Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (16)
Questions / Réponses (3 / 12)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Immortal, Demonaz, Abbath
- Style + Membre : God Seed, Gorgoroth

I - Between Two Worlds (2006)
Par POWERSYLV le 30 Octobre 2006          Consultée 9802 fois

En 2003, nombre de fans de black metal apprirent avec stupeur le split d’un groupe qui a contribué à la légende du mouvement : IMMORTAL. La lassitude, le sentiment d’avoir tout dit, des motifs personnels, tous les arguments furent valables pour expliquer aux fans la fin d’une aventure qui avait duré 13 ans. Et beaucoup ne s’en sont pas encore remis. Et c’est avec surprise et une grande satisfaction que nous avons appris la reformation de la horde norvégienne pour une série de concerts en 2007 dont un passage au Wacken Open Air déjà programmé. Reformation épisodique ou concrétisation avec un futur nouvel album des peinturlurés ? L’avenir nous le dira.

Pourquoi je vous parle d'IMMORTAL ? Tout simplement parce que I en est l'initiale ? Cette dernière question en forme de réponse n'en est pas une (de réponse) mais c'est quand même une indication quand on sait que le mentor de ce projet n'est autre ... qu'Abbath, frontman d'IMMORTAL précisément. Avant même d'annoncer la reformation du groupe qui l'a rendu célèbre, le musicien concrétise avec ce premier album intitulé Between Two Worlds un projet de « supergroupe black metal », un « All Stars Band » puisqu’à ses côtés on retrouve Ice Dale (ENSLAVED, AUDREY HORNE), TC King (SAHG, ex-GORGOROTH) et Armagedda (ex-... IMMORTAL). Une belle brochette pour une premier (unique ?) disque qui promet. Fort d’une première apparition saluée lors du festival Hole In The Sky à Bergen le 26 Août dernier, I a tout pour rallier les fans d’IMMORTAL. Car l’album présent, même s’il n’est pas 100% une copie des 3 derniers albums d’IMMORTAL (j’insiste car les albums de la période 1999-2003 étaient forts différents des précédents), il en possède quand même de fortes saveurs. Pas étonnant déjà au niveau des textes lorsqu’on sait qu’un certain Demonaz en est responsable. Et quand bien même avons nous ici un ancien GORGOROTH à la basse, pas question de revenir vers un black old school : il s’agit ici dans sa majeure partie de heavy/black puissant et mélodique et très bien produit.

L’album s’ouvre sur un titre qui aurait pu s’intituler : « Quand IMMORTAL rencontre MOTÖRHEAD ». « The Storm I Ride » possède une forte réminiscence heavy/rock’n roll étonnante quand on connaît le pedigree des musiciens qui jouent ici. La voix d’Abbath possède toujours comme sur toute la longueur du disque son timbre black caractéristique, mais en plus nuancé. Nos amis viendraient-il d’inventer le black’n roll ? Pourquoi pas. En tout cas ce titre qui se dégage du reste de l’album beaucoup plus massif est rudement efficace et détonnant. Du gratin. Autre titre qui sort de l’ensemble, le final « Cursed We Are » plus rapide, au riff ciselé et à forte coloration heavy metal (oserais-je dire power metal ?) … même si une aura malfaisante issue d’un passé plus sombre surnage le tout pour le moucheter de ses tâches noires et malsaines.

Du deuxième titre à l’avant-dernier, le disque n’en est pas moins intéressant bien au contraire, mais possède de forts relents de ce qu’IMMORTAL a pu proposer plus récemment. A part un moment plus vigoureux avec « Batallions ». Des titres plus guerriers, puissants, mid-tempos (« Warriors », ce riff et cette emphase sur « Between Two Worlds », « Mountains ») qui ne sont pas sans rappeler également la période viking de BATHORY (et pourquoi pas un bon MANOWAR – même si le style est fondamentalement différent) pour le sentiment de puissance épique qui se dégage parfois. D’ailleurs, on peut avec un certain recul faire un rapprochement entre IMMORTAL et BATHORY, que cela soit dans sa période plus black (jusqu’à Blizzard Beasts) ou plus heavy/black (à partir de At The Heart Of The Winter) – espérons que le destin d’Abbath ne soit pas aussi funeste que celui de son idole Quorthon. Le défunt leader de BATHORY est ici célébré en grandes pompes sur un « Far Beyond The Quiet », majestueux à souhait. Signalons aussi que le son bien puissant est une composante essentielle du disque : l’album, enregistré à domicile à Bergen (Lydriket Studio) a été mixé par Peter Tägtgren et produit par Ice Dale.

Quel sera l’avenir d’I puisqu’IMMORTAL vient de se reformer ? Nul ne le sait encore. Projet éphémère ou appelé à perdurer, on ne peut le dire aujourd’hui. Alors en attendant le retour scénique des Bêtes du Blizzard, vous pouvez vous délecter de ce Between Two Worlds qui malgré quelques spécificités bienvenues en possède les attraits. En tous cas et en ce qui me concerne, ce skeud me transporte autant que les derniers IMMORTAL. Terrible.

PS : L’album sera disponible en édition limitée avec 2 morceaux bonus : « Bridges Of Fire » et « Shadowed Realms ». “The Storm I Ride” et “Cursed We Are” sont écoutables sur Internet.

A lire aussi en BLACK METAL par POWERSYLV :


MARDUK
Rom 5:12 (2007)
Entre ambiances funestes et guerre totale : un mus

(+ 1 kro-express)



NAGLFAR
Harvest (2007)
NAGLFAR, futur prince du black metal ??

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez






 
   POWERSYLV

 
   ALANKAZAME
   FENRYL

 
   (3 chroniques)



- Abbath (chant, guitare)
- Ice Dale (guitare)
- Tc King (basse)
- Armagedda (batterie)


1. The Storm I Ride
2. Warriors
3. Between Two Worlds
4. Battalions
5. Mountains
6. Days Of North Winds
7. Far Beyond The Quiet
8. Cursed We Are



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod