Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


CRANK COUNTY DAREDEVILS - Livin' In The Red (2007)
Par THE MARGINAL le 22 Mars 2007          Consultée 2459 fois
En 2005, le quartette américain Crank County Daredevils avait attiré sur lui l'attention grâce à un premier album prometteur intitulé "Kings of sleaze". Comme son titre l'indique, cet album était très orienté sleaze/hard rock brut, sauvage et déjanté, et la voix destroy du vocaliste Scotty P. l'un de ses éléments prépondérants qui fait que soit on aime, soit on est rebuté par ce groupe.

2 ans plus tard, le combo ricain est de retour avec une nouvelle galette, "Livin' in the red", qui s'inscrit dans la continuité du précédent opus. Autrement dit, on est en présence d'un disque qui sent la bière, la sueur, le soufre sur lequel le chanteur Scotty P., une fois encore, s'arrache les cordes vocales plus que de raison. Si les influences de Mötley Crüe, Faster Pussycat, Guns N' Roses sont bien présentes, la meilleure façon de présenter le groupe est de le décrire comme un croisement entre Motorhead et Zodiac Mindwarp.

D'ailleurs, dès le premier titre de l'album, "We want it all", mis sur orbite par une longue intro à rallonge, on est dans l'ambiance générale de l'album: son rugueux, heavy-rock brut de décoffrage, viril, rythmique binaire, voix destroy et limite gutturale. Malgré tout, ce titre s'avère efficace, entêtant (si, si, puisque je vous le dis !). Le titre suivant, "Feuled by a 5th", s'inscrit dans le même registre et se distingue gràce à un refrain contaminant qui reste scotché dans les esprits. A la fois énergique, furibard et accrocheur, "Love me like a suicide" est plus ou moins dans la même veine que Faster Pussycat avec son parfum très 80's. Avec ses guitares incendiaires et incisives, "Rock-N-Roll homicide" est un véritable morceau hard rock n'roll sale et headbanguant qui sent le soufre, l'urgence. L'énergique, furibard et ultra-accrocheur "That's how we roll", un tantinet "acédècien", la speederie heavy-rock punkisante "Speed kills", qui dépote et dévaste tout sur son passage ou encore le sombre "Back to piss you off", marqué par un début lugubre, crépusculaire et sur lequel des choeurs tapageurs viennent soutenir l'ensemble à la fin, sont tout aussi efficaces et convaincants. Enfin, mentionnons "Devils ride", un titre un peu plus catchy, un peu plus accessible que les autres qui voit le chanteur Scotty P. moduler davantage sa voix, notamment sur les couplets.

Par ailleurs, on signale sur cet album la présence d'un titre caché à la fin (dont j'ignore comment il s'intitule) qui est une chanson acoustique bluesy très roots et qui surprend tant elle est radicalement différente du reste de l'album et, surtout, qui démontre que le chanteur Scotty P. sait faire autre chose qu'éructer comme un sauvage.

Tout compte fait, ce "Livin' in the red", qui signifie vivre dans le rouge, porte vraiment bien son nom. Ceux qui avaient apprécié le précédent album des Crank County Daredevils ne seront pas déçus par celui-ci, enfumé, tranchant comme un rasoir, graisseux à souhait. Je trouve tout de même ce second effort de ce quartette américain un chouia meilleur que "Kings of sleaze" et, à la longue, on finit par s'habituer à la voix agressive de Scotty P. Voilà en tout cas un disque sans concession, qui ne fait pas dans la dentelle.




Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Scotty P. (chant, guitare)
- Adam Stevens (guitare)
- Billy Velvet (basse)
- Mark Hammer (batterie)


1. We Want It All
2. Feuled By A 5th
3. Love Me Like A Suicide
4. Livin' In The Red
5. Rock -n- Roll Homicide
6. That's How We Roll
7. Speed Kills
8. Devils Ride
9. Back To Piss You Off
10. [hidden-track]



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod