Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2007 Spread The Fire
2012 1 Plunging Into Darkness
 

- Style : Municipal Waste, Evile, Exodus, Merciless Death, Gama Bomb
 

 Site Officiel (580)
 Myspace (537)
 Chaîne Youtube (1187)

FUELED BY FIRE - Plunging Into Darkness (2012)
Par CANARD WC le 8 Août 2012          Consultée 3751 fois

(Sur l’air de "Un Homme Heureux" de William SHELLER)

Pourquoi les groupes de Thrash
Thrashent-ils toujours un peu pareil ?
Ils riffent comme ils peuvent
La même rengaine d´un seul désir pouilleux
Ce sont des groupes malheureux





Emporté dans mon élan aussi positif que bienveillant après ma découverte du GAME OVER (1), je me suis dit : « après tout et si le Revival Thrash n’était pas aussi merdique que ça ? ». FUELED BY FIRE venant de sortir un album, je me suis laissé aller. Paraît qu’ils sont assez typiques dans le genre, ce que confirme entre les lignes ce brave FENRYL sur sa chronique du "Spread The Fire". Aussi, j’ai voulu vérifier emporté dans mon élan aussi positif que … merde je viens de le dire juste avant.

Riffs tronçonneuses, chant hurlé éraillé de mauvais aloi, double à tout bout de champs, tempo rapide puis breaks puis soli épileptiques… FUELED BY FIRE a bien tous les ingrédients pour faire sa petite recette. Mais comme souvent tout n’est question que de dosage et de temps de cuisson. Tout le monde peut faire un moelleux au chocolat par exemple : sur le papier rien ne distingue la recette traditionnelle de celle de Jean-François PIEGE, pourtant je peux vous dire qu' il y a une sacrée différence au final dans l’assiette. Tout se joue dans les dosages et la cuisson (2). FUELED BY FIRE met donc tout sur la table, sans trop d’idées, et espère que ça va prendre. Alors son Thrash balisé déboule presque par automatismes, ce qui est un peu dommage.

Les compositions se ressemblent entre elles, puis à d’autres, parfois à rien. Ça manque d’un zeste de talent (euphémisme), une bête idée, un air ou tout simplement un riff qui tue un peu. Ce dernier point est sans doute le plus dramatique – vu qu’on cause Thrash – FUELED BY FIRE riffe sans jamais parvenir à être vraiment accrocheur, crie sans y croire et s’impose un rythme furieux sans trop savoir pourquoi. Le groupe répercute par douze fois sa platitude ce qui fait qu’à la moitié de l’album, on a juste envie d’écouter autre chose. Pas le supplice non plus, disons juste un peu saoulant.

Dommage car ce "Plunging" déboulait sur un "Arrival" assez bon, une instrumentale bien pêchue qui laissait augurer le meilleur. Finalement, la seule vraie bonne composition de l’album qui va vous laisser un arrière-gout de déception pour la suite. FUELED BY FIRE ne mérite pas un caillassage en règle, ce Thrash simplet n’est pas complètement mauvais. Le groupe a même un certain talent à poser son riff, à le laisser s’étendre, arrive même parfois à lui donner du relief, à le rendre impitoyable dans la durée comme sur "Within The Abyss" (l’intro est assez réussie).

Trop dans la norme, sans fulgurance ni particularisme. FUELED BY FIRE verse dans l’anonyme, un « Monsieur TOUTLEMONDE » du Revival Thrash auprès duquel on s’ennuie un peu. Pas plus, pas moins. Évidemment, si on devait assassiner tous les groupes sans originalité, on n’écouterait pas grand-chose. Et le Thrash de ces dix dernières années aurait des allures de génocide.


Et moi j´le reconnais à peine
Mais ce s´rait une veine
Que ça thrashe un peu comme les vieux
Ca pourrait se faire sans qu´ça gêne
Y a de la place pour eux
Mais si ça n´vaut pas la peine
Que mon temps je ne perde
Il faut me l´dire au fond des yeux
Quel que soit le talent que ça traine
Quel que soit l´enjeu
Je veux être un Thrasheur heureux
Je veux être un Thrasheur heureux
Je veux être un Thrasheur heureux



Note : 2/5


Morceau préféré : "The Arrival"
C’est pas mal aussi : "Within Abyss"



(*)http://metal.nightfall.fr/index_9710_game-ita-humanity.html
(**) Puis il utilise du sucre glace aussi, à la place du sucre « normal ».

A lire aussi en THRASH METAL par CANARD WC :


PYRACANDA
Two Sides Of A Coin (1990)
Maintenant, grâce à Indiana Canard, vous savez!




ANTHRAX
Music Of Mass Destruction (2004)
Enfin un live digne d'anthrax !!!


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Rick Rangel (guitare, chant)
- Chris (guitare)
- Anthony Vasquez (basse)
- Carlos Gutierrez (batterie)


1. The Arrival
2. Rising From Beneath
3. Within The Abyss
4. Unidentified Remains
5. Plunging Into Darkness
6. Eye Of The Demon
7. Evoke (intro)
8. Evoke The Curse
9. Amongst The Dead
10. Sickness Of Humanity
11. Mass Infestation
12. Deadly Restraints (bonus)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod