Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY BLUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Europe, Kelly Keeling , Red Zone Rider
- Style + Membre : Msg, Dokken

John NORUM - Play Yard Blues (2010)
Par DARK BOUFFON le 14 Septembre 2010          Consultée 3759 fois

C’était une soirée pluvieuse, c’était un jour de merde. Comme tous les jours depuis le meurtre de Stacy. Je me retrouvais encore au bar du coin de la 5e avenue. Un nuage de fumée m’accueillit alors que je poussais les portes de l’établissement. Je posais mon imper et mon feutre sur l’un des porte-manteaux de l’entrée. Un vieil aveugle jouait sur un piano poussiéreux ″Every Day I Have The Blues″, un vieux standard de Memphis Slim. Les différents clients me jetèrent un rapide coup d’œil avant que je m’assois au comptoir et me commande un double scotch. Je vidai mon verre d’un trait et en commandai immédiatement un autre.

Le barman me dévisageait d’un œil torve tout en essuyant ses verres. Mes journées et mes nuits se succédaient sans que je puisse distinguer la moindre différence. Je cherchais depuis plus d’un mois le meurtrier de ma belle. C’est alors qu’il rentra dans le bar. L’œil averti, le port altier mais sans orgueil démesuré, la guitare à la main, accompagné de quelques hommes de main. C’était un gars dans la force de l’âge. Il s’installa, lui et ses comparses, près du piano, profita d’un rinçage de gosier du musicien aveugle pour balancer quelques notes et c’était parti. Exit le pianiste, welcome le gratteux ! Je ne voulais pas manquer de respect au vieux blues mais un dépoussiérage en règle remet toujours les pendules à l’heure, en particulier quand il est exécuté avec brio. Mais d’où venait ce gaillard ? D’EUROPE pardi, c’était évident ! « JOHN NORUM » qu’il s’appelait le bougre et ce n’était pas un manchot, pour sûr !

Le guitariste, si connu au sein du combo scandinave, venait de faire une halte sans prétention, histoire de se la jouer blues le temps d’un album. Pas de problème, c’était la bande originale de ma vie. Et le gars savait ce qu’il faisait et nous avait pondu quelque chose de vraiment bon et efficace. C’était un blues personnel, mais traversé régulièrement d’éclairs métalliques assez fulgurants. On y reconnaissait aisément le style bluesy mais le musicien y avait rajouté des touches de sa propre fabrication. Oui… un Heavy Blues sacrément burné avec des soli plein de feeling et débordant d’énergie mais exécutés tout en finesse. A ce stade, l’orfèvrerie n’était plus très loin… Récemment, le mec avait perdu sa femme (Michelle Meldrum) et cet album était un hommage à sa moitié. Terrible tragédie mais quelle toile de fond pour pondre un album de blues !

Le gars avait su s’entourer et il n’y était pas allé de main morte sur les reprises (dans la grande tradition du blues). Du THIN LIZZY d’abord, l’un de ses groupes fétiches, d’après ses dires. Mais pas de ″The Boys Are Back In Town″ ou de ″Jailbreak″, non, l’entreprise aurait été trop évidente. Non ici, un titre assez méconnu du combo de Lynott : le très rock ″It’s Only Money″, allant même jusqu’à reprendre le phrasé vocal si particulier de l’Irlandais. Puis ″Ditch Queen″ de FRANK MARINO et ″Travel In The Dark″ de MOUNTAIN, dans une veine tout aussi survitaminée que la première reprise. Mais à côté de ça, les compositions personnelles du bonhomme n’étaient pas en reste : les deux titres d’ouverture ″Let It Shine″ et ″Red Light Green High″ piochaient dans une malle d’influences classieuses : on y côtoyait le fantôme de JIMI HENDRIX et les souvenirs de nombreux groupes rock-blues des années 70, CREAM en particulier, ERIC CLAPTON pour être plus précis. Du groove à en revendre, des plans de guitare très efficaces, bref : un début d’album sacrément jouissif !

Ça se calma un peu vers le milieu de l’opus où quelques titres plus dispensables, sans être mauvais, se répondirent les uns aux autres (les tièdes ″Got My Eyes On You″ et ″Over And Done″ encadrant un ″When Darkness Falls″ plus vigoureux), avant de revenir à de la bourre de premier choix avec l’étonnant ″Born Again″ pour le coup bien heavy avec un son et des riffs très metal et l’instrumental éponyme ″Play Yard Blues″, sur lequel JOHN NORUM se lâcha pour un final atomique à la guitare lead débordante d’un feeling impressionnant. Le musicien étonnait aussi par sa voix, assez rugueuse, qui se prêtait très bien à ce genre musical. Pour autant, il laissa le micro à Leif Sundin (ex-MSG, ex-TREAT, déjà présent sur d’autres albums de NORUM) sur les titres les plus heavy (″Got My Eyes On You″ et ″Born Again″) pour un résultat également satisfaisant. La rythmique (Tomas Torberg, Thomas Broman et Peer Stappe) ne laissait pas sa place à un manchot, pas plus que la production assurée par le guitariste lui-même.

Le gars replia alors sa gratte et franchit les portes du bar. Il repartit comme il était venu. Incroyable qu’un mec aussi connu vienne faire un détour pareil dans un « blues bar ». Et pourtant, la démarche se voulait sincère et s’avéra pertinente et réussie. Un bien bel album que ce ″Play Yard Blues″ interprété avec modestie et brio par l’un des guitaristes les plus fins de sa génération en terme de feeling. Cette musique me touchait ; elle me le disait, me le criait : il fallait que je me reprenne. Je laissais le verre entamé sur le comptoir et sortis du bar avec la ferme intention de reprendre ma vie en main. Assez inattendue mais un véritable électrochoc cette escapade bluesy de JOHN NORUM… Pas sûr que ce « blues de cour de récré » (dixit son titre !) soit remboursé par la sécu, c’est la crise… mais à conseiller de toute urgence car diablement efficace !

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BOUFFON :


NEW YORK DOLLS
One Day It Will Please Us To Remember Even This (2006)
Des papys en grande forme !!




GUN BARREL
Power-dive (2001)
Heavy blues


Marquez et partagez




 
   DARK BOUFFON

 
  N/A



- John Norum (guitare, chant)
- Leif Sundin (chant sur 4 et 9)
- Tomas Torberg (basse)
- Thomas Broman (batterie)
- Peer Stappe (percussions)
- Mic Michaeli (claviers)


1. Let It Shine
2. Red Light Green High
3. It’s Only Money
4. Got My Eyes On You
5. When Darkness Falls
6. Over And Done
7. Ditch Queen
8. Travel In The Dark
9. Born Again
10. Play Yard Blues



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod