Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Myrkgrav, Thyrfing, Windir

MITHOTYN - King Of The Distant Forest (1998)
Par VOLTHORD le 4 Février 2007          Consultée 2311 fois

Milieu des années 90, une vague énorme et bruyante en provenance du Nord (principalement de Norvège) comptant parmi elle des entités fortes comme WINDIR, ENSLAVED ou EINHERJER (j'ajoute un petit FALKENBACH ? Allez, soyons fous), lance définitivement le (second ?)genre initié par Quorthon. Alors que cette dernière éclata sur le sable encore si pur, si vierge, si peu VIKING, lesdites entités s'éparpillèrent pour construire en parallèle leurs visions de ce que sera ce genre superbe, paradoxal et diversifié…le VIKING METAL.

Beaucoup de groupes néanmoins, ISENGARD, OTYG, STORM entre autres (mais si je réfléchis plus, je pense qu'on pourrait pondre une plus longue liste), n'auront peut-être pas eu assez de culot, de talent ou de moyens pour véritablement perdurer, tailler leur propre voie, et se sont rabattus au final sur l'étiquette "Culte" en guise de lot de consolation.
MITHOTYN est plus ou moins resté dans les mémoires, à peu près autant que les groupes cités dans ce second paragraphe, peut-être même un peu plus. Quand on parle de la frange la plus black metallique du genre, on trouvera parfois le nom dudit groupe, pas souvent dans un but de comparaison avec une référence incontournable. J'avoue être un peu de mauvaise foi sur le coup, mais j'ai jusque là entendu et lu peu de gens qui en faisaient une groupe véritablement supérieur.

Quant à moi (parce que j'ai un peu mon mot à dire aussi je crois^^), vous l'avez compris, je ne monterai pas sur mon grand cheval à l'aide d'une prose emphatique et déraisonnablement avantageuse lorsque je parlerai de ces Suédois-là.

Cependant il est de mon devoir de ne pas tomber dans l'excès inverse. King of The Distant Forest s'avère être le second et avant-dernier album d'une formation qui aura multiplié les démos avant de se cantonner à sortir trois albums en trois ans (de 1997 à 1999, léger laps de temps où aura officiellement vécu le groupe).

Il s'avère surtout que le bon goût froid et charmeur du pays d'Odin souffle sur les plaines de la Bretagne armoricaine de cet opus. Le bon goût d'un black mélodique qui n'invente ni la poudre, ni le papier à mâcher, et par ailleurs assez proche de ce que feront MAANEGARM ou CATAMENIA par la suite. La classification en viking metal est peut-être un peu limite, comme le tout ne nous plonge pas foncièrement dans une dimension musicale plus lointaine du black mélo traditionnel. Si un morceau éponyme assez moyen nous aura fait croire ceci, le géniallissime "Hail Me" s'imposera comme une véritable immersion dans un univers mythologique ensorcelant. Riffs folkisants et vivifiants, batterie mesurée, chœurs lointains. Bonne cure de jouvence vikinguesque en perspective.

Mais MITHOTYN ne profite qu'à moitié du galop, et le voilà reparti dans des titres conventionnels, avec des riffs accrocheurs, mais c'est tout. "On misty Pathways" et "The legacy" seront même à la stricte limite entre le moyen et le mauvais. "Trollvisa", interlude instrumental à la mélodie un poil clichesque, et peut-être un peu confus aussi, aura au moins l'avantage de remettre un petit coup de pied dans la fourmilière. Petit, vu que "Under the banner" démarre sur des nuances speed de très bon goût mais se perd encore une fois sur un sentier commun, où la rythmique trop peu pondérée ou aérée vient me titiller à nouveau, tout autant que le chant black d'ailleurs…

Allez, "We March" est quand même bien puissant dans un genre plus déchiré et bourrin, et "The Vengeance" dans un genre plus retenu et…vengeur. "Masters Of Wilderness" et le très bon instrumental "In a Time of Tales" termineront l'album où l'atmosphère, relativement timide malgré tout, semble peu à peu s'être revalorisée.

Il y a de bonnes choses dans ce cd, et d'ailleurs plus de bonnes choses que de mauvaises, dans ma grande bonté j'élèverais donc cette note au-dessus de la moyenne. Cela ne m'empêche pas de ne rester qu'à moitié convaincu du tout, comme je n'ai jamais vraiment réussi à saisir cet (moitié d')album dans sa singularité, je préfère en déduire qu'il n'en a pas (ou presque si j'excepte le terrible "Hail Me"), et conclure qu'effectivement, MITHOTYN n'est pas un groupe qui a eu le cran de réinventer ou de faire véritablement avancer le métal d'Odin.

Sur ce moi j'dis ça j'dis rien.

A lire aussi en VIKING METAL par VOLTHORD :


ENSIFERUM
Unsung Heroes (2012)
Un nouveau couronnement pour les finlandais




ENSIFERUM
Victory Songs (2007)
Madness ? THIS - IS - VIKING !


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Karsten Larsson (batterie)
- Karl Beckmann (guitares, claviers)
- Rickard Martinsson (vocaux, basse)
- Stefan Weinerhall (guitares)


1. King Of The Distant Forest
2. Hail Me
3. From The Frozen Plains
4. On Misty Pathways
5. The Legacy
6. Trollvisa
7. Under The Banner
8. We March
9. The Vengeance
10. Masters Of Wilderness
11. In A Time Of Tales



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod