorie macération intense des idées. Et "Iraganeko Bide Malkartsutik" est la preuve qu'en prenant son temps, on peut sortir des albums de qualité et s'extirper de l'anonymat, surtout dans un genre qui aurait bien besoin d'un coup de oomph.

AIUMEEN BASOA est un mélange de IN THE WOODS (groupe-phare du Doom gothique chez NiME) et son duel de chant masculin-féminin de haute volée ainsi que ses structures tortueuses, de Metal atmosphérique sirupeux - les fleurs et le chocolat ne sont pas loin – amené par une guitare sèche et des claviers, et de Metal pagan/folk à la scandinave grâce au chant black, aux chœurs, aux guitares plus lourdes et aux blastbeats. Tout un cocktail mes amis, un menu dégustation qui plaira à tout fan de folk, j'en suis persuadé. Fallait simplement découvrir ce groupe et lui accorder un peu d'espace rédactionnel.

Que six morceaux au compteur pour les romantiques d'AIUMEEN BASOA, pour près d'une heure de gracieuse musique. Un gothique/folk couillu et planant qui oscille constamment entre énergie extrême et passages plus « flegmatiques », rose à la boutonnière. Or, si le groupe s'emballe parfois, il n'exagère jamais et ne sombre pas dans le Black ; la batterie n'est pas très impressionnante de toute manière, plus cotonnée qu'autre chose, donc en haussant le ton avec des guitares véloces et le chant de goule de Beleak, les Espagnols se donnent une excuse pour ressortir le mélo. Et ce mélo arrive par la jolie voix d'Oihane (belle découverte que cette demoiselle), le chant clair de Mikelot, le violon, les claviers plaisants (trouvez le bridge jazzé !) et l'accordéon, instrument folk par excellence car très rare en Metal, mais omniprésent en folk traditionnel.

Là où j'ai été charmé (avec un tel trio de voix, des images intemporelles plein la tête et un tel talent pour les mélodies, c'est facile), est justement dans la synergie du Soleil et de la Lune qui tapisse les points cardinaux d'"Iraganeko Bide Malkartsutik". On voyage intensément, par bateau, en volant tranquillement comme un oiseau, sur ou au-dessus des flots calmes et tourmentés des Espagnols. Que l'accordéon et Oihane s'accordent pour une danse mélancolique ou que les tremblements de la Terre réveillent les instincts guerriers des brutes pagan du groupe, on parcourt des centaines de kilomètres sans se fatiguer. Bien sûr, plusieurs n'aimeront pas du tout cette dichotomie et crieront au scandale en entendant le goitre de Beleak résonner, mais on ne pourra pas taxer AIUMEEN BASOA de linéaire et de platitude sans nom.

Toutes les pièces de ce "Iraganeko Bide Malkartsutik" possèdent leur lot de surprises, à part la chanson-titre plus directe et son riff de malade, et peuvent être déclinées en plusieurs petites perles. On aurait pu donc se retrouver avec vingt plages au lieu de six, donc l'auditeur ne devra pas se laisser décourager par ces gros blocs de neuf minutes en moyenne et être prêt à toute éventualité. Autant la fibre émotionnelle que le maniement meurtrier de la hache sont interpellés. AIUMEEN BASOA fait honneur à ses origines basques et nous délivre du mal le temps d'un long instant.

Un autre beau hasard que le monde métallique et moi avons permis. Vive le Metal folk espagnol !

A lire aussi en FOLK METAL par MEFISTO :


VINTERSORG
Jordpuls (2011)
Une bien jolie balade dans la forêt...




CRIMFALL
The Writ Of Sword (2011)
Je te fais chevalier !


Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Beleak (guitare, chant)
- Mikelot (guitare, chant)
- Egoitz (basse, clavier)
- Fory (batterie)
- Ibai (accordéon, clavier)
- Oihane (chant)
- Imanol (violon)


1. Kantauriko Trabain Erruak
2. Jentil Odola
3. Aintzinako Guduen Oroimenak
4. Akelarrearen Sua
5. Ekaitzaren Begitik
6. Aiumeen Basoa / Arlekina



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod