Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK GOTHIQUE/LOVE METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ICON & THE BLACK ROSES - Icon & The Black Roses (2004)
Par ORPHANAGE le 14 Avril 2007          Consultée 2902 fois

Il y a des moments où l'on veut se reposer un peu. Pas que les longues pistes alambiquées ou tortueuses si intenses du monde merveilleux du Doom nous lassent, loin de là. Mais on se dit parfois que l'on a bien le droit d'écouter quelque chose de plus léger. Pas nécessairement fantastique, certes, mais au moins agréable et distrayant. Alors on laisse de côté ses albums de ESOTERIC ou SKEPTICISM pour changer un peu d'air, juste comme ça, et on se sort l'album d'ICON & THE BLACK ROSES, parce qu'on sait que c'est exactement le style de truc que l'on recherche dans ces cas-là! Ce jeune groupe de Rock Gothique souvent critiqué car musicalement très proche de HIM (certains disaient même que c'était du plagiat!) a de très bonnes chansons à proposer sur ce seul et unique disque, et il est quand même dommage qu'ils aient splitté, la suite aurait pu être vraiment sympathique! Bon, pour ce qui est de la chronique, elle risque d'être vite faite puisqu'il n'y a aucune spécificité particulière à mentionner…

Ce premier album d'ICON & THE BLACK ROSES n'a pas des buts particulièrement intellectuels. Il s'agit simplement de jouer un Love Metal romantique et mélodique plein de passages entêtants et émouvants, sans forcer le trait sur la guitare et l'agressivité et sans faire des titres trop longs : on vise l'efficacité. Cela dit, on ne peut pas non plus dire que le groupe soit un honteux ersatz de HIM, il ne veut pas juste passer en radio avec des titres d'une alarmante simplicité et des atmosphères policées pour ne pas choquer l'auditeur lambda. Non, une chose est évidente, ICON & THE BLACK ROSES est tout à fait sincère dans sa démarche et il est certain qu'ils aiment le style de musique qu'ils jouent. On le sent dans de très beaux passages sur, par exemple "Diamond Baby" où la batterie se déchaîne, le clavier se fait fort expressif, et le timbre de voix s'éraille, le tout pour offrir une chanson vraiment attachante et n'ayant pas à pâlir face à de nombreux groupes de Rock/Metal Gothique (moderne, j'entends!). Ces jeunes gens ne manquent pas d'énergie, mais restent toujours très accessibles, comme tous les groupes de Love Metal (CHARON, ENTWINE, POISONBLACK…), quoiqu'encore plus softs que la moyenne. La production est dantesque, bien entendu, tous les instruments sont parfaitement audibles et offrent un ensemble dynamique, bien agencé et clair, permettant en plus aux quelques très bons passages plus planants de donner tout leur potentiel ("Crucify Your Love", "Dreams And Silver Tears").

Les tubes, on les enchaîne. C'est bien simple : 12 titres, 12 tubes. Avec un "Black Roses" gage d'un sens de la composition déjà aiguisé et un "Endless" au pont sublime et au refrain très sensible, sans oublier le refrain plein de panache d"Angel", on en a à se mettre sous la dent. On appréciera le fait que le chanteur, dont le timbre est parfois très proche de Ville Valo, évite malgré tout les "crooneries" fatigantes (pour reprendre l'expression de STEF) du dandy Finlandais et garde un minimum de sobriété dans son interprétation – celle-ci s'avère d'ailleurs bien souvent à fleur de peau, comme sur la jolie ballade acoustique "Who Do You Hurt Now?". Ainsi, on profite d'une accroche maximale sans devoir tout le temps se dire des choses du genre : "putain, je suis vraiment en train d'écouter de la merde commerciale" ou "c'est mièvre comme c'est pas permis, et en plus c'est pénible à écouter". Bon d'accord, quelques-unes de ces remarques ne sont pas totalement fausses, mais quand même, qu'est ce que c'est alléchant tout ça! Une recette maintes fois éprouvée qui aurait dû fonctionner…mais il est toujours temps pour ceux qui recherchent une bonne alternative à HIM de se pencher sur ce bon album, à la fois homogène, varié dans son expression mélodique, et foncièrement plaisant dans sa pratique du Love Metal. Pour ceux qui ont laissé tomber HIM après "Razorblade Romance", ça devrait le faire!

3.5/5

A lire aussi en METAL GOTHIQUE par ORPHANAGE :


DARK THE SUNS
All Ends In Silence (2009)
Trésor de simplicité goth metal. Les mots manquent




TRISTANIA
Illumination (2007)
Tristania enchaîne vite...et bien!


Marquez et partagez




 
   ORPHANAGE

 
  N/A



- Adam Nox (clavier)
- Johnny Icon (chant)
- Mike Thorn (batterie)
- Sean Rose (basse)
- Sebastian Noir (guitare)


1. Black Rose
2. Endless
3. Crucify Your Love
4. Dreams And Silver Tears
5. Angel
6. Remember
7. Sweetest Emptiness Of Love
8. Black Cage
9. Who Do You Hurt Now?
10. Running Up That Hill
11. Set Me On Fire
12. Diamond Baby



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod