Recherche avancée       Liste groupes



      
PROTO BLACK  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


BULLDOZER - The Day Of Wrath (1985)
Par POSSOPO le 2 Janvier 2007          Consultée 3155 fois

L’Italie metallique, ce sont les dragons et les chevaliers nourris au mass2000. L’Italie metallique, c’est la reprise ridicule au possible d’un morceau de l’excellent REM à la sauce black pizza plastique. Mais l’Italie metallique, ce sont aussi les essais pas toujours ratés d’un EPHEL DUATH. L’Italie metallique, c’est également le culte et remarquable SADIST, demi-dieu du death thrash technique et expérimental. Et pour le blackeux lambda (le vrai, pas celui qui se touche le prépuce en écoutant GRAVEWORM), L’Italie metallique, c’est BULLDOZER, combo passablement oublié, en fait, jamais réellement ciblé par les médias, né à l’aube des années 80 et décédé grosso modo au sortir de la décennie.

BULLDOZER, et voilà pourquoi j’en parle aujourd’hui, possède son petit statut culte envié par tant. Culte pourquoi ? Culte parce que "The Day Of Wrath", premier album de la bête, est millésimé 1985, la première bouteille a donc suffisamment vieilli pour que certains se mettent à lui trouver des qualités avant même de l’avoir ouverte. Culte parce que les membres du groupe ont eu la brillante idée de faire comme le voisin helvète, c’est-à-dire de poser arme à la main (la hache sera plus tard reprise par Varg BURZUM Vikernes en personne) dans des accoutrements délicieusement obscurs avec des poses irrévérencieuses. Culte peut-être aussi parce que c’est Italien.

Passons à la substantifique moelle. Et il risque d’être assez compliqué, même en s’acharnant à multiplier les pirouettes stylistiques et à empiler les adjectifs trouvés dans un dictionnaire des synonymes, de s’attarder bien longtemps sur le contenu d’un disque fièrement planté dans son époque, manquant singulièrement d’originalité pour se permettre de tenir la dragée haute aux BATHORY et autres CELTIC FROST (décidément, on tourne toujours un peu désespérément sur les mêmes références). "The Day Of Wrath" se contente donc de réciter le manuel du petit black speed thrash metalleux de 1985. Thrash forcément étant donné l’époque à laquelle a été composé l’objet, black du fait de l’imagerie adoptée, de cette voix grave, d’un son évidemment plus sale que les superproductions d’un SLAYER, speed parce que ça dépote un max. Et que ça ne s’arrête à peu près jamais (sinon sur une fin d’album étrange de lourdeur et absolument pas convaincante). Et que c’est sinistrement fatigant à la longue. Les excès de vitesse musicaux nécessitent véritablement un talent de compositeur si l’on veut que l’auditeur accepte d’écouter l’ensemble de la galette d’un trait ou si l’ont veut éviter de l’abêtir de façon définitive.

Avec un nom pareil, une telle nationalité et en oeuvrant dans un style musical aussi particulier, BULLDOZER ne peut qu’attirer la sympathie. Mais voilà, quand une chronique se termine en parlant d’une pochette, aussi kitsch et oserais-je dire aussi exquise que celle de "The Day Of Wrath", on peut se demander si le contenu de la galette ne fait pas état d’une réelle faiblesse. Quand, en plus, cette pochette pourrait à tort faire croire à certains qu’un rejeton de ROOT et MERCYFUL FATE vient d’être déterré, on se voit forcé de dire au lecteur que cet opus n’est, malgré sa valeur historique, pas particulièrement recommandable.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


WEAKLING
Dead As Dreams (2000)
Meurs la vie!




VINTERRIKET
Winterschatten (2003)
Les pleurs de rage


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   ZODD

 
   (2 chroniques)



- A.c. Wild (basse, chant)
- Andy Panigada (guitares)
- Don Andras (batterie)


1. The Exorcism
2. Cut-throat
3. Insurrection Of The Living Damned
4. Fallen Angel
5. The Great Deceiver
6. Mad Man
7. Whisky Time
8. Welcome Death
9. Endless Funeral



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod