Recherche avancée       Liste groupes



      
BRUTAL DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


LIVIDITY - Used Abused And Left Dead (2006)
Par GORR le 10 Août 2006          Consultée 2212 fois

Personnellement j’ai toujours vraiment bien apprécié LIVIDITY. Ce groupe de death/grind américain a toujours réussi à me combler avec sa charpie musicale et encore par moment, les riffs insaisissable de The Age of Clitoral Decay résonnent dans ma tête sans que je m’en aperçoive. Il était donc tout naturel qu’après quatre ans passés dans l’ombre, l’annonce d’un nouvel album après l’excellent …’Till Only The Sick Remains, m’avait laissé pantois ! Avec une grosse envie de redécouvrir ce groupe après cette longue absence, je me suis procuré ce skeud en vitesse pour pouvoir enfin avoir ma dose de LIVIDITY. Si quelqu’un m’avait dit que j’allais autant tombé des nues avant l’écoute de ce disque, je ne l’aurais pas cru. Mais sur quoi je suis tombé ?

On devient plus mature, on arrête les conneries, on se dit que tout ça, ça ne nous amuse plus : la tripaille en pagaille et le porno/gore c’est plus à la mode, alors on laisse tomber ! Oh, et puis le grind c’est de la merde, alors qu’il aille se faire foutre lui aussi … Mais quelle grossière erreur ! Le LIVIDITY d’il y a quatre ans est complètement mort et enterré, plus rien ne pourra le ramener après ce nouvel album. Ici, seul le brutal death ultra puissant et intense dicte les ordres. Des riffs bien plus techniques qu’auparavant, toujours du blast mais avec une batterie maintenant triggée … Ouais, LIVIDITY c’est plus ce que c’était, c’est beaucoup moins bon ! Sur cet album, rien ne ralentit et rien ne nous laisse encore une petit présage de ce que savait faire le combo américain à la bonne vieille époque …

Pourtant, si on prenait ça comme ça vient, on pourrait se dire que ce brutal death n’a vraiment rien à envier à d’autres, il est même assez bon. Mais c’est pas du LIVIDITY, ce n'est plus du LIVIDITY … Qu’est-ce qu’on donnerait pour retrouver les parties bien groovy de The Age of Clitoral Decay ou encore les riffs bien grind de leurs premières démos ? Et bien ce n’est pas sur ce Used, Abused, And Left For The Dead qu’on va les retrouver ! Le seul titre qui pourrait sortir du lot reste « Hero of Dementia » qui oscille entre le très rapide (comme sur tout le skeud) et le plus lent avec quelques breaks bienvenus. Le reste de la galette, c’est du brutal death sauvage, barbare et excessif qui ne déplaira pas aux fans de GORGASM, mais qui fera regretter le LIVIDITY d’antan pour les fans de l’époque, comme moi.

Là où l’album m’a assez plu, c’est sur sa production. Elle m’a rappelé le dernier AMPUTATED GENITALS avec un son vraiment limpide qui vous rentre directement dans les oreilles et qui se mélange particulièrement bien avec la puissance extrême que dégage cet album. Le chant est encore plus guttural qu’avant (brutal death oblige) mais souffrira plus dans les passages les plus gueulards du skeud. Comme dit précédent, la batterie nous laisse présager un son assez triggé et les riffs de guitares s’élèvent bien au dessus de ce panel extrême. On est loin du son de The Age of Clitoral Decay, mais LIVIDITY a décidé de changer et là pour moi, avec cette production, c’est en bien !

En conclusion, du neuf et encore du neuf chez les américains. Pour moi, c’est un changement dans la souffrance (si ce n’est ce nouvel attrait plus clair dans la production) et je ne pense pas que les fans du vieux LIVIDITY vont me contredire ! Le brutal death que fournit désormais LIVIDITY a le mérite d’être efficace mais aussi sans âme et intérêt … D’autres réussissent bien mieux l’exercice et je regretterai beaucoup le LIVIDITY d’antan, qui avait son style qui lui était propre et dont les albums avaient toujours réussi à me ravir jusque là. Maintenant, est-ce que cette nouvelle ère va durer ? Je l’ignore mais je ne leur souhaite pas !

A lire aussi en DEATH METAL par GORR :


FLESHDOLL
[w.o.a.r.g.] (2006)
Excellent réédition de death old school




INHUMATE
Growth (2000)
Death/grind


Marquez et partagez




 
   GORR

 
  N/A



- Chris Campbell (basse/chant)
- Dave Kibler (guitares/chant)
- Jordan Varela (batterie/chant)
- Von Young (guitares/chant)


1. Raped For Rent
2. Gore Epitomite
3. Seven19
4. Deviant Pleasures
5. The Cumming Of The Trilogy (pussy Lover Pt. 3)
6. Exhibition Of Carnage
7. Used, Abused And Left For Dead
8. Hero Of Dementia
9. No Time For Lube
10. Stench Of Virginity (sonic Version)
11. The Urge To Splurge
12. Bound In Skin
13. Phallic Beat Down



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod