Recherche avancée       Liste groupes



      
A-G TENDANCE CLASSIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



WINDS - The Imaginary Direction Of Time (2004)
Par BIONIC2802 le 11 Décembre 2010          Consultée 2217 fois

La mélancolie prime, le quatuor à cordes en est en partie responsable…

Beaucoup de passages calmes - piano classique, violons éplorés - mais jamais dans le kitch larmoyant ! WINDS est bien au dessus de ça. Aux relents nostalgiques parfois, l’habillage musical est tel que la magnificence des instruments - quels qu’ils soient - transcendent nos émotions de toutes parts. C’est grand, c’est fort, c’est beau !

La partie Metal est finement ciselée et son impact direct fait mouche sans jamais afficher de la nervosité dans la structure des Norvégiens. Le doigté d’Axel et l’attaque effleurée, mais puissante, de l’August font de cet album à nouveau un bijou de musique accessible, bien qu’exigeante et évolutive, bien que baignant dans les sphères d’un Black qui s’édulcore de plus en plus (seul l’esprit du genre tente encore de s’accrocher mais c’est le lâché prise vers un développement en pleine expansion architecturale). Et que dire de cette truculente tristesse dans l’apport vocal du chanteur bassiste ? Superbe de justesse sans mièvrerie ni excès appuyé. Il chante pile poil ce qu’il nous faut entendre (et ce n’est pas ce bref haussement de ton dans le milieu de "What Is Beauty ?" qui changera la donne) !

Ce qui, en revanche, nous embête un brin, ce sont les "cassures" systématiques entre instruments à cordes et ceux qui sont électriques : soit nous entendons l’un, soit nous subissons l’autre. La fusion n’est plus au rendez-vous et cela est dommageable, - bien que séparément, c’est un régal auditif. WINDS nous avait habitués à une musique d’exception qui permettait justement cette fluidité des sens de divers horizons, aussi lointains soient-ils. Ici, la répartition devient académique et donc, aux antipodes de ce qui fait, à mon sens, l’âme du groupe. Allons donc plus loin…

Je ne descend certainement pas cet album - magnifique au demeurant - mais l’intensité énorme de "Of Entity And Mind" (E.P.) et "Reflexions Of The I" (1er album) nous avaient régalés d’une performance que nous aurions souhaitée immuable et à jamais persistante pour la suite. "The Imaginary Direction Of Time" est différent. Plus triste, plus proche de l’auditeur, peut-être. C’est définitivement un album que l’on régurgite en solo afin d’en discuter plus tard tout en comparant les affinités de chacun et chacune qui l’ont ouï jadis.

Mention particulièrement appréciable pour les soli d’excellente facture et de trouvailles rafraîchissantes sous forme de rythmiques. A nouveau du grand art ! Hélas, l’album ne décolle pas vraiment et il y a un manque quasi indéfinissable (pour autant que vous connaissiez les autres galettes de WINDS).

Aussi, ne vous étonnez plus de la note. Ce "3/5" est en rapport inéluctable avec les autres albums de WINDS. La discographie du groupe permet de relativiser les chefs-d’œuvres des monuments du style… (voyez-vous où je veux vous emmener ?). Eh oui, seul "The Imaginary Direction Of Time" vaut au minimum "4/5". Cependant, eu égard aux autres artéfacts du groupe, c’est en cela que je justifie ma vulgaire note, pauvre de moi…

C’est pourtant un grand album : toutes catégories confondues, éructerai-je ! Sommes-nous devenus trop exigeants, nous qui ne sommes que de piètres musiciens au regard de gaillards pareils ? Qui sait exactement ?

A lire aussi en AVANT-GARDE par BIONIC2802 :


WINDS
Of Entity And Mind (2001)
Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître !




WINDS
Reflections Of The I (2002)
L'intelligentsia norvégienne en matière de musique


Marquez et partagez




 
   BIONIC2802

 
  N/A



- Lars Eric Si (chant et basse)
- Carl August Tidemann (guitare)
- Jan Axel Von Bloomberg (batterie)
- Andy Winter (claviers)
- Quatuor à Cordes (violons/violoncelle)


1. What Is Beauty ?
2. Sounds Like Desolation
3. Theory Of Relativity
4. Visions Of Perfection
5. The Fireworks Of Genesis
6. Under The Stars
7. A Moment For Reflexion
8. Time Without End
9. The Final End
10. Beyond Fate
11. Silence In Despair
12. Infinity



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod