Recherche avancée       Liste groupes



      
DRONE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ORTHODOX - Gran Poder (2006)
Par METAL-O PHIL le 28 Mars 2007          Consultée 2717 fois

« Je voudrais rester dans l’anonymat, rester au sommet de ma montagne et pondre 6 disques par an avec un gosse du Tibet en guise de pochette » râlait DEVIN TOWNSEND dans une interview donnée à son confident de Rock Hard.
En revenant sur mes pas ou plutôt sur mes pages, je tombais par hasard sur une interview d’ORTHODOX.

Au hasard d’un de vos survols des innombrables interviews de ce magazine, vous souvenez-vous d’avoir été marqué par ce groupe étrange de doom espagnol dont les membres refusaient de dévoiler leur identité ? L’originalité du line-up a peut-être été ce détail qui vous a fait vous arrêter sur la page.
Les ibériques y présentaient leur philosophie de vie très carrée et surtout centrée exclusivement autour de la musique. « Nous vivons par et pour la musique », un peu tels des intermédiaire représentant un ordre plus grand, suprême (qui serait la musique). C’est pour cette raison que le groupe évolue dans l’anonymat et que vous ne verrez que 3 ombres sur la scène d’un de leurs concerts. Cette façon de se considérer comme émissaires investis d’une mission pourrait éventuellement plaire à notre ami Devin.

Surtout que ce n’est vraiment pas se donner un genre. Les espagnols d’ORTHODOX ne recherchent aucune forme de reconnaissance et il est difficile de trouver un semblant d’information à leur sujet. Amusez-vous à chercher un site officiel du groupe. Vous reviendrez bredouille de votre périple googlien avec comme seul butin un myspace et éventuellement un lien vers Last FM.
Cela dit ce n’est pas totalement vrai, il y a bien un site : http://orthodoxband.com
Vide. Une photo et 3 liens vers le myspace et vers leur label ALONE records (ce qui leur sied parfaitement). Vous y apprendrez qu’ils viennent de Séville, que Gran Poder a été désigné plusieurs fois album du mois dans la presse spécialisée (dont Rock Hard) et qu’ils ont participé à des projets peu communs (dont un spectacle « Apocalipsis » avec Israel Galvan, danseur de flamenco).
On ne sait donc pas grand-chose donc. Un groupe qui ne semble pas aspirer à la gloire, même s’il la mérite. Pas d’ego, le groupe prime sur l’individu. Pas de comparaison avec les concurrents du style (cf. Rock Hard numéro 57 page 39).

Avec Gran Poder, qui est aussi le nom d'un tableau de Juan de Mesa, peintre très inspiré par le christianisme, les ibériques ont frappé très fort. ORTHODOX officie dans un drone métal pur et dûr, mais non dépourvu de rythme.

En guise d’illustration, le premier morceau est divisé en plusieurs parties. Vive le Prog/drone ! Dans un premier temps, les ibériques exécutent l’archétype du riff de guitare drone, statique et râpeux, visité et revisité par SUNN 0))). On a très exactement 3 notes de guitares qui se répètent inlassablement. La progression se construit autour d’une batterie qui fait ici un travail exemplaire. A elle seule, elle donne petit à petit plus de puissance et plus de rythme à cet unique riff : on ne s’ennuie pas une seule seconde ! Voilà qui est pour le moins efficace. Dans la seconde partie du morceau, le chant fait son apparition. On pourrait plus parler d’invocation que de chant ici. Ce timbre nasillard aux vibrations très hispano-arabisantes (qui pourrait rappeler KHANATE) vous glace le sang. Ce petit côté latino ravira les fans d’Un dos tres. Cette première pièce est un chef d’œuvre martial, une grande réussite sur le plan de la construction et de l’ambiance. Le rythme s’accélère progressivement jusqu’au 5 dernières minutes où on a un instrumental presque heavy et en conclusion un bouquet final sauvage.

Voici une nouvelle démarche fort intéressante que ce drone qui renoue avec les notions de rythme et de construction musicale.

« Arrodillate ante la madera y la piedra » (au secours !!!!!), c’est du délire. Si le jam n’existait pas dans le drone (à moins que l’on considère que le drone EST un jam), c’est chose faite. Gros riff pesant, batterie qui frise le solo, on est face à une sorte d’improvisation un poil technique et un peu désorganisée. Le décalage entre la guitare et la batterie n’est pas sans rappeler le mastodonte qu’est « Etna » du projet Altar de SUNN 0))) et de BORIS. Même le guitariste se fait plaisir et accélère la cadence pour effectuer un mini solo.

Après un « Oficio De Tinieblas », interlude surprenant piano/batterie tout ce qu’il y a de plus ... musical, on attaque le dernier quart d’heure du CD avec « El Lamento Del Cabron ». C’est par quatre coups de cymbales qu’il est introduit. Classique me direz-vous, si on excepte le fait qu’il y a des silences d’environ 10 secondes entre chaque coup de cymbale ... question de tempo ! Et à nouveau, un seul thème. Deux notes, rien de plus. Et une sorte de prière macabre avec cette voix claire, mais néanmoins inhumaine. Puis vient le break, du heavy doom dans toute sa splendeur, on dirait un solo de CANDLEMASS ! Et enfin, à nouveau ces deux notes, sur une demi douzaines de minutes. ORTHODOX fait résonner le riff jusqu’à ce qu’il s’évanouisse dans un silence angoissant, puis recommence. Aucun répit, on en suffoquerait. Brutalement, un piano fait son apparition et disparaît tout aussi subitement en fondu. Fin du CD.

Plutôt convaincu. Si j’avais mis la main sur Gran Poder un peu plus tôt, il aurait mérité de figurer en sélection du site.
De la lecture des interviews, il apparaît que le groupe a une culture musicale plus qu’éclectique et ça s’entend. ORTHODOX a su décadenasser un drone metal dans lequel la marge de manœuvre est étroite. La musique des ibériques peut être heavy, mélodique, rythmée, technique en plus d’être lente et extrême. Nous attendons au tournant une nouvelle messe avec Amanecer En Puerta Oscura, successeur de ce Gran Poder en mai prochain.
Que ce soit par vénération ou par curiosité, allez donc jeter un coup d'oeil au concert d'ORTHODOX au Hellfest ou au Wacken cette année !

A lire aussi en DOOM METAL par METAL-O PHIL :


BORIS
Altar (2006)
Ode au minimalisme musical




SUNN O)))
Altar (2006)
Ode au minimalisme musical


Marquez et partagez




 
   METAL-O PHIL

 
  N/A



- Le Groupe Souhaite Garder L'anonymat


1. Geryon's Throne
2. Arrodillate Ante La Madera Y La Piedra
3. Oficio De Tinieblas
4. El Lamento Del Cabron



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod