Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


CLAWFINGER - Clawfinger (1997)
Par POSSOPO le 9 Octobre 2007          Consultée 3635 fois

En 1995, CLAWFINGER est artistiquement mort. Le groupe né de la rencontre de Zak Tell et Jocke Skog dans un hôpital de la banlieue de Stockholm s'est ramassé avec un second album nul, au son de pataugeasses mal lacées, qui suivait un premier effort imparfait mais intelligent. Lourd, très lourd, impossible à digérer, CLAWFINGER en est devenu vomitif. Alors, c'était soit la pendaison, soit un renouveau passant par une évolution stylistique majeure.

Et cette évolution s'est opérée dans la mélodie, dans l'extension du panorama musical, dans la plus grande variété des samples. Un premier morceau orientalisant agrémenté d'une voix féminine, c'est déjà la preuve que quelque chose s'est passé dans la tête de nos trublions scandinaves. Et immédiatement, Zak Tell cesse de hurler comme un gangster afro-américain qu'il n'est absolument pas. Toujours grave dans son registre vocal, mais posé à quelques endroits savants... De la mélodie, je vous dis et une part de récitatif calme et rassurant. "Two Sides" est un beau morceau, le constat d'une prise de conscience sans laquelle CLAWFINGER n'existerait peut-être plus aujourd'hui (en tout cas autrement que sous la forme moribonde adoptée par nombre d'artistes qui n'ont depuis longtemps plus rien à dire).

Et, réaction chimico-musicale difficile à analyser, due à l'action d'un catalyseur certainement présent dans le cerveau des compositeurs de l'entité, l'adjonction saine de tous ces éléments qui visent à alléger un propos rapidement devenu insoutenable a agi comme par magie sur les guitares, elles aussi plus avisées, moins bêtement écrasantes. "Clawfinger" qui se nourrit de plus, époque oblige, de sons électroniques plus souples sauve le groupe de la noyade, c'est une évidence. Alors, les grincheux trouveront peut-être cela passablement formaté, il regretteront le punch linéaire des précédentes productions. Je ne peux, en toute prétention et le torse bombé, que leur donner tort. Rarement cela se passe ainsi dans le monde des musiques "alternatives" quelles qu'elles soient:la plus grande accessibilité du disque le rend meilleur, infiniment meilleur que l'odieux "Use Your Brain", largement plus varié, et finalement moins lassant que "Deaf Dumb Blind", premier album à l'idée à peu près unique (du rap metal avec un clavier gavé de samples).

Il n'empêche, cette galette ne côtoie pas non plus les cieux. Et CLAWFINGER, après avoir créé une petite sensation en 1993, après avoir contribué à la naissance d'un style, ne marquera pas l'histoire. Mais enfin, tout cela est honnêtement fait et avec un minimum de jugeote:c'est déjà bien.

Mais au fait, quel style ? Pas la fusion, née il y a bien longtemps sur des bases nettement plus funk (qui a dit FUNKADELIC ?), pas le néo metal comme on l'entend parfois. Juste le rap metal, un sous-genre peut-être moins riche que les deux précédents, moins développé, qui va moins loin dans l'expérimentation, un sous-quelque chose, oui. Et j'espère ne choquer personne en disant cela. Surtout lorsque j'annonce clairement que cet album s'éloigne justement intelligemment des principes limités du genre. Il n'y a qu'à écouter le dernier morceau pour se rendre compte de cette émancipation plus que profitable. Oui, allez, plus crossover qu'avant, on va dire ça.

A lire aussi en FUSION :


RED HOT CHILI PEPPERS
Blood Sugar Sex Magik (1991)
Fusion

(+ 2 kros-express)



PRIMUS
Sailing The Seas Of Cheese (1991)
Mais qu'il est con putain, qu'il est con.


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



Non disponible


1. Two Sides
2. Hold Your Head Up
3. Biggest & The Best
4. Chances
5. Don't Wake Me Up
6. Not Even You
7. Nobody Knows
8. I Can See Them Coming
9. Wrong State Of Mind
10. I'm Your Life & Religion
11. Crazy
12. I Guess I'll Never Know



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod