Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


NIRNAETH - Thrown Athwart The Darkness (2006)
Par HROTULF le 5 Février 2007          Consultée 3570 fois

Nirnaeth est un nom à retenir. Il y a même à parier que si le groupe avait été norvégien et non hexagonal, la sortie de son premier album "Thrown athwart the darkness" aurait été plus remarquée. Et ça n'aurait été que justice.

Le groupe nous livre un black metal teinté d'emprunts à pratiquement tous les styles de métal extrême. Et pas de doute, l'alchimie fonctionne et on prend une grande claque du début à la fin! Nirnaeth réussit à être brutal sans être bourrin, n'hésitant pas à parsemer ses compos de passages lents ou mid-tempo et de breaks bien sentis qui donnent une vraie atmosphère guerrière et malsaine. La guitare est particulièrement mise en valeur et on sent que c'est Mutill qui a signé la plupart des titres. Pas de fioritures inutiles ou de tape-à-l'oeil, juste des lignes bien senties avec parfois de vrais morceaux de riffs saignants et thrash comme sur "War" ou "Ténèbres". Les autres protagonistes n'ont pas été oubliés: le chant est venimeux à souhait, la basse fournit un parfait contrechamp à la guitare et la batterie sait s'éloigner des blast-beats pour mieux y revenir.

Tout au long de l'album, l'ambiance n'est clairement pas aux réjouissances ni aux pleurnicheries, c'est la violence et la colère qui prédominent, il suffit de jeter un oeil aux titres des morceaux pour s'en convaincre. "Nirnaeth Arnoediad" donne envie de sortir sa hache et d'aller charger l'ennemi sur les champs de bataille des terres du milieu. S'il s'en inspire sans nul doute, le groupe sait aussi ne pas faire de fixation sur l'univers de Tolkien comme c'est malheureusement parfois le cas d'autres formations. Avec son intro à la basse et ses passages frénétiques "Nothing but Ashes" lorgne par exemple du côté de Satan et non de Morgoth. Quant à l'instrumental "Vampire Hunters", le titre parle de lui-même et nul doute qu'il constituerait une excellente entrée pour un live.

La plupart des morceaux sont d'ailleurs taillés pour la scène avec un départ explosif et l'apparition progressive des passages plus lents et plombés que je mentionnais plus haut. "We'll be victorious", qui clôt l'album de fort belle manière suit le schéma inverse avec sa longue intro acoustique.

Signalons enfin que, bien que l'on ait affaire à une autoproduction, le son est de bonne qualité et le mixage fait bien ressortir chaque instrument. Pour faire la fine bouche, mon petit regret est que la fin de certains titres aurait pu être mieux gérée (en particulier sur "War" et "Black Metal Wrath"). Mais c'est un défaut minime devant les qualités de ce premier opus.

Coup de chapeau donc pour ce premier essai transformé avec brio. Je ne peux que conseiller à tous les fans de metal extrême de donner sa chance à cet album, ils ne le regretteront pas.

Note: 4,5/5

A lire aussi en BLACK METAL :


VREDEHAMMER
Violator (2016)
Cyclone violeur qui illumine le putain de ciel !




ARMAGEDDA
The Final War Approaching (2001)
Du black metal occulte plus qu'intéressant


Marquez et partagez






 
   HROTULF

 
  N/A



- Zigouille (voix)
- Mutill (guitare)
- Malaria (basse)
- Yamaël (batterie)


1. Nirnaeth Arnoediad
2. War
3. Et Nox Facta Est
4. Ténèbres!
5. Vampire Hunters
6. Black Metal Wrath
7. A Pentagram Of Flesh
8. Nothing But Ashes
9. We'll Be Victorious



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod