Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP METAL  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

1992 Rage Against The Mach...
 

- Style : Downset
- Membre : Audioslave
 

 Site Officiel Du Groupe (565)

RAGE AGAINST THE MACHINE - Live At The Grand Olympic Auditorium (2003)
Par ALANKAZAME le 21 Août 2006          Consultée 6187 fois

Le 13 septembre 2000, RAGE AGAINST THE MACHINE donnait son dernier concert au Grand Olympic Auditorium. La nouvelle tombera peu de temps après, tel un couperet : Zack De La Rocha quitte le groupe. Ainsi s’étendra RATM, le plus grand groupe de rap metal de tous les temps, qui n’aura finalement vécu que 10 ans.

On sentait, au travers de leurs dernières œuvres, que ce départ semblait, sinon prévu, appréhendé. Un album en 1999, suivi d’une compilation de reprises l’année suivante, et entre temps un DVD live ("The Battle of Mexico City") ont ainsi complété la discographie du combo. Mais cela ne suffisait pas pour rendre hommage comme il se doit à ce groupe d’exception. "The Battle of Mexico" était un live très banal, qui n’avait rien de bien particulier : il était possible de trouver sur le net des bootlegs bien meilleurs ... Et puis, après tout, Zack et sa bande n’avaient jamais sorti de live digne de ce nom (tout au plus pouvons nous prendre en compte un Live & Rare distribué au Japon) ... C’est pourquoi ils nous mijotèrent un cadeau d’adieu digne de ce nom pour l’année 2003. Outre le CD "Live At The Grand Olympic Auditorium", qui fait plutôt office de best of étant donné qu’il regroupe le meilleur des deux jours de concert enregistrés sur la place, nous avons donc eu droit, quelques mois plus tard, à ce DVD du même nom.

Il semblerait que rien n’ait été laissé au hasard pour cet ultime performance : la salle est immense, selon toute vraisemblance complète, la scène est vaste, les jeux d’éclairages sont largement sollicités ... Là on a droit à un minimum de spectacle, même si l’on conserve cette sobriété si caractéristique du groupe (pas de pyro ou de confettis, ce n’est pas NIGHTWISH non plus). Les membres eux même donnent vraiment l’impression de vouloir offrir le meilleur d’eux-mêmes pour cet ultime rendez-vous. Ambiance RAGE oblige, Zack et Tom sont vêtus de chemises kakis militarisantes ornées de l’étoile rouge devenue depuis peu le symbole incontournable de RATM. D’ailleurs on la retrouve aussi sur le mur en fond de scène et sur le t-shirt de Brad.

Pour parler du concert, disons qu’il est intense et sans temps mort. Zack De La Rocha ne tien pas en place, plonge dans la fosse, sautille dans tous les sens, est animé d’une gestuelle haletante et entraîne à tous les coups le public dans sa rage jubilatoire. Les autres ne sont pas en reste, et on est assez surpris de découvrir un Tim particulièrement présent au micro. Morello assure toujours ses soli de guitare reconnus pour leur originalité, même s’il est clair et net qu’il a tout perdu de son talent d’improvisation, et l’inévitable Brad sue sang et eau pour marteler ses caisses comme il se doit.

Contrairement au CD, les petits oublis de Zack concernant certains refrains n’ont pas été corrigés, et la set-liste est d’origine. Cela contribue à rendre le concert plus authentique et on ne va pas s’en plaindre. De plus, on aura droit à un titre totalement absent du CD : "How I Could Just Kill A Man", reprise de CYPRESS HILL ... Avec CYPRESS HILL ! Et oui les deux voix de ce groupe cultissime du Hip Hop se sont invitées pour compléter celle de Zack. Bon alors bien entendu, les gars assurent, CYPRESS HILL qui fait du CYPRESS HILL, de toutes façons, je ne vois pas comment ça pourrait merder ! Notons enfin un "Freedom" d’anthologie avec un Zack digne de ce nom (ce qui n’était clairement pas le cas sur le CD) pour clore cette soirée de folie.

Côté bonus je peux vous dire qu’on en a pour son argent : vous regrettez de ne pas avoir vu "People Of The Sun" et "Know Your Enemy" alors qu’ils sont présents sur le CD ? Pas de panique : ils sont bien là, mais dans les bonus, car ils n’ont pas été enregistrés le même jour. La qualité est, bien entendu, encore au rendez-vous ... Les 6 titres du Democratic National Convention 2000 sont d’origine en ce qui concerne l’image, mais il est regrettable de constater que le son du grand Olympic’ ait été collé sur celui de ce concert particulièrement animé ... Je ne sais pas vraiment ce qui s’était passé là-bas ce jour là, mais en tous cas, je peux vous dire que les affrontements entre civils et policiers qui sont montrés à plusieurs reprises ne sont pas du chiqué ! Restent deux clips. "How I Could Just Kill A Man" est un excellent montage d’extraits de différents concerts (notamment celui que les 4 guys ont interprété totalement nu) et "Bombtrack" est un vieux clip datant de 1992 qui semble ne pas avoir été offert en pâture aux médias ...

En bref, ce DVD est vraiment un bel hommage rendu à ce groupe hors du commun. Le dernier groupe de VRAIS rebelles, l’un des seuls vrais groupes de Metal aux lyrics politiques (même si SOAD tente de prendre la suite), et surtout le dernier groupe de rock commercial à avoir tant donné pour les autres et si peu pour lui-même ... Ce qui animait la rage des 4 membres de RATM, c’était cette lutte continuelle contre les inégalités, contre le racisme, la dictature, et la société de consommation américaine impérialiste qui n’a de cesse de favoriser la monté en puissance du fanatisme et de la guerre. RATM, c’était Bush et Al Gore tenant les mêmes promesses et adoptant les mêmes discours dénoncés dans un clip, c’était une partie des recettes de chaque concert versée à des associations humanitaires, c’était deux titres interprétés totalement à poil sur un plateau de télé, c’était la police montée frappant des manifestants montrée du doigt, c’était la Bourse de Wallstreet qui ferme ses portes une heure avant l’heure normale alors qu’un concert sauvage rameute tout le quartier sous ses fenêtres ... C’était aussi une expérience musicale unique, haute en couleurs et riche en rebondissements. Un grand groupe ...

A lire aussi en DIVERS :


TRIPTYKON
Eparistera Daimones (2010)
Le CELTIC FROST nouveau ! "Monotheist II" !




DIE APOKALYPTISCHEN REITER
Riders On The Storm (2006)
Dar fait son petit bonhomme de chemin avec brio!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
  N/A



- Zack De La Rocha (chant)
- Tim Crommerford (basse & chant)
- Brad Wilk (batterie)
- Tom Morello (guitare)


- live At The Grand Olympic Auditorium
1. [program Start]
2. Bulls On Parade
3. Bombtrack
4. Calm Like A Bomb
5. Bullet In The Head
6. Sleep Now In The Fire
7. War Within A Breath
8. I'm Housin'
9. Killing In The Name
10. Born Of A Broken Man
11. No Shelter
12. Guerilla Radio
13. How I Could Just Kill A Man
14. Kick Out The Jams
15. Testify
16. Freedom
17. [credits]
- bonus Concert Performances
18. People Of The Sun * Know Your Enemy
- democratic National Convention 2000
19. Bulls On Parade
20. Testify
21. Guerilla Radio
22. Sleep Now In The Fire
23. Freedom
24. Killing In The Name
- clips
25. How I Could Just Kill A Man
26. Bombtrack



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod