Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


TOXIK - World Circus (1987)
Par THE MARGINAL le 6 Avril 2008          Consultée 3075 fois

Durant les 80's, la scène Thrash metal a connu une période florissante, tant artistiquement que commercialement. Cette scène était tellement fertile qu'il serait injuste de ne la résumer qu'au club des 4 (Metallica, Megadeth, Anthrax, Slayer), ainsi que les Testament, Overkill, Exodus, Forbidden. En effet, d'autres groupes moins connus, moins cités y sont allés de leurs contributions à l'âge d'or du Thrash. Parmi ces combos, il y avait Hallows Eve, Xentrix, Realm, Toxik.

En ce qui concerne cette chronique, c'est de Toxik dont il est question ici. Le premier album de Toxik s'intitule "World circus" et voit le jour en 1987. Musicalement, ce quartette américain ne révolutionne pas le genre, mais l'exécute assez bien et se montre irréprochable techniquement.

Le premier titre de l'album, "Heart attack", nous permet de faire plus ample connaissance avec Toxik: voix aigüe et déchainée du chanteur Mike Sanders, bonne compo typée thrash old-school avec rythmique soutenue, martelante (ran-cran-cran-cran-cran), le moins que l'on puisse dire, c'est que ça envoie sévère. Et parmi les autres titres susceptibles de séduire les fans de Thrash, on peut mentionner "Social overload", dans la lignée de Metallica (celui de l'époque, n'est-ce pas?), Testament et qui se signale par une accélération rythmique foudroyante dans le final, le speedé "Door to hell", "World circus" avec son refrain survolté, inoubliable, sans oublier ses variations de tempos, l'expéditif "False prophets" qui fait penser à un uppercut de la part de Bud Spencer qu'on se prendrait dans la gueule et qui nous mettrait K.O instantanément, ou encore le pétaradant "Victims".

En dehors des habituels plans qu'on retrouve dans le Thrash, Toxik s'est écarté des sentiers battus à 2 reprises: le mid-tempo "Pain and misery" lorgne plus nettement du côté du heavy metal, tandis que "47 seconds of sanity/Count your blessings" débute par un passage acoustique calme, plein de feeling, puis voit ensuite les guitares électriques apparaitre, puis monter en puissance. Cette composition est assez difficile à apprivoiser, mais s'avère pleine de richesse.

Au final, ce "World circus" est plutôt un disque solide, de bonne facture, même s'il n'a pas l'étoffe, l'envergure d'un "Ride the lightning" (Metallica) ou d'un "Reign of blood" (Slayer). Il manque à cet album un gros classique, une composition de dimension intemporelle pour que celui-ci fasse partie des incontournables du Thrash. Ceci dit, "World circus" a tout de même de quoi contenter les fans de Thrash, d'autant que le guitariste (Josh Christian) excelle dans les soli et l'aspect mélodique n'est pas négligé.

Note: 3,5/5

A lire aussi en THRASH METAL par THE MARGINAL :


HALLOWS EVE
Death & Insanity (1986)
Du bon thrash old-school




FURIOUS TRAUMA
Roll The Dice (1999)
Une mixture thrash/rock n'roll décapante !!


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
   CANARD WC

 
   (2 chroniques)



- Mike Sanders (chant)
- Josh Christian (guitare)
- Brian Bonini (basse)
- Tad Leger (batterie)


1. Heart Attack
2. Social Overload
3. Pain And Misery
4. Voices
5. Door To Hell
6. World Circus
7. 47 Seconds Of Sanity/ Count Your Blessings
8. False Prophets
9. Haunted Earth
10. Victims



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod