Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2009 Worship

GRIEF OF WAR - Worship (2009)
Par MEFISTO le 1er Juin 2009          Consultée 3699 fois

Un lecteur nous faisait remarquer il y a quelque temps que les métalleux japonais étaient aussi rares que de la merde de Benoît XVI sur NIME. Il avait raison. Mais ce qu’il ne savait pas, c’est que je venais à ce moment de découvrir les Nippons de GRIEF OF WAR, quatuor de Thrash belliqueux d’une qualité indéniable extirpé de l’underground de Tokyo. Cet underground présenté brièvement par l’ami Sam Dunn dans son documentaire "Global Metal" (comment le Metal se porte dans des pays politiquement réfractaires à la « musique du Diable » comme l’Inde, la Chine, le Japon ou Israël), dont je conseille évidemment le visionnement.

Ouvrez la boîte à souvenirs et faites de la place, car le deuxième opus du groupe, "Worship", a plus d’une grenade dans son sac pour faire exploser de vibrantes retrouvailles old school ! Et le Pape pourra aller se rhabiller avec ses vétustes commandements, car GRIEF OF WAR n’en suit aucun avec son décapant War Thrash ! Une question surgit alors : la nouvelle vague thrashisée viendrait-elle de l’autre bout du monde ?

Comme il le dit sur son Myspace, le combo a été constitué en 2002 pour être le nouveau digne représentant du « vrai » Thrash Metal, pas le « faux » Thrash croisé en laboratoire… Eux, ils appellent ça affectueusement du « Samurai Crunch », cliché à l’appui ! GRIEF OF WAR est de cette bande de révoltés qui ont grandi rapidement en écoutant les références du genre dix à vingt ans en retard. De cette bande d'« anarchistes libres » qui ont appris la guitare électrique à la vitesse de l’éclair pour rattraper le temps perdu, rejoindre le reste du monde secoué par les séismes métalliques.

Il est superbe de voir que l’Orient se taille une place de plus en plus grande dans cette large famille musicale, de voir que les Japonais sont capables d’inventer autre chose que des voitures, des calculatrices et des jeux vidéo. Prosthetic Records l’a compris et a cru en leur talent. Tellement, qu’ils ont réédité leur premier skeud, "A Mounting Crisis…" en 2008, un an avant de sortir cette deuxième bombe, dont le son et la qualité des compos sont de loin supérieurs. Clairement, "A Mountain Crisis" ressemble à du Thrash du milieu 80, "Worship" lorgne vers le début des 90’s.

Dès le début, les cordes grouillent allègrement et sèchement, déclenchant un violent headbang qui vous foutra un sérieux torticolis. L’amateur de old school en vous mouillera ses jeans de plaisir devant un tel festin de riffs assassins sortis tout droit des archives du Thrash fédérateur. GRIEF OF WAR excelle même dans les fameux « breaks avant soli » traditionnels, ce qui nous fait croire que la mondialisation peut avoir des effets positifs et que le passé peut se menotter à l'avenir.

Mais GRIEF OF WAR est plus qu’un pâle groupie de KREATOR ou WARBRINGER: il varie et dose la teneur de ses salves pour ne pas tomber dans le stéréotype du bûcheur à tout crin. Alors que "Captured Soul Eternity" arrache le parquet de sa vélocité, "New Kind Of Wicked" groove un peu plus que les autres avec son beat lent et répétitif derrière lequel les grattes s’en donnent à cœur joie. La pièce suivante, "Revolt", est son antithèse complète de par ses envolées gigantesques, en cadence ou en solo. Ouf, cette guitare décoiffe, c’est pas croyable ! Bravo à Ken Sato et Hiroyuki Inoue, dont le brio est particulièrement fort sur la pièce-titre sonnant très américaine…

Parlant d’envolées, GRIEF OF WAR offre un petit bijou de six minutes sur la fouillée "Midnight Sun", dont le lever des rayons se déroule sous une rythmique classique et diligente et le coucher, sous un orage mélodique à souhait. Magique. En 2009 surtout.

Le chant de Manabu Hirose est crédible, malgré un accent obligé qui fera sourire. Il se permet même quelques voix Death et des hurlements guerriers, notamment sur l'abominable "Crack Of Doom", "Built My Brain" et son refrain accrocheur ainsi qu'au rideau brodé d’or, "Lost".

Oui, j’ai pris un pied terrible, terrible, en compagnie de nos Nippons enragés. Je me suis souvenu de mon adolescence, évanouie depuis une décennie, j’ai prié mon prince adoré d’avoir laissé les traces des géants du style traîner un peu partout sur la planète. Je me doutais qu’à un moment donné, un groupe de la trempe de GRIEF OF WAR empoignerait ses instruments pour leur rendre hommage et poursuivre la tradition du Thrash. Et tout cela sans copier-coller ses idoles.

Mes prières ont été exaucées et "Worship" fera dorénavant partie de mon palmarès Thrash. Rien que ça. Je ne peux jurer qu’il le sera pour les non-initiés, mais dans le pire des cas, il saura rallier les dévoreurs d’adrénaline et les délinquants des cellules grises. En attendant votre jugement, vive le pays du Soleil Levant !

*Le podium : "Crack Of Doom", "Revolt" et "Midnight Sun"

A lire aussi en THRASH METAL par MEFISTO :


REVOCATION
Deathless (2014)
Back on groovy fucking track




WITCHERY
Dead, Hot And Ready (1999)
Vivants, enflammés et prêts à thrasher !!


Marquez et partagez






 
   MEFISTO

 
  N/A



- Manabu Hirose (chant, basse)
- Ken Sato (guitare)
- Hiroyuki Inoue (guitare)
- Isao Matuzaki (batterie)


1. Crack Of Doom
2. Disorder
3. Captured Soul Eternity
4. New Kind Of Wicked
5. Revolt
6. Built My Brain
7. Worship
8. Into The Void
9. Midnight Sun
10. Lost



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod