Recherche avancée       Liste groupes



      
MATHCORE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Carcariass

The END - Elementary (2007)
Par MEFISTO le 24 Juin 2010          Consultée 1941 fois

Ce que je hais parfois chez mes congénères métalliques est leur cynisme incroyable face à ce mot, archi galvaudé, qu'est « progressif ».

Ce que je déteste encore plus, l'attitude que je ne peux accepter et que j'ai longtemps moi-même soutenue, est cette ironie avec laquelle on crucifie le Core et ses nombreuses ramifications. Dès que le mec hurle, que les musiciens s'excitent, des pavillons se ferment, des portes se barricadent, les villageois se terrent pour ne pas avoir à regarder cet étranger chambouler leur vie pénarde.

Je me rappelle de la première fois que j'ai écouté un soi-disant album de « Core Progressif », terme employé par les néophytes qui se foutent pas mal des sous-familles du merveilleux monde du Metal moderne. Moi aussi je croyais que le Prog' s'infiltrait « encore » dans un style pour asseoir sa suprématie omnisciente. Sauf qu'avec le temps et un brin d'ouverture d'esprit, on se rend compte que ce qu'on croyait être des éléments progressifs au début sont en fait des valeurs ajoutées brisant la monotonie qui handicape parfois les formations typiquement Hardcore. Prenez le dernier CONVERGE, par exemple : neuf plages de fou et deux plus smooth, à la limite du sirupeux, venant chasser le monopole de la violence. C'est ça le Mathcore, ça vient annihiler le sur-place.

"Elementary" est ainsi un de ces tableaux chatoyants que l'on retrouve dans la galerie du Mathcore. On ne peut dire si c'est de l'abstrait, de l'impressionnisme, du cubique, on mixe tout ça et on croise les doigts en s'ouvrant l'esprit. On est tour à tour happé par des triques du tonnerre ("Animal", "Throwing Stones") et on a parfois envie de headbanguer tout en demeurant contemplatif (le duo de départ "Dangerous", la grosse réussite de l'album, et "The Never Ever Aftermath"). Les guitares nous font surfer sur des océans multicolores, elles sont tantôt planantes, tantôt plaignardes, souvent coupantes (celles de "In Distress" sont sans équivoque) et surtout, mélodiques.

Tous les groupes de Mathcore qui se respectent, comme THE END, savent donc toucher aux extrêmes des sentiments humains. Ils peuvent en un tournemain vous battre à coups de crosse ou vous prendre dans leurs bras en vous soufflant une douce berceuse à l'oreille ou des passages atmosphériques incongrus. "Elementary" n'y fait pas exception avec "The Moth And I", "A Fell Wind" et la magnifique "And Always…", qui s'étend sur plus de 9 minutes de bonheur en finale. Une pièce très brit-pop qui touche au plus profond de l'être, sa longueur permettant d'accentuer l'effet escompté par les zicos. Ils auraient pu continuer remarquez…

Quant à la batterie et la voix, elles sont encore une fois synonymes d'assaut. Pas le choix, en Core, le chant, lorsqu'il n'est pas clair et n'arrache pas les tripes (comme sur "My Abyss"), agace de par la violence rebelle qu'il contient. Et la batterie, ici conventionnelle ou tribale, assomme avec ses nombreuses variations dignes des calculs mathématiques les plus casse-tête.

THE END livre ici un disque de Mathcore percutant, touchant, au registre aussi grand que le monde entier. Des graffiteurs polis, bien élevés, au talent immense.

Nous sommes dans l'âge d'or précoce de ce mouvement, nous serions fous de nous en passer et de lever le nez sur ce noyau fleuri.

Note : 3,5/5.

A lire aussi en HARDCORE par MEFISTO :


The DILLINGER ESCAPE PLAN
One Of Us Is The Killer (2013)
Le tueur est celui qu'on pense...




CELESTE
Nihiliste(s) (2008)
La première grosse claque assénée par les lyonnais


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Aaron Wolff (chant)
- Steve Watson (guitare)
- Andrew Hercules (guitare)
- Sean Dooley (basse)
- Anthony Salajko (batterie)


1. Dangerous
2. The Never Ever Aftermath
3. Animals
4. The Moth And I
5. Throwing Stones
6. My Abyss
7. Awake ?
8. A Fell Wind
9. In Distress
10. And Always...



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod