Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace Officiel (298)

VENTURIA - The New Kingdom (2006)
Par FREDOUILLE le 4 Septembre 2006          Consultée 3529 fois

Derrière cette jolie pochette, sobre mais ô combien classieuse, voici certainement la nouvelle perle rare du Metal Progressif : J'ai nommé VENTURIA.
VENTURIA est un groupe Français, en majorité tout du moins, puisqu'il est le fruit de la collaboration de base de Charly Sahona, guitariste/claviériste et principal compositeur du groupe et de Diego Rapacchietti (un suisse), batteur qui nous en fout d'ailleurs plein la vue tout au long de l'album. A ce duo viennent se greffer le bassiste Thomas James, Lydie Robin à la voix angélique venue seconder l'excellent chanteur brésilien Marc Ferreira sorte de mix entre James LABRIE et André MATOS. Enfin, on notera également la participation de Kevin Codfert, claviériste d'ADAGIO venu épauler pour l'occasion Charly Sahona pour les soli de claviers mais également pour la coproduction de l'album.

Dans un style ô combien surchargé, le Metal Progressif, il est aujourd'hui très difficile de sortir du lot. Et pourtant... VENTURIA réussit là pour son premier coup d'essai à se démarquer aisément de la masse concurrentielle. Il le doit en partie à une production millimétrée, claire et soignée insufflant aux excellentes compositions du skeud une fraîcheur, une légèreté et un dynamisme rarement entendus jusque là (depuis l'album de VIRGO en 2001 en fait). Les compositions sont très variées et surtout très aérées n'hésitant pas à multiplier les ambiances légères, calmes et voluptueuses édulcorées par la dualité des vocaux (masculin/féminin), particularité qui fait de ce "The new kingdom" une sublime galette.

L'album commence par un titre très enlevé, direct et puissant "New Kingdom", qui nous démontre que le groupe possède un fort potentiel technique : l'assise rythmique est monstrueuse, les soli claviers/guitares dantesques sur ce titre explorent de nouveaux horizons avec une déconcertante facilité. Attention, même si le groupe nous en fout plein la vue, le résultat est loin d'être démonstratif bien au contraire. L'ensemble reste relativement cohérent et coule finalement de source. Enfin, la dualité du chant sur ce titre est particulièrement probante. Dès "New kingdom" le ton est donné.
La suite est un brin plus calme (tout est relatif hein?!!!) avec les sublimes "The unholy one" (très progressif dans l'âme avec ces quelques sonorités modernes au niveau du clavier) et "Words of silence" et sa sublime intro acoustique. Là encore la ressemblance avec VIRGO rentre en ligne de compte (bien entendu le coté progressif et les guitares très groovy en plus - cette ressemblance est d'ailleurs présente tout au long de l'album notamment sur les premières parties des morceaux) ; la basse résonne quasiment de la même façon, et sur les passages plus calmes, voire atmosphériques, le chant de Marc Ferreira et celui de Lydie Robin apporte une volupté telle que l'on pouvait déjà trouver sur l'album de VIRGO. Attention quand même, la comparaison avec VIRGO s'arrête là hein, même si le premier passage calme et lent chanté de "Take me down", titre suivant, me rappelle une nouvelle fois le side project de Sascha Paeth et d'André Matos.
A coté de cela, on pourra noter le très bon et puissant "Fallen world", dont la trame des claviers vous rappellera sans aucun doute un certain NIGHTWISH. Mais attention là encore la comparaison s'arrête là! Le morceau très enjoué, sur lequel résonne encore plus le duo vocal, est particulièrement progressif avec une alternance de passages calmes et de passages relativement fougueux agrémentés de sonorités de claviers originales et quelque peu orientaux.
"Walk on to the daylight" est une très belle ballade quoiqu'un peu trop classique pour ma part. Le duo Lydie/Marc s'en sort quand même avec les honneurs. Mais ce titre ne marquera pas vraiment les esprits. Pas plus que l'instrumental, un tantinet expérimental, "Candle of hope through a night of fears" qui suit et qui explore des facettes qui ont déjà été entendues maintes et maintes fois. A titre de comparaison, LIQUID TENSION EXPERIMENT ou encore DREAMTHEATER fait nettement mieux dans le domaine. Mais attention, je n'ai pas dis non plus que cet instrumental était mauvais bien au contraire. Il est juste un peu ennuyeux à mon goût, n'apporte strictement rien à l'album et dénote finalement avec le reste de l'album je trouve.
Enfin, "Dear Dead Bride", composition de plus de huit minutes, vient résumer à lui tout seul toutes les facettes exploitées par le groupe tout au long de l'album. Une très belle composition avec moults breaks inattendus qui vient donc terminer l'album avec beaucoup de brio.

VENTURIA vient donc de signer là un très très bel album pour un premier essai. Ce que je retiendrai surtout de cet album, c'est sa fraîcheur, sa volupté. Les compositions sont très aérées je trouve ce qui donne un plus non négligeable à la qualité de l'album. Je rappelle que VANDEN PLAS s'est souvent planté à cause de cela sur certains de ses albums ; compositions trop surchargées proches de la saturation.
Le potentiel de VENTURIA tant au niveau technique qu'au niveau de la composition tend à lui ouvrir pas mal de portes pour l'avenir. En tout cas, "The new kingdom" possède suffisamment de qualités pour que je lui ouvre les portes de notre sélection du site.

A lire aussi en METAL PROG par FREDOUILLE :


MAGNITUDE 9
Reality In Focus (2000)
Metal prog à la croisée de Fates Warning et de DT!




WASTEFALL
Soulrain 21 (2004)
Ambitieux et tout simplement superbe !


Marquez et partagez






 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Charly Sahona (guitare, claviers)
- Kevin Codfert (claviers)
- Thomas James (basse)
- Lydie Robin (chant)
- Marc Ferreira (chant)
- Diego Rapachieti (batterie)


1. New Kingdom
2. The Unholy One
3. Words Of Silence
4. Take Me Down
5. Fallen World (is There A Reason?)
6. Walk On To The Daylight
7. Candle Of Hope Through A Night Of Fears
8. Dear Dead Bride



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod