Recherche avancée       Liste groupes



      
BRUTAL DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (11)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace Officiel (500)
 Dan's Crypt Records (410)

DROWNING IN PHEMALDEHYDE - Blistering Corpse Abortion (2009)
Par DEADCOM le 25 Mai 2009          Consultée 4747 fois

A cet instant précis, vous entrez dans les terres du Slamming Guttural Goregroove.
« Blistering Corpse Abortion » ou le plaisir par la répétition. Ou comment réussir à dégager un flot d’émotions communicatives à partir d’un formule toute simple.
DROWNING IN PHEMALDEHYDE c’est le fruit du travail d’un duo de musiciens qui à tout compris. Ce ne sont pas des devins, ni des artistes mais de sacrés spécialistes de la jouissance.
Ils s’écoutent avant tout. Ils écoutent leurs instincts. Bon ou mauvais, c’est leur instinct, leur idée, leur concept. Suivant une ligne directrice des plus stricte, ils en ressortent toute la sève d’une expression binaire. Du chiadé on passe au néolithique, de la lumière à l’obscurité. Une parade morbide à la puissance destructrice, telle une lame de fond sur un continent.

Les premières secousses font mal.
Un souffle organique et obscur nous assaille de sa force herculéenne. La machine s’emballe, le rythme est instable, le sol vibre sous le poids des cordes, la terre se meut dans un cycle tectonique. Des éclairs surgissent, le rythme s’accélère de plus en plus, tous les niveaux sont au rouge. Ça crache de toute part, ça explose. Puis le silence… Et de nouveau le processus est enclenché et repars de plus bel sur cette cadence intransigeante.
DROWNING IN PHEMALDEHYDE est une machine de guerre. Aux commandes, deux êtres parfaitement conscient des dégâts occasionnés. Le génie commun de ces deux maîtres d'arme (l’un est américains, l’autre français) donne forme à cette monstruosité sortie de nulle part. Mark et Sébastien conçoivent de leur propre chef, un répertoire qui va au-delà du réel.
Tout découle uniquement d’un alchimie ancestrale, celle d’une guitare, d’une basse et d’une batterie. Là ou ça devient très intéressant, c’est que le duo arrive le plus naturellement possible a être brutal tout restant parfaitement audible. Il en résulte un rendu sonore stupéfiant, voir bluffant. L’ensemble est gorger de vibrations qui vous parcoure le long dos en vous dressant le sexe en moins de deux ! Le jeu de Sébastien (DARKALL SLAVES) est aéré et se resserre par instant. Son style est moderne, les riffs tourbillonnent, goudronnent et tournent sur eux-même sans passer le cape de la mélodie. Dissonance et fulgurance, l’harmonie rime avec la litanie. Une litanie volontairement limitée dans le temps pour gardée toute la fraîcheur de l’intensité du moment. De ce fait, le titre le plus long ne dépasse gère les trois minutes (comme le démontre le torrentiel « Stabwound Orgasm »).

Répétition et créativité sont les maîtres mots.
DROWNING IN PHEMALDEHYDE c’est du Brutal Death Metal, de l'ultra guttural et (surtout) c'est bandant à mort ! Il représente le cœur du fruit d’un slam mutant. Et deviens objectivement un des meilleurs produits de sa catégorie. Il y a quelque chose de surnaturel qui enveloppe cette musique, une chose indescriptible qui donne du cachet à l’ensemble. J’aime ça… la beauté de la monstruosité. Le charme étrange d'un paradoxe.

Notre ami Mark Rawls vocifère dans un dialecte incompréhensible. Néanmoins, il nous parle vraisemblablement. Il veut nous dire quelque chose. Son travail au sein de GUTTURAL ENGORGEMENT est des plus brillants, sur DROWNING IN PHEMALDEHYDE il explore toutes les facettes de son art, sans effets, sans trucages. Auparavant (en 99 je crois), Rubben avait surpris son monde. Rawls, lui, surpasse et embellit sa technique par le biais de sa puissance corporelle. Un solide gaillard qui aime ce qu’il fait et le fait avec justesse. A noter que le bonhomme est aussi un graphiste pro (NDLR : voir le myspace dédié) et s'occupe de la communication visuelle de différents groupes. Voilà. Son registre vocal est moins délirant qu’un Big C (où celui-ci part assez vite en roue libre, c’est d’ailleurs pour ça qu’on l’aime) et donc moins juvénile dans son approche. Plus posé et très rigoureux, il donne tout ce qu’il a dans son ventre (très impressionnant sur le titre éponyme)et dans ses fûts (jolis blast). Son alliance avec l’écriture de son partenaire donne la force et le charisme nécessaire à cet album de fou.

Au jour d’aujourd’hui, le combo gâte les amateurs. 22 titres pour 42 minutes qui contiennent l’album (12 titres dont 2 interludes), leur EP « The Slow Decay » et la démo de 2008 « Blistering » avec en sus la vidéo du titre « Blistering Corpse Abortion ». Du bon boulot. Le EP est une réécriture de morceaux choisis du « Slow Decay » de GUTTURAL ENGORGEMENT. La différence est audible. C’est beaucoup plus compact, moins dispersé, plus vif et plus concis. Bon le son n’est pas top je l’avoue mais l’esprit y est. Quand à la démo elle brosse l’avant de ce « Blistering Corpse Abortion » par une mise en bouche de titres ébouriffants. Ça envoie du lourd. C’est du slam pur, non coupé. Le tout est présenté dans un habillage des plus parlant, en inspiration directe avec le monde graphique d’un CANNIBAL CORPSE, plongé dans le chapitre de l’apocalypse. Couleurs vives, lignes claires, tons obscurs, une ambiance qui allie l’éros et le pathos dans un tout hideux. Charmant…


Il ne vous reste plus qu’à vous le procurer via le site (Dan’s Crypt Records) et vous pourrez jouir de cette manifestation SLAM, la plus bandante sur le marché depuis DEVOURMENT. Et je pèse mes mots. En clair : STAY BRUTAL !!!

A lire aussi en DEATH METAL par DEADCOM :


ASSÜCK
Blindspot (1992)
Aaaaah ! Suck !!!




ASPHYX
Live Death Doom (2010)
Le Death c'est tout ça et bien plus encore


Marquez et partagez






 
   DEADCOM

 
  N/A



- Mark Rawls (vocaux, batterie, graphisme)
- Sebastien (guitare, basse)


1. Intro
2. Drowning In Phemaldehyde
3. Two Eyes, One Spoon
4. Blistering Corpse Abortion
5. Stabwound Orgasm
6. Worms Of Arakus
7. Drillbit Penetrations
8. Habitual Hacksaw Amputations
9. Basement Strangulation
10. Stench Of Dissection
11. Meathook Head Trauma
12. Outro
13. Wretched Sacrament
14. Steak Knife Face Fuck
15. The Slow Decay Of Infected Flesh
16. Molested Dissection
17. Job For A Hammer
18. Cadaveric Maggot Copulation
19. Bile Defilement
20. Drowning In Phemaldehyde (demo)
21. Blistering Corpse Abortion (demo)
22. Two Eyes, One Spoon (demo)
23. Blistering Corpse Abortion (video)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod