Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL / PROG  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Nevermore, Sanctuary

Warrel DANE - Praise To The War Machine (2008)
Par POWERSYLV le 4 Avril 2008          Consultée 3271 fois

Après avoir sorti nombre d'albums mémorables dont un dernier This Godless Endeavor très réussi, les américains de NEVERMORE ont décidé de s'octroyer une pause bien méritée. Et elle l'est. Cependant, des irréductibles résistent encore et toujours à l'appel de la créativité et de l'inactivité. C'est le cas de Warrel Dane, le blond chanteur emblématique du combo qui a pris le temps de composer et de peaufiner son premier opus solo, Praise To The War Machine dans l'attente du prochain opus du collectif. Le chanteur n'a pas manqué de faire appel à du beau monde pour l'épauler dans cette étape en solitaire sous le haut patronnage de Century Media. Aux côtés du guitariste/bassiste Matt Wicklund, c'est l'ami Peter Wichers (ex-SOILWORK) qui s'est occupé de la guitare et de la basse, quant aux fûts, ce n'est rien de moins que notre compatriote Dirk Verbeuren (ex-SCARVE, SOILWORK et d'autres trucs ...), qui s'y est collé. Preuve supplémentaire (après le coup d'éclat de Joe Duplantier qui a été intégré dans le groupe des frères Cavalera, CAVALERA CONSPIRACY) que des musiciens français parviennent à être reconnus par leurs pairs, ce dont nous nous réjouissons.

Que nous a donc pondu le père Warrel ici bas ? Avec le pedigree des musiciens qui l'accompagnent, autant dire que c'est du lourd. L'ombre de NEVERMORE plane forcément sur les compositions (« When We Pray », « Messenger » …) et puis de toute façon, la voix de Warrel est si caractéristique et si liée à son groupe d'origine qu'il parait difficile d'en faire abstraction. Le sentiment général qui découle des premières écoutes, c'est que les titres s'avèrent moins complexes que ceux de NEVERMORE : c'est un peu plus direct, et il y a déjà quelques riffs et quelques refrains qui reviennent en tête. L'atmosphère reste quand même plutôt sombre, mélancolique. Il faut dire que je vois mal le Warrel avec sa voix plaintive faire une reprise du « Tirelipimpon » de Carlos. En parlant de reprise, signalons d'emblée celle de « Lucretia My Reflection» du groupe culte de rock gothique THE SITERS OF MERCY qui est plutôt bien ficelée et différente de l'originale. Warrel y prend une voix plus sombre. Le dixième morceau, « Patterns », est une reprise bien dynamique de Paul Simon mais là je ne peux pas vraiment comparer avec l'originale car je ne connais rien de Paul Simon, donc.

Le reste est de bonne facture et ne dépaysera pas les fans de NEVERMORE, même si Warrel a largement privilégié les tempos moyens. Ne cherchez pas de réelles poussées d'adrénaline ou des speederies décapantes, y en a pas. Tout est dans la profondeur (« Obey »), l'intimiste et l’instrospectif (« Your Chosen Misery » surtout, « Let You Down »), le poignant (« Brother »). Pourtant, on a droit à des guests de prestige sur l'opus, à commencer par le complice de toujours Jeff Loomis qui vient jouer de la six-cordes sur le réussi « Messenger » (d'ailleurs, Jeff prépare lui aussi un disque solo). Puis il y a l'actuel MEGADETH Chris Broderick (« Let You Down ») et enfin le mercenaire James Murphy (« The Day The Rats Went To War ») qui arrive à injecter dans ce titre un peu du peps qui manque sur l'ensemble de l'album.

Praise To The War Machine est donc un album fort sympathique qui plaira aux fans de NEVERMORE qui attendent le successeur de The Godness Endeavor, mais aussi aux fans de heavy/power sombre et puissant. Produit par Peter Wichers qui est donc partie prenante de l’aventure, ce disque est dôté d’un gros son moderne. J’aurai pour ma part aimé un peu plus de surprise sur cette galette qui s’essouffle un peu sur la longueur (le dernier titre « Aeon » s’avère être l’un des plus féroces finalement), même si le frontman déploie des arguments musicaux intéressants et plus variés que dans son groupe d’origine.

http://www.warreldane.com
http://www.myspace.com/warreldane

A lire aussi en DIVERS par POWERSYLV :


JADALLYS
Labyrinthes (2007)
Puissance, obscurité, lumières et ambiances …




DIE APOKALYPTISCHEN REITER
Licht (2008)
Des reiter un peu plus sages ? hum ...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Warrel Dane (chant)
- Peter Wichers (guitare, basse)
- Matt Wicklund (guitare, basse)
- Dirk Verbeuren (batterie)


1. When We Pray
2. Messenger (feat. Jeff Loomis)
3. Obey
4. Lucretia My Reflection (the Sisters Of Mercy Cover
5. Let You Down (feat. Chris Broderick)
6. August
7. Your Chosen Misery
8. Praises To The War Machine (feat. James Murphy)
9. Brothers



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod