Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


DIRTY RIG - Rock Did It (2006)
Par THE MARGINAL le 26 Août 2006          Consultée 1551 fois
Kory Clarke, l'ex-chanteur charismatique des cultissimes Warrior Soul, est de retour ! Il revient avec le groupe Dirty Rig, un quartette américain qui revendique haut et fort son amour pour le hard rock n'roll burné et punchy. Ceci dit, Dirty Rig n'est pas tout à fait un néophyte. En effet, il avait sorti son premier album "Blood, sweat and beer" en 2003 avec un autre chanteur, Ed Sebastian. Ce dernier viré du groupe, c'est Kory Clarke qui a pris le relai au micro.

Musicalement, Dirty Rig joue un hard rock n'roll cradingue, brut et bourré d'énergie,de graisse. Ce groupe peut être rangé dans la même catégorie que les Nashville Pussy, Supagroup, Crystal Pistol, Beautiful Creatures, Corrosion Of Conformity ou encore Rose Tattoo, Guns N' Roses, Circus Of Power, Bang Tango et Warrior Soul époque "Space age playboys" pour les plus anciens. Quand à la voix de Kory Clarke, elle est plus écorchée, plus rugueuse qu'à l'accoutumée, ce qui confère un côté destroy aux compos de Dirty Rig.

Ceux qui s'attendent à trouver des points communs avec les aspects politiques et sociaux qui caractérisaient Warrior Soul peuvent passer leur chemin car le message, ici, est clairement: "Pas de prise de tête, vivent le rock n'roll et le fun !". Les titres de l'album en disent long à ce sujet. "Suck it", qui ouvre les hostilités, prépare le terrain: mid-tempo heavy-rock aux relents stoner assez couillu, furibard, avec des lignes de basse bondissantes, vrombissantes et la voix agressive de Kory Clarke pour soutenir l'ensemble. La suite montre que Dirty Rig n'est pas là pour faire dans la dentelle. "Drunk again" voit les guitares et la section rythmique accélérer la cadence et ça arrache, ça déménage, d'autant que la batterie pétarade joyeusement. Le heavy-rock "Just a star" lorgne, lui, du côté des 70's avec ses connotations psychés et ses riffs très gras, l'énergique "Dogs" fait taper du pied et se distingue gràce à sa section rythmique agressive ultra-accrocheuse et son solo de gratte à la fois renversant et hypnotique. Comment ne pas être instantanément pulvérisé lorsqu'on écoute cette speederie hard rock n'rollienne qu'est "Rock did it", jouée sur le tempo de l'urgence et, de surcroit, boostée par une section rythmique qui fait "rancrancrancrancran" ? Et que dire de "Hot porno star", une compo hard rock particulièrement vicieuse qu'appuie une basse bien groovy ?

Les munitions de Dirty Rig sont loin d'être épuisées car le mid-tempo hard bluesy "City, scenes & thieves", très roots et axé sur la mélodie(avec quelques passages acoustiques assez furtifs), se démarque du reste de l'album et se situe à mi-chemin entre The Hangmen et Rhino Bucket. Les influences sleaze/hard rock des 80's sont très présentes sur cette galette, comme l'attestent les mid-tempos "Throw down" et "If you see Kaye" qui se situent dans la lignée de ce que faisaient Bang Tango, Guns N' Roses(durant ses premières années) et Faster Pussycat à l'époque, et démontrent bien que Kory Clarke a bien des affinités avec la scène de cette époque(ce n'était pas trop le cas lorsqu'il évoluait au sein de Warrior Soul). Enfin, le furieux et criard "Pennslytucky", est plus foncièrement metal, voire punkisant que les autres compos et conclut l'album en force.

Avec "Rock did it", Dirty Rig a accouché d'un très bon album de hard rock virulent, sans concession et l'arrivée de Kory Clarke a apporté à ce groupe un plus non négligeable, d'autant que le bougre est en très grande forme(quand il éructe, il ne fait pas semblant). De la sueur, de la bière, de l'huile de vidange et du fun, voilà les ingrédients de ce disque pour convaincre les auditeurs. Le hard rock américain reprend vraiment des couleurs et tient là un représentant capable de lui permettre de récuperer son trône, perdu dans les 90's.




Marquez et partagez



Par THE MARGINAL




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Kory Clarke (chant)
- Chas Banellis (guitare)
- Buckshot (basse)
- Dave Ardolina (batterie)


1. Suck It
2. Drunk Again
3. Just A Star
4. Dogs
5. Rock Did It
6. Hot Porno Star
7. Throw Down
8. Cities, Scenes & Thieves
9. If You See Kaye
10. Pennsyltucky



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod