Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH-BLACK  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 



IMPIETY - Kaos Kommand 696 (2002)
Par T-RAY le 16 Février 2008          Consultée 1980 fois

Attention, groupe à prendre au troisième degré. Si ce n'est plus. Impiety est impie, comme son nom l'indique, mais il développe un aspect satanique proprement outrancier, auquel il ajoute un discours totalement blasphématoire envers toute religion existante. A un point tel que ç'en devient comique, tant c'est caricatural. Dans la verve, mais surtout dans les textes. Et dans le genre sacrilège, les Singapouriens se montrent drôlement inventifs dans leur vocabulaire diabolique, avec des termes sans cesse dans la surenchère de "malevolence", comme diraient les anglo-saxons. A commencer par leurs titres : "Christfuckingchrist", "Wardaemonic Overkill", "Bestial Genocidal Goatvomit"... Exquis n'est-ce pas ? Autres exemples de cette outrance : la chorale de prêtres exécutée à la mitrailleuse en ouverture de l'album et les bêlements de chèvre (pardon, de bouc...) se muant en sombres grognements démoniaques au début de "Bestial Genocidal Goatvomit".

Bon, et la musique dans tout ça ? Contrairement à ses débuts, le trio (qui a par la suite évolué en quatuor et intégré des membres mexicains... Si, si !) a rangé le black-métal miséreux, par lequel il a commencé, au placard. Il en a ressorti un death-black agressif très bourrin et essentiellement rapide. Et ce sont d'ailleurs les parties les plus brutales qui sont les plus efficaces. Le groupe a beau tenter de se calmer l'espace de quelques secondes, la douceur n'est pas le point fort du combo et les passages lourds ne font pas mouche. Le chant hurlé de Shyaithan, assez unique, mélange de voix black et d'élocution grindcore, est lui aussi très rapide, épargnant souvent l'articulation. Mais bon, je crois bien qu'il s'en fout. Dans son comportement et dans sa manière de jouer, le groupe possède un certain allant punk, privilégiant l'énergie plutôt que la technique, même si le niveau des zicos n'est pas minable. C'est censé être rentre-dedans, et ça l'est.

Cependant, l'album se révèle poussif sur plusieurs points. La production tout d'abord, qui ne rend pas assez grâce à la violence de la musique. C'est brutal, certes, mais le son un tantinet brouillon ne fait pas assez ressortir les instruments, rendant la musique compacte mais sans réel relief. On devrait s'attendre à voir exploser ses enceintes, et pourtant, elles tiennent le coup, et bien. De plus, la réalisation et l'exécution des morceaux font qu'ils se ressemblent relativement, même si des titres comme "Christfuckingchrist", "Bestial Genocidal Goatvomit" ou "Abominate, Fornicate, Desecrate" sortent quelque peu du lot. L'album est somme toute assez linéaire et c'est surtout le chant qui maintient l'attention, tant il est atypique et se pose étrangement sur les morceaux.

Bref, musicalement, c'est assez commun, ce n'est pas hyper-original, Angelcorpse fait mieux, mais ça reste fun, ça ne se prend pas au sérieux (je parle de l'attitude de l'auditeur qui s'attelle à l'écoute de l'album, hein ? Parce que les musiciens, eux...) et ça vaut bien la moitié d'un 5. Mais parce que je suis plus charitable qu'eux.

A lire aussi en DEATH METAL par T-RAY :


BENIGHTED
Necrobreed (2017)
Cinq tueurs en opération commando




BEHEMOTH
Zos Kia Cultus - Here And Beyond (2002)
La métamorphose

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Shyaithan (basse, chant)
- Fyraun (guitares)
- Fauzzt (batterie)


1. Christfuckingchrist
2. Apokalyptik Nuklear Battlebeasts
3. Wardaemonic Overkill
4. Atomic Wrath Of Azzazzel
5. Bestial Genocidal Goatvomit
6. Bloodred Angelshred
7. Abominate, Fornicate, Desecrate
8. Kaos Kommand 696
9. Black Church - Sextrash Cover (bonus Track)
10. Goddess Of Perversity - Blasphemy Cover (bonus Tra



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod