Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Ted Nugent

Ted NUGENT & THE AMBOY DUKES - Call Of The Wild (1973)
Par LONER le 11 Juillet 2007          Consultée 3450 fois

La plupart des fans de hard rock ne connaissent que la carrière solo de Ted Nugent, jugeant ce qui s'est passé avant hors de propos. C'est en partie vrai. À la fin des années 60, le Nuge officie dans une formation de rock psychédélique nommée les Amboy Dukes. Le guitariste a déjà un style bien à lui mais les délires sous acides ne sont définitivement pas son truc malgré un premier hit, « Journey Through The Center Of The Mind ». Ted décide alors de prendre les choses en main et d'amener la formation vers une musique plus directe, plus concise.

Pour commencer, changer de nom. Le guitariste se met clairement en avant en rebaptisant le groupe Ted Nugent & The Amboy Dukes. Son instrument se taille également une part plus conséquente dans les compositions, et ce dès le live « Survival Of The Fittest », foncièrement psyché mais où on commence à sentir les prémices d'une nouvelle orientation musicale. Puis, changement radical de personnel, Ted engage le bassiste Rob Grange et le batteur Vic Mastrianni et remplace le claviériste Andy Solomon par Gabriel Magno (qu'il ne gardera pas longtemps). Les pièces sont en place sur l'échiquier, la partie peut commencer.

Sortie deux ans après le live sus-nommé, « Call Of The Wild » est en totale rupture avec le passé de l'Uncle Ted: guitare hurlante, rythmique d'acier, compositions coup de poing, bref, c'est du hard rock pur et dur ! Le morceau titre en est un modèle du genre et ouvre la marche avec brio. « Sweet Revenge » avec son intro agressive et sa mélodie lorgnant vers la pop, est du même acabit, de même que le sauvage « Pony Express », longue chevauchée où Ted montre toute l'ampleur de son talent, ou que l'instrumental « Renegade ».
D'ailleurs, des morceaux instrumentaux, l'album en contient un certain nombre. Hormis « Renegade », on peut citer « Rot Gut », un blues plutôt traditionnel où Ted fait preuve d'une certaine sensibilité mais qui ne cadre pas vraiment avec le reste. Quant à « Below The Belt », il rappelle un peu les voyages interstellaires de la mouture précédente. Intéressant retour en arrière mais qu'on aurait préféré voir sur « Marriage On The Rocks » plutôt qu'ici. Enfin, « Cannon Balls », plus intéressant et burné, marque le retour du chant et conclut l'affaire avec brio.

Ainsi, Ted et ses sbires négocient le virage avec beaucoup de classe et signent un très bon album de hard rock qui, s'il avait bénéficié de plus de notoriété, aurait trôné en bonne place parmi les meilleurs opus de notre chasseur virtuose.

A lire aussi en HARD ROCK par LONER :


The BLACK CROWES
The Southern Harmony And Musical Companion (1992)
Être sudiste dans les 90's, c'est faire ce disque.

(+ 1 kro-express)



BLUE ÖYSTER CULT
Blue Öyster Cult (1972)
Un seul mot d'ordre : rock'n'roll !


Marquez et partagez




 
   LONER

 
  N/A



- Ted Nugent (chant, guitare, percussions)
- Rob Grange (chant, basse)
- Vic Mastrianni (chant, batterie)
- Andy Jezowski (chant)
- Gabriel Magno (claviers, flute)


1. Call Of The Wild
2. Sweet Revenge
3. Pony Express
4. Ain't It The Truth
5. Renegade
6. Rot Gut
7. Below The Belt
8. Cannon Balls



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod