Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  DEMO

Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bathory, Ensiferum, Thyrfing
 

 Site Officiel (730)

EINHERJER - Aurora Borealis (1994)
Par VOLTHORD le 22 Janvier 2008          Consultée 2707 fois

EINHERJER n’est ni vraiment un groupe fondateur, ni vraiment légendaire.
Pourtant, à la lecture de ce nom, je ne peux que m’émoustiller en grande pompe, puis me sentir de suite nostalgique, gardant à l’esprit que le groupe ne nous aura jamais gratifié d’un album à la hauteur de son immense talent. Et même si tout leur travail n’est pas pur comme de l’eau de roche, même si la qualité n’est pas toujours au rendez-vous, je ne peux qu’en arriver à la conclusion que tous lesdits fans du genre qui ont déserté le groupe dès la première écoute du très moyen Dragons Of The North sont des abrutis finis.

Surtout aux vues de ce qu’ils feront juste après : des perles comme Far Far North, Odin Owns Ye All ou le, certes imparfait mais foutument jouissif Blot.
… Ou même à la vue de ce qu’ils ont fait juste avant : cette seconde démo, Aurora Borealis.
C’est avec tout le respect et l’intérêt que je porte à mes regrettés norvégiens, et sur un ton nostalgique, voir blasé, que j’entame cette chronique. Dans « De Sorte Sioers Land », c’est toute la dévotion que le groupe avait pour ses thèmes de prédilection que l’on ressent au fin fond d'une prod à la tripaille bien dure. Un grand paysage qui s’entrouvre à travers un mid tempo hivernal, de grands horizons lointains, des fjords sous la neige… Et si je continue, je vous pondrais bien une myriade de clichés du genre.
Je me garderais bien de le faire pour cette fois là, ne voulant pas passer des heures à blablater sur une démo… Mais ces images paraissent si réelles ici, si palpables, que l’on ne peut que s'étonner devant un tel travail.

Travail de forme, comme le groupe a déjà une identité bien présente concernant l’écriture de riffs, simples mais entêtants, de tempos jamais rapides et suivant différents mouvements, du plus incisif au plus posé, encore beaucoup influencé black, mais parvenant tout de même à y imposer son imagerie, lui donner un ton plus solennel, plus enchanteur. Le travail de fond est tout aussi exemplaire, dû à une production condensée, laissant place à tous les instruments, à l’acoustique autant qu’à la distorsion.

Dans tout cela, seul un Rune Bjelland encore pas vraiment au point sur son chant hurlé pourrait être un facteur décisif quant à la non-appréciation de cette démo. Ou peut-être « Einherjer », morceau acoustique, chuchoté, qui aurait à mon avis pu aller plus loin dans son geste, mais propose tout de même une assez belle mélodie pour ne pas totalement se détacher des trois précédentes pistes, nettement plus travaillées.

Alors voilà, EINHERJER fait partie des groupes à l’origine de ma passion pour l’univers scandinave… Et rien que pour ça, je ne peux pas voir mon appréciation à la baisse. Aurora Borealis est encore assez incomplet, pas toujours des plus accrocheurs en terme de mélodies, un peu paresseux côté vocal, parfois pas assez approfondi. Il est pourtant l’incarnation même de la profession de foie qu’aura ensuite imposé le groupe : une musique sincère, une capacité immense à imposer son identité, à faire voyager l’auditeur, un art qui ne tombera jamais dans le cliché, ne sera jamais « standardisé », rendu plus folk, plus propre ou plus grandiose, ce qui ne l’empêchera pas de muer peu à peu.

Une sobriété qui parfois se transformera en défaut et pourra être vu comme de l’entêtement là où on aurait voulu que ça aille « encore » plus loin (le gros défaut de Blot demeure tout de même son refus d’utiliser plus de chants clairs, de claviers et d’orchestrations)… Mais sur Aurora Borealis, EINHERJER partait sur des bases bien campées et n'avait rien à envier à ces contemporains, ce qui est déjà quelque chose d’exceptionnel.

A lire aussi en VIKING METAL par VOLTHORD :


EINHERJER
Odin Owns Ye All (1998)
Quand odin n'est pas là, les vikings chantent!




SORGSVART
Fortapt Fra Werden I Wakkert Selvmord (2006)
Quelque part entre viking, black et dérives folk


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Frode (guitare)
- Gerhard (batterie)
- Rune Bjelland (chant)
- Audun Wold (basse)


1. De Sorte Sjøers Land
2. Aurora Borealis
3. Witchking
4. Einherjer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod