Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Kob
 

 Site Officiel (198)
 Myspace (176)

COVERSLAVE - Killer Cuts From The Beast (2007)
Par FREDOUILLE le 8 Février 2008          Consultée 3011 fois
Avec un tel nom de groupe, une telle pochette (un Eddie pas vraiment au top esthétiquement mais qui rappelera sans aucun doute la pochette de "Killers") et un tel titre pour ce mini album, on pouvait sans aucun problème deviner que COVERSLAVE avait un lien très proche avec IRON MAIDEN. En effet, COVERSLAVE (Esclave des reprises et faisant référence à l'album "Powerslave" des Anglais) n'est autre que le premier tribute français de la vierge de fer, formé en 1999. Auteur alors d'une démo "Piece of Maiden" et de plusieurs concerts, le groupe se mettra en mode "off" durant une longue période pendant laquelle chacun des musiciens s'adonnera à ses projets personnels.
Parmi ces projets, on soulignera entre autres la naissance de l'excellent groupe KOB, auteur de 2 albums et surtout d'un très bon "Stafe the underdogs" sorti en 2004 et emmené par l'excellent Stephane Graziani, le chanteur de... COVERSLAVE.
COVERSLAVE qui renait de ses cendres en juillet 2005 avec un line-up largement remanié (seuls Stephane Graziani et Eric Martins-Guerra sont des membres originels du groupe) suite à un désistement d'un groupe programmé pour un concert à Rouen. Un concert très prometteur qui leur permettra de continuer à écumer de nombreuses scènes dont le célèbre "Ruskin Arms" de Londres. Animé d'une passion hors du commun et d'une envie irrésistible de prendre du plaisir à jouer les morceaux d'IRON MAIDEN, COVERSLAVE rencontre un succès inespéré lors de ses concerts. Un succès qu'aucun des musiciens du groupe ne connut auparavant avec sa formation respective. Tout cela donne bien évidemment des idées et devant tant de soutien, on comprend bien volontiers que le groupe ait voulu de nouveau rendre hommage à la vierge de fer en enregistrant un mini album de reprises intitulé "Killer cuts from the beast".

"Killer cuts from the beast" comprend donc 6 reprises de MAIDEN :
- Powerslave,
- Caught somewhere in time,
- Brave new world,
- Be quick or be dead,
- Killers
- Phantom of the opera.

6 compositions c'est assez peu, convenez-en, mais cela reste tout de même intéressant à plus d'un titre. D'une part parce que ces morceaux couvrent différentes périodes du répertoire de la vierge de fer (hormis la période B. Bailey) inclus donc la reformation en 2000 avec "Brave new world", d'autre part parce que le choix des compositions est assez pertinent je trouve et notamment parce que le groupe a décidé de reprendre des titres qui ne sont pas forcément les plus simples, je pense particulièrement à "Caught somewhere in time", "Phantom of the opera" ou à "Powerslave".
Excercice difficile donc, mais le résultat est pourtant très probant. Même si le groupe français se cantonne à reprendre très (trop?) fidèlement les titres de IRON MAIDEN et c'est le seul reproche que l'on pourra faire, une approche plus personnelle aurait été la bienvenue, on a affaire ici à un très grand professionnalisme. Le groupe maîtrise à la perfection l'ensemble du répertoire (ici représenté) des Britanniques. D'une très grande aisance technique que ce soit au niveau des soli ou des rythmiques, le groupe parvient, avec fougue et énergie, à restituer à merveille l'univers de IRON MAIDEN que ce soit sur "Powerslave" avec ses riffs incisifs, ou sur "Caught somewhere in time" avec cette sonorité de guitares "synthétisées". Mais ce qui est encore le plus impressionnant, c'est le chant de Stephane Graziani qui assure quasiment comme B. Dickinson. D'ailleurs, la ressemblance est telle sur "Brave new world" que c'est parfois à s'y méprendre. Très grande performance du vocaliste que ce soit au niveau de la puissance, de l'agressivité ou de la justesse même si, sur ce dernier point, Stephane Graziani semble moins à l'aise par exemple sur les morceaux plus anciens, "Phantom of the opera" et "Killers" (son chant tend d'ailleurs plus vers celui de P. Di Anno que vers celui de B. Dickinson! Logique!).
Toujours est-il qu'en 6 compositions, COVERSLAVE démontre de très belles choses assurément: excellent tempo sur l'ensemble des titres, bonne restitution musicale, bonne production, bons musiciens, excellent vocaliste et une aisance indéniable à s'approprier de tels bijoux du heavy metal. Un excercice qui n'était certainement pas gagné d'avance mais qui au final est largement réussi. Reste au groupe désormais de reprendre quelques autres morceaux de la vierge de fer mais avec cette fois un brin d'originalité et de personnalité. Au vu de leur potentiel, ça pourrait le faire grave!


Note : 3.5/5




Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Fabien Ternois (bass)
- Daniel Sminiac (guitar)
- Stephane Graziani (vocals)
- Cedrick Saulnier (guitar)
- Eric Martins-guerra (drums)


1. Powerslave
2. Caught Somewhere In Time
3. Brave New World
4. Be Quick Or Be Dead
5. Killers
6. Phantom Of The Opera



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod