Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Municipal Waste, Evile, Exodus, Merciless Death, Gama Bomb
 

 Site Officiel (192)
 Myspace (170)
 Chaîne Youtube (197)

FUELED BY FIRE - Spread The Fire (2007)
Par FENRYL le 21 Janvier 2008          Consultée 5562 fois

Bon c'est pas faute de vous avoir prévenus: MUNICIPAL WASTE, puis EVILE ici même sur le site, MERCILESS DEATH ou SSS... Autant de noms qui viennent gonfler le petit ruisseau de ce que l'on appelait il y a peu « le retour du thrash old school », qui est en passe de devenir un raz de marée que l'on pourra qualifier de « thrash new school » !
Dans ce lot, on cite de plus en plus FUELED BY FIRE. Signé par le label référence Metal Blade, ce combo de Californie est composé de 4 chicanos bien patibulaires, arborant fièrement la tenue règlementaire: jeans moulants, cuirs, basket montantes et t-Shirt d'un des membres du « club des maîtres ».
Là où MUNICIPAL WASTE donnait dans un thrash crossover jouissif de drôlerie et de virtuosité (basé sur des compos super courtes), FBF lui se place d'entrée dans une dynamique ultra conservatrice. Ici, on reproduit ce que l'on aime: des tracks hyper speedées (« Massive execution »), avec des soli tordus mais mélodiques, complexes mais désaccordés, une voix virile n'hésitant pas à se barrer dans des aigus complètement extrêmes (« Metal forever » mais surtout le « Put to death » qui conclut l'album). A ce propos, votre première rencontre avec le frontman du groupe, Rick, se fera par le biais d'un de ces cris porcins au cours du second titre !
Car en effet, la galette s'ouvre par un titre instrumental vraiment excellent, genre « back to the past »: on replonge de suite dans l'ambiance des grandes années 80' !
« Dream of terror », « Command of the beast » ou « Chaotic punishment » reposent sur des riffs palm mutés par excellence puis débouchent sur une frénésie tellement communicative que l'on savoure l'ensemble comme à la grande époque.
On mesure très vite le fait que nos thrasheurs se sont fixés une mission: prendre la suite de groupes comme EXODUS tellement ce « Spread the fire » semble découler tout droit d'un « Bonded by blood », avec des morceaux d'un « Kill'em all » de METALLICA. Belles références sur le C.V.
Trois temps très forts de cette production:
- « Spread the fire », titre éponyme, dans la pure tradition du titre rageur, carré, dévastateur, avec un solo totalement hystérique et super alambiqué.
- L'hymne du groupe « Thrash is back » qui porte magnifiquement son nom. Si vous souhaitez définir le thrash des années 80' à un newbie, vous voici en présence d'une compo survitaminée, bardée de hurlements suraigus, présentant un break au bout de deux minutes en forme de rampe de lancement vers un solo épique, distordu, aux sonorités désaccordées.
- « Betrayal »: sans aucun doute le titre le plus original et personnel du groupe. Il nous propose une fin plus paisible, où le chanteur fait preuve d'une certaine finesse sur des lignes de chant posées sur un excellent riff. Les gratteux de la bande ont fini de me convaincre que nous n'avions pas affaire à des incapables: à ce sujet d'ailleurs, il faut reconnaître qu'assurer des plans aussi rapides (je serais curieux de connaître les bpm à certains moments !) nécessite une sacrée maîtrise.

En 46 minutes, FUELED BY FIRE nous livre un opus marquant, à la réalisation des plus soignées. Même si l'homogénéité des titres et des musiciens est prégnante, force est de constater que la technique et la bonne volonté sont entièrement dédiées à cet hommage sincère au thrash. On pousse ici le vis à nous pondre une pochette aussi kitsch que caricaturale (le sempiternel bon goût des thrasheurs !).
Alors oui, si au final on a le sentiment que tout ce joli p'tit monde se prend un peu trop au sérieux (et alors !), comment ne pas savourer son plaisir de reprendre dans la tronche ces rafales de notes, ces blasts de riffs hargneux, ces lignes de chants si caricaturaux ? Moi, je ne boude pas dans mon coin à jouer l'intégriste de base. Ce n'est pas « place aux jeunes », c'est « y'a de la place pour tout le monde ».

Verdict: 4/5. « Thrash is baaaaaaaaaaaack! »

Conseil: peu avares, les garçons de FBF. La preuve, vous trouverez en ligne sur leur MySpace rien moins de 6 titres présents sur l'album. De quoi se faire une belle idée de leur capacité.
http://www.myspace.com/fueledbyfire

Surprise: et bien, les petits jeunes auront également eu le mérite de réveiller quelques jolis noms, puisque on nous annonce les retours de ONSLAUGHT, HEATHEN mais surtout FORBIDDEN... C'est bon, ça !

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


MACHINE HEAD
Unto The Locust (2011)
Une des Masterpieces de l'année...

(+ 2 kros-express)



SSS
Short Sharp Shock (2007)
La réponse british à la vague de Thrash crossover


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Rick Rangel (chant, guitare)
- Chris (guitare)
- Anthony Vasquez (basse)
- Carlos Gutierrez (batterie)


1. Intro: Ernest Goes To Hell
2. Thrash Is Back
3. Striking Death
4. Spread The Fire!!!
5. Betrayal
6. Massive Execution
7. Metal Forever
8. Dreams Of Terror
9. Command Of The Beast
10. Chaotic Punishment
11. Put To Death



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod