Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY/POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2008 Dark Sun
 

- Membre : Beautiful Sin, Dyslesia, Epysode, Nightmare
 

 Myspace (342)

VIRUS IV - Dark Sun (2008)
Par FREDOUILLE le 5 Juin 2008          Consultée 2753 fois

Petite curiosité Metal, c'est le cas de le dire ! VIRUS IV n'est autre que le groupe de Magali Luyten, jeune vocaliste qui non seulement a participé au dernier double album d'AYREON ("01011001"), mais qui surtout officiait sur le très bon premier album de BEAUTIFUL SIN, "The Unexpected", groupe de l'ex-HELLOWEEN, Uli Kusch.

VIRUS IV, formation fondée en Belgique par Samuel Arkan (qui a déjà travaillé - à ma grande surprise - avec des groupes comme PRIMAL FEAR, JAMES LABRIE, ou encore comme les thrashers canadiens d'ANNIHILATOR) en 2006, sort donc ici son tout premier album intitulé "Dark Sun". On notera la présence dans le line-up de François Brisk qui n'est autre que le batteur du groupe lyonnais DYSLESIA. DYSLESIA qui vient d'ailleurs de sortir son nouvel album intitulé "In Veins, Hearts, And Minds...". Enfin, on saluera la pochette bien sympathique de cet album, artwork réalisé par un jeune artiste, Alexandre Krenin (si vous souhaitez voir quelques uns de ses travaux, allez ici : http://ghostly-alexander.deviantart.com).

"Dark Sun" est un album assez difficile à assimiler, il faut bien l'admettre. Plusieurs écoutes seront nécessaires pour vraiment bien l'appréhender. Pourquoi me direz-vous ? On répondra tout simplement que la musique qui nous est proposée ici par le groupe ne ressemble à aucun style vraiment précis. Ce qui est un bon point quand même puisque l'on peut dire qu'il est difficile aujourd'hui d'apporter quoique ce soit de nouveau, ou ne serait ce qu'un petit plus sur la scène Metal. Et pourtant, le groupe parvient malgré tout à explorer différents secteurs, différents horizons inhérents au Metal actuel le tout avec une touche bien personnelle. Touche individuelle renforcée il faut bien le reconnaître par Magali Luyten que l'on peut classer sans aucune contestation de chanteuse d'exception. Elle possède en effet un sacré "coffre" cette demoiselle. Elle me rappelle un peu la chanteuse de PHANTOM BLUE (Gigi Hangach), ou encore plus récemment la chanteuse d'HYDROGYN (Julie) mais avec une voix bien plus puissante et bien plus pêchue. Moins éraillée et plus mélodique que la voix de la chanteuse de BENEDICTUM (Veronica Freeman qui possède à plus d'un titre un sacré coffre aussi ! :-), la voix de Magali se révèle donc très énergique, très rageuse et "Rock". Un timbre de voix qui marque l'album de son empreinte et qui s'accommode idéalement avec le Metal puissant, ravageur et au final assez moderne, distillé par le groupe.
Un Metal qui saura sans aucun doute vous séduire ne serait-ce que sur des titres plutôt rentre-dedans, comme sur les torturés "Frightening Lanes" et "New Karma" aux guitares réellement puissantes, ou comme sur l'efficace "Behind Me" sur lesquels les riffs syncopés et puissants pourront même rappeler le côté Indus d'ANNIHILATOR sur l'album "Remains".

Mais VIRUS IV ne s'arrête pas à ce genre de compositions et développe des passages plus singuliers, plus intimistes aussi, notamment sur l'étonnant et sombre "Dark Sun", titre qui calme donc légèrement le jeu et sur lequel Magali module davantage sa voix, notamment sur un passage bien groovy. Dans un registre légèrement différent, on soulignera le très bon "Signs" aux accents un tantinet "gothiques" (notamment sur le début du morceau et sur les couplets) certes, mais suppléés comme il faut par des guitares toujours aussi puissantes et agressives. On notera sur ce titre un solo guitare plutôt bien amené.
Le morceau suivant "Signs" n'est autre que la reprise de "Such A Shame", célèbre composition du groupe britannique de musique Pop : TALK TALK. Une reprise très réussie je trouve, puisque VIRUS IV parvient non seulement à garder l'essence même de la version originale, mais à se l'approprier avec un côté très moderne - le passage avec les voix trafiquées est osé mais réussi - sans que cela ne dépareille pas rapport au reste de l'album.

Reste de l'album qui me laisse un peu plus dubitatif dans le sens où l'ennui commence à pointer le bout de son nez. "Silent Arrows" aux guitares très Rock, je dirais même "NIRVANA-esques" comporte il est vrai quelques bons passages notamment lorsque les riffs se font violence, mais ne me fait pas autant d'effet que les premiers titres de l'album. Et malheureusement, je ressens un tantinet la même chose avec les deux dernières compositions de l'album. Une sorte de lassitude en fait. L'effet de surprise passé associé sans doute à des compositions moins inspirées même si celles-ci comportent quelques bons passages.

Toujours est-il qu'en dépit de ces dernières pensées, négatives, je trouve que VIRUS IV réussit à nous délivrer un album assez intéressant avec une personnalité bien affirmée et ce grâce notamment (mais pas essentiellement !) à une chanteuse d'exception, qui officie dans un registre très lointain de ce que l'on connait aujourd'hui dans le Metal féminin (je parle entre autres d'un autre style avec les ténors du Metal Symphonique : NIGHTWISH, EPICA, AFTER FOREVER). "Dark Sun" est en tout cas un bon début et démontre que tout n'a pas encore été totalement fait dans le Metal.
VIRUS IV ou une autre façon de voir le Metal au féminin !

Titres préférés : "Frightening lanes", "Behind Me", "Dark Sun".

A lire aussi en POWER METAL par FREDOUILLE :


STRATOVARIUS
Nemesis (2013)
La seconde jeunesse de STRATOVARIUS !

(+ 2 kros-express)



STRATOVARIUS
Eternal (2015)
Le classicisme de STRATOVARIUS

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Renaut Van Oeyen (basse)
- François Brisk (batterie)
- Magali Luyten (chant)
- Samuel Arkan (guitare)


1. Intro
2. Frightening Lanes
3. Behind Me
4. Dark Sun
5. New Karma
6. Signs
7. Such A Shame (talk Talk Cover)
8. Silent Arrows
9. The Last Time
10. Soulrace



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod