Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


CRYPTIC TALES - Vii Dogmata Of Mercy (2008)
Par MEFISTO le 14 Avril 2010          Consultée 802 fois
La Pologne… encore. Elle croise ma route à tout bout-de-champ cette nation de l'Europe de l'Est, comme si nous étions liés ; Death, Hardcore, Black, elle est un chef de file du Vieux Continent en frais de musique froide et brutale. Quand je pense Pologne d'habitude, je pense son énorme qui claque, rapidité d'exécution… pas Black Sympho !

Mais c'est exactement ce que joue ce combo formé en 1987, dont le quatrième album seulement est sorti après une longue pause de 12 ans. Parfois, c'est bon signe, car le groupe en manque d'inspiration, au lieu de splitter, s'accorde un break, aussi interminable soit-il. Si la flamme se rallume, tant mieux, on repart en selle, sinon, pas plus grave : un autre line-up à enfouir sous six pieds de terre. Si CRYPTIC TALES n'avait pas un certain talent, c'est ce qui lui serait arrivé, à l'instar de bien des tentatives Black Sympho. Mais il a eu le culot de revenir en pleine période peu accueillante pour ce genre, avec un album aux ambiances funestes minimalement charbonneuses, qui ne propose pas la réinvention du siècle.

Les amateurs encore vivants du style (allez, réveillez-vous !) risquent d'aimer des mélodies comme celle de "Purgatory", "In Immortality" ou de "Valley of the Dolls II" ; cliché, certes, mais avec le Black Sympho tant décrié, on peut pas faire autrement que de s'adresser directement aux fans et connaisseurs, car ceux qui se font emporter par la vague de négativisme, voire de cynisme, à l'endroit du style popularisé par EMPEROR, possèdent une tribune trop influente et souvent fourbe ! Alors forcément, l'ombre est jetée (et le sort aussi) sur cette musique qui se cherche. D'un autre côté, je comprends ses détracteurs de frapper sur un corps déjà mort, car au risque de me répéter, les groupes ayant la capacité de redonner au BS ses lettres de noblesse ne courent pas les rues aujourd'hui ; faut aller voir du côté des archives bien souvent, ce qui en fait chier plusieurs. Mais bon, on trouve quand même des trucs décents, comme ce "VII Dogmata Of Mercy", qui mérite du moins une courte présentation. Faut bien encourager son écurie !

Impossible premièrement de rater l'abondance de synthé dont la formation gave son bébé monstre à sept têtes débordant d'idées noires. CRYPTIC TALES ne se casse pas le cul pour nous pondre des chiures aux couleurs inconnues, il est très classique : riff ou note de synthé, batterie qui s'emballe, basse qui en mène large, nous sommes lancés pour une moyenne de 8:30 par morceau. Soyez attentifs ! Car ce n'est pas avec cette production assez acceptable que vous réussirez à retirer tout le fiel de cette galette, c'est au terme de tortueuses écoutes. Si vous en avez le courage…

Les Polonais se paient un festin, peut-être le dernier de leur bizarre association, un sacré gros paquet de victuailles éparses qui traînent dans des plats trop petits. Ça déborde, tellement le groupe a d'idées… mais pas assez de récipients pour les mettre. De sorte que, comme ça arrive couramment, "VII Dogmata Of Mercy" est trop long et assomme inévitablement l'auditeur non sur ses gardes. La faute à des choix artistiques déficients : noyade de synthé ordinaire dans une mer de grattes peu novatrices et accrocheuses, à part les titres mentionnés plus haut. Prenez par exemple "Set the Unholy Icons Free", dont le riff et l'atmosphère auraient été parfaits en 1997… mais plus en 2008, encore moins en 2010 !

Tout cela pour dire que malgré un rendu studio clair, CRYPTIC TALES ne pose pas les bases d'une résurgence symphonique souhaitée (utopie ?). Les oreilles blindées, habituées, se régaleront un moment. Mais à côté de bien d'autres troupes de choc, les Polonais ne font pas office de généraux, plutôt de vaillants fantassins.

2,5 / 5




Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Piotr Kopko (guitare, chant)
- Jacek Fall (guitare)
- Jaros³aw Maciuszek (batterie)
- Mateusz Bernardyn (basse)
- Bart³omiej Filipiñski (synthé)


1. Purgatory
2. Towards Modern Darkness
3. Valley Of The Dolls Ii
4. Set The Unholy Icons Free
5. In Immortality
6. Like In The Darkest Stormy Nights
7. Vii Dogma Of Mercy



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod