Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH/DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Slayer
 

 Site Officiel Du Groupe (484)
 Myspace Du Groupe (368)

DEMIRICOUS - One (hellbound) (2006)
Par FENRYL le 29 Juin 2009          Consultée 1345 fois

DEMIRICOUS est un combo américain, originaire d'Indianapolis et qui connaît un sacré buzz dans le milieu car leur nom a été cité pas par n'importe quel zicos du coin mais par Monsieur Kerry King qui affirme voir en eux, les dignes successeurs de SLAYER, rien que cela mes braves gens ! Nos quatre lascars se sont fait connaître en ouvrant pour des groupes comme BLACK DAHLIA MURDER, EXODUS ou encore KING DIAMOND...Après deux E.P, le groupe passe aux choses plus sérieuses.
« One (hellbound) » comme son nom l'indique est bien le premier opus du groupe et dès les premiers accords arrachés à leurs grattes, le doute n'est pas permis ! Il s'agit bel et bien d'un son à la SLAYER ! Indéniable et immédiat que cette sensation d'avoir entre les oreilles la bande son du groupe référence en matière de thrash burné (historiquement et statutairement).
Pourtant, dès que notre chanteur, je veux dire notre growleur de service entre en piste, on change de registre: Araya n'oeuvre pas dans le registre death gras et growl comme notre gaillard ici présent. Un timbre intéressant et puissant qui est mis en valeur par une réalisation difficilement prise en défaut, comme sur un « I am waeapon » rageur et qui envoie du bois. C'est le premier point positif de ce « One (hellbound) ». Techniquement, c'est bon: les guitaristes ne sont pas des manchots ni des avares du gros riff qui tâche (de ce côté là, on est bien servi), le bûcheron qui officie derrière les fûts ne fait pas semblant de marteler son kit (goûtez donc au départ « mitraillette » de « Hellraisers »)... Donc, rien à redire à ce niveau, je vous le dis ! Le titre d'ouverture, le très bon « Repentagram » constitue le parfait exemple de tout ceci ! Et si cela ne vous suffit pas, écoutez donc le joli break en plein milieu de « Withdrawal Divine » ou comment participer à la bonne santé de vos cervicales, gros solo inclus !
A ce sujet, on peut noter quelques bons soli sur « Perfection and the Infection », « Matador » mais surtout « Hellraisers » par exemple mais rien à voir avec la construction de ceux de SLAYER de la grande époque ! (même si « Ironsides » laisse entendre quelques notes aiguës longues...). Nos lascars semblent puiser leur inspiration dans des opus comme « Arise » et « Beneath the remains » de SEPULTURA, et « Reign in blood » de SLAYER.

DEMIRICOUS, nom de groupe qui ne veut absolument rien dire, est resté bloqué sur les années 80 en terme d'influence, tout en modernisant son son. Il en découle un album très compact, aux titres courts, reposant sur un cahier des charges peu innovant: une construction des plus classiques des morceaux. Difficile donc de différencier les morceaux, ce qui ne veut pas dire pour autant que cette homogénéité est source d'une quelconque piètre qualité de l'ensemble. 40 minutes, 12 titres ne dépassant jamais les 4 minutes...
Cet opus saura satisfaire des thrasheurs maniacs, en manque de chair plus ou moins fraîche (tout ceci commence tout de même à dater) mais donc peu regardant sur l'originalité du produit.

Au final: bon zicos, gros son, belle voix des cavernes, énergie relativement présente et production aux p'tits oignons (difficilement attaquable) mais uniformité de l'ensemble et peu d'originalité couplée à une répétition exacerbée des riffs plombant l'ensemble... Tentez ?
Mouais hein, vous aussi... Pas désagréable pour autant mais un album « easy listening » qui, avouons le, ne ressortira pas souvent de vos étagères...

Verdict: 2,5/5, note réelle.

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


GENERATION KILL
Red White And Blood (2011)
Quand le frontman d'EXODUS se met au Crossover...




TRIVIUM
The Sin And The Sentence (2017)
Quel travail, quelle maîtrise ! Donc puissance !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Nate Olp (chant, basse)
- Scott Wilson (guitare)
- Ben Parrish (guitare)
- Chris Cruz (batterie)


1. Repentagram
2. Withdrawal Divine
3. Vagrant Idol
4. Beyond Obscene
5. Perfection And The Infection
6. Heathen Up (out For Blood)
7. Cheat The Leader
8. Matador
9. To Serve Is To Destroy
10. Ironsides
11. I Am Weapon
12. Hellraisers



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod