Recherche avancée       Liste groupes



      
DARK ACOUSTIQUE  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ANTIMATTER - Planetary Confinement (2005)
Par HORGH le 6 Décembre 2007          Consultée 3826 fois

Comment ça personne ne connaît ANTIMATTER ? Comment ça c’est pas du métal ? Oui l’album est entièrement acoustique et alors ?…
Bien reprenons depuis le début…ANTIMATTER est le side-project de Duncan Patterson –ex- bassiste d’ANATHEMA- et de son sempiternel complice Mick Moss ; et ce planetary confinement est leur troisième album sorti en 2005. Voilà pour les présentations. Maintenant il faut savoir que cet album n’a absolument rien à voir avec la discographie antérieure du groupe ; les deux premiers cds se tournaient vers du « trip hop sentimental et mélancolique » comme j’ai pu le lire à bien des endroits…Mais aujourd’hui il s’agit bien de planetary confinement ; entièrement acoustique ; sans presque aucune batterie, du chant clair masculin et féminin de temps à autres…Une rare beauté, une rare émotion comme on en trouve trop peu dans le Metal…

L’album début sur une mélodie au piano, sorte d’invitation au voyage atmosphérique que va nous proposer ANTIMATTER ; l’invitation est brève (à peine 1 minute 30) mais elle est suffisante et débouche de suite sur le deuxième morceau intitulé « the weight of the world ». celui-ci nous met directement dans le bain et durant ces 4 minutes et 45 secondes on ressent l’émotion monter. Bien qu’on ne peut plus calme; cet album dégage une puissance phénoménale, une sensibilité énorme…

Les morceaux se succèdent, s’enchaînent sans la moindre encombre et l’on est comme aspiré par cette guitare acoustique, ce chant magnifique de Mick Moss et cette batterie placée à des instants clés….Puis sur certaines chansons un chant féminin remplace la voix grave et dépressive de Monsieur Moss….C’est le cas des pistes 3, 5 et 7, qui n’en sont pas moins belles et envoûtantes…

Ce Planetary confinement est décidément un labyrinthe d’émotions dont on ne sort pas indemne, cette introduction, ces épopées de plus de sept minutes tel ce « Legion »…tout simplement magnifique…

On entrevoit l’ultime sortie de ce monde onirique une fois arrivé à la neuvième et dernière chanson…Très peu de paroles, peu de guitares aussi, un morceau d’adieu sombre et décadent…

Cet album, cette chronique, déplairont sûrement aux « TRVE NECRO EVIL » mais dieu que c’est beau et bon; rarement un album m'est apparu aussi expiatoire que celui-ci, et je suis persuadé que ceux qui l'écouteront en cachette arriveront un jour ou l'autre à verser une larme dessus...Car oui; que c’est agréable de fermer les yeux et de se laisser absorber par le monde ANTIMATTER….Un peu de douceur dans ce monde de brutes….A écouter absolument.

Magnifique

A lire aussi en DIVERS :


The CULT
Dreamtime (1984)
A l'aube d'un autre temps

(+ 1 kro-express)



Devin TOWNSEND
Ocean Machine Biomech (1997)
Chef d'oeuvre

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   HORGH

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



Non disponible


1. Planetary Confinement
2. The Weight Of The World
3. Line Of Fire
4. Epitaph
5. Mr White
6. A Portrait Of The Young Man As An Artist
7. Relapse
8. Legions
9. Eternity Part 23



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod