Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  E.P

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


2007 Eternity
 

- Style + Membre : Dragon Guardian

KNIGHTS OF ROUND - Eternity (2007)
Par BAST le 18 Février 2008          Consultée 2149 fois

Les Japonais de KNIGHTS OF ROUND ont décidé de ne pas faire les choses à moitié et débarquent avec un premier EP bourré jusqu’à la gueule. Huit titres pour une durée de quarante minutes, « Eternity » s’écoute à la manière d’un album studio. Bonne idée finalement. De quoi permettre de juger de façon appropriée le potentiel d’une formation plutôt mal partie. Car entre sa pochette bancale ou sa thématique surannée, il y avait évidemment de quoi se méfier. Et la première écoute n’offre pas de réel démenti ; les plans versant allègrement dans les clichés, on y a droit sans discontinuer (les chœurs de « Forest Of The Fortress », par exemple).

C’est avec un peu d’obstination que KNIGHTS OF ROUND parvient finalement à sortir son épingle du jeu, se montrant dès lors bien moins insupportable que prévu. Mieux, on va se prendre peu à peu au jeu. Gentiment, sans jamais d’extase, mais sûrement. Certes, le speed mélodique ne fait montre d’aucune originalité. Certes, le chant suraigu a des désirs d’altitude qui ont souvent tendance à laisser sur place. Certes, l’intro symphonique annonce du réchauffé dont la date de péremption rappelle que ce speed mélodique là, connoté italien, n’est plus tout jeune. A côté de ça, le produit est plutôt bien manufacturé. Une guitare lead adroite qui ne peut s’empêcher de sortir des soli rapides et sinueux, une batterie montée sur ressorts et des titres de speed mélodique riches de mélodies épiques, KNIGHTS OF ROUND a bien assimilé les ficelles du genre et sait convaincre.

Une assertion que je m’empresse de consolider : « Knights Of Round » et ses lignes de chant soutenues, « Icarus » dans une version fidèle du heavy épique italien de la fin des années 90 (on pense à SECRET SPHERE), « Spirit For Freedom » comme une réponse bien exécutée à STRATOVARIUS ou encore « Eternity », petite pièce épique qui réserve de très bons moments (l’intro acoustique, le refrain fédérateur irrésistible, les nombreux soli), KNIGHTS OF ROUND ne floue pas l’amateur. Mieux, il le séduit. Dommage toutefois que le chant s’avère aussi exalté. Un peu plus de maitrise et de retenue se serait montrée moins insoutenable par moments (« Forest Of The Fortress »), d’autant plus que les lignes de chant constituent l’un des points forts de KNIGHTS OF ROUND (« Icarus »).

Du speed mélodique de facture classique assez adroit et accrocheur. Rien d’absolument indispensable, loin de là. D’un autre côté, il s’agit d’un mini, ni plus ni moins. Comme une promesse un brin timide d’un premier « longue durée » enthousiasmant. Pourquoi pas... A suivre, donc.

Note : 2,5 / 5

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


INSANIA
Agony Gift Of Life (2007)
INSANIA and genius




NOSTRADAMEUS
Hellbound (2004)
Power/Speed musclé, moderne et de grande qualité


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Voccang (chant)
- Yazin (guitare)
- Bashikun (guitare)
- Takashit (basse)
- Tongari (batterie)


1. Prologue
2. Knights Of Round
3. Forest Of The Fortress
4. Icarus
5. Sprint For Freedom
6. Diabolic Noble
7. Mercy
8. Eternity



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod