Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


CRAZY LIXX - Loud Minority (2007)
Par THE MARGINAL le 21 Mars 2008          Consultée 2123 fois
Ce n'est désormais un secret pour personne : en matière de hard rock, la Suede est un véritable vivier de talents. Et CRAZY LIXX fait partie de ces nouveaux groupes prometteurs qui émergent. Quelques prestations live de haute volée, ainsi qu'un single ("Heroes Are Forever") avaient permis à ce groupe de se faire remarquer par les die-hard fans de ce style musical.

Qui est exactement CRAZY LIXX ? Tout simplement un quartette qui oeuvre dans un hard rock de facture classique à première vue, mais fort intéressant, voire passionnant quand on se penche un peu plus près sur son premier album studio Loud Minority. En effet, la musique de CRAZY LIXX est très fortement influencée 80's(comme beaucoup de combos, me direz-vous), mais ce quartette suedois a réussi le prodige de recapturer la flamboyance de l'époque, de bien valoriser les points forts de la décennie en question. Ainsi, le hard rock que propose CRAZY LIXX a des colorations glam, sleaze, Hard US, un peu FM. Les influences de ce groupe lorgnent aussi bien du côté de DEF LEPPARD, DANGER DANGER, FIREHOUSE que SKID ROW (celui du 1er album), MOTLEY CRUE. Par moments, on trouvera même quelques accointances avec HARDCORE SUPERSTAR et CRASHDIET. Ceci dit, là où CRAZY LIXX se démarque de ses compatriotes, c'est qu'il sonne plus ouvertement Hard US. De ce fait, on ne croirait pas que CRAZY LIXX soit originaire de Suede ...

Si le mid-tempo sleaze-rock venimeux "Hell Or High Water", dans la veine de SKID ROW/MOTLEY CRUE/SHOTGUN MESSIAH, et le mélodique et ultra-accrocheur "Dr. Hollywood", très "DEF LEPPARD-esque" dans l'esprit, au demeurant très bons, sont des titres qui emmènent en terrain connu, CRAZY LIXX passe nettement la vitesse supérieure avec "Want It", un mega-tube hard rock imparable, entêtant, typiquement 80's qui fait taper du pied, ne peut laisser de marbre avec ses choeurs et son refrain de tueurs, ses lignes de basse assassines. Pour un peu, on aurait l'impression de vivre les plus beaux moments des 80's. Et le plus incroyable, c'est que ce quartette suedois parvient à pondre d'autres tueries du même calibre, très typées arena-rock telles que le big-rock "Love On The Run", l'énergique et contagieux "Heroes Are Forever", l'up-tempo "Death Row", une compo flamboyante, roots et accrocheuse qui fait secouer la tête, fait l'effet d'une bombe atomique, sans oublier un refrain bombastique, irresistible.

Histoire de varier les plaisirs, CRAZY LIXX s'est également fendu d'un très bon "Make Ands Meet", dont l'intro acoustique laisse croire à une ballade avant que les grattes électriques montent en puissance et fassent basculer la chanson dans un mid-tempo Hard US très enjoliveur avec, en guise de cerise sur le gateau, un final bluesy surprenant, sans oublier un uppercut sleaze/hard "Boneyard", punchy, hargneux, aux legers relents punkisants que ne renieraient pas HARDCORE SUPERSTAR ou le GUNS'N ROSES des 80's.

On peut toutefois trouver dommage que la ballade acoustique "The Gamble", située à la fin de l'album, soit un peu faiblarde et sans éclat. Elle rappelle de loin "Heartbreak Station" de CINDERELLA, mais en moins bien et seul son final, un peu plus enlevé, reste à peu près digne d'intêret.

En tout cas, pour un premier album, CRAZY LIXX a été très convaincant et a frôlé le sans-faute. La voix chaude et puissante (quoique perfectible, quand même) du chanteur Dany Rexon, les guitares fusant de partout y sont pour beaucoup. De surcroit, ce groupe dispose d'atouts intéressants pour se forger une forte personnalité, sa propre identité. Pour cela, il lui faudra digérer ses propres influences. En tout cas, ce Loud Minority recapture bien la magie, la flamboyance et le côté "larger than life" qui caractérisaient les 80's. A présent, il reste à savoir comment CRAZY LIXX va gérer son avenir car son guitariste, Vic Zino, vient tout juste d'être enrôlé au sein de HARDCORE SUPERSTAR.

Note: 4,5/5




Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Dany Rexon (chant)
- Vic Zino (guitare)
- Luke Rivano (basse)
- Joey Cirera Plate (batterie)


1. Hell Or High Water
2. Dr Hollywood
3. Want It
4. Love On The Run
5. Make Ends Meet
6. Death Row
7. Heroes Are Forever
8. Do Or Die
9. Pure Desire
10. Boneyard
11. The Gamble



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod