Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2003 Passenger
 

- Membre : In Flames

PASSENGER - Passenger (2003)
Par POULPI le 1er Décembre 2007          Consultée 3158 fois

Il y des jours, comme ça, où on à besoin de prendre l’air. Besoin de se détendre, besoin de changer un peu… On est tous un jour ou l’autre passé par là. Certains se remettent totalement en question, d’autres ne s’en posent pas le moins du monde, d’autres encore en profitent pour créer un projet parallèle. Et c’est ce qu’a fait Anders Frieden, émérite chanteur du groupe chef de file du death mélodique suédois, j’ai nommé : In Flames.
Pendant les -rares- périodes d’accalmies que s’octroyait le groupe, notre ami a mis à profit son temps libre, et créé un side project avec quelques compagnons de grand chemins. Si le groupe Passenger existe depuis 1995, ce n’est qu’à l’an 2000 que le groupe commence à vraiment composer des chansons. Et pouf, en 2003, sort leur premier album, sobrement intitulé Passenger.

Un side project arrive souvent face à un mur d'à priori, avant même sa sortie,et d’autant plus que le groupe est connu. Considéré comme bouche trou, l’album est attendu au tournant. Pour peu qu’il copie trait pour trait le groupe dont les membres ont fugué, et c’est la Berezina…

Mettons les choses au clair tout de suite : Passenger n’est pas un album d’In Flames. Cependant, force est de constater qu’un fort lien de parenté lie les deux groupes (normal, me direz vous), cest pourquoi il en sera beaucoupp question dans cette chronique.

Beaucoup plus pop, beaucoup plus expérimental (et pourtant In Flames n’est pas réputé pour son passéisme), en fait, beaucoup plus mainstream. Néanmoins, et c’était inévitable, on sent comme un air de famille entre les deux groupe. Et oui, le chant est une des caractéristiques majeures pour un groupe, et Anders ayant à peu près tout essayé dans In Flames, on ne notera pas de nouveauté notable à ce sujet. Néanmoins, Passenger parvient à s’éloigner du groupe de death par bien des particularités.

Métal très moderne, et très axé ambiance, sorte de néo métal technique, Passenger regorge de bonnes trouvailles. Les rythmiques sont lourdes, très lourdes, et appuient un chant tantôt rauque, tantôt death, et souvent aériens. En effet cet album possède un côté épique très prononcé, très chargé en émotion, un peu comme un In Flames formaté radio (je vais en faire crisser plus d’un...). « Circus », « I Die Slowly », avec leurs refrains planants et accrocheurs, en sont de bons exemples, et possèdent un fort potentiel tubesque. Des tubes « à la In Flames », quelque part… Anders est vraiment un très bon compositeur, et il le prouve une nouvelle fois ici.

Le rythme est soutenu tout au long de l’album, et même « Circles », semi ballade, reste entraînante. Le son y est d’ailleurs pour beaucoup. Puissant et travaillé, très axé sur le groove, la production est exemplaire. La musique envahit littéralement l’espace, et c’est incontestablement un gros point fort de l’album... Et comme bien souvent, le mélange émotion/ambiance/bon son fait mouche. Aucun titre quelconques ici. Tous sont de haut niveau, faisant de l’album une entité vraiment homogène. Au premier abord, en tout cas, car petit à petit, on découvre un album tout en nuance, bourré de breaks de ci de là, et les quelques apports thrash, indus et électro sont très bien intégrés à la recette. Néanmoins, un peu plus de soli auraient quand même apporté un peu plus de fraîcheur. On ne peut pas tout avoir, n’est ce pas ?

Au final, on se trouve face à un album de très bonne facture qui ne cache pas sa parenté avec In Flames ou encore Korn, et nul doute qu’il plaira aux fans de ces groupes… Et de bien d’autres, évidement… Un disque riche, en émotion d’une part, et en bonne musique -tout simplement- d’autre part. Reste à savoir si le chanteur souhaitera remettre le couvert, mais apparemment, il n’a pas l’air trop pressé de le faire. Dur dur de faire vivre deux groupes simultanément…

En vrac :
- « In Reverse » : premier titre, premier single, premier hit, avec le refrain qui fait le plus penser à In Flames ;
- « In My Head » : mid tempo au refrain épique au possible… Frissons garantis… ;
- « Rain » : riff dantesque, chœurs soutenus : à la Reroute to Remain, tout simplement ;
- « Used » : probablement le morceau le plus atypique, avec des sonorités dépaysantes, mélodie très pop, et piti solo sympathique (mais trop court !!!).

A lire aussi en NEO METAL par POULPI :


SERJ TANKIAN
Elect The Dead (2007)
Pas du System, mais presque

(+ 2 kros-express)



P.O.D.
Satellite (2001)
Néo métal de haute volée


Marquez et partagez




 
   POULPI

 
  N/A



- Anders Friden (chant)
- Niclas Engelin (guitare)
- Håkan Skoger (basse)
- Patrik J. Sten (batterie)


1. In Reverse
2. In My Head
3. For You
4. Just The Same
5. Carnival Diaries
6. Circus
7. Rain
8. Circles
9. I Die Slowly
10. Used
11. Eyes Of My Mind



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod