Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


TORIAN - Dreams Under Ice (2006)
Par BAST le 13 Juin 2006          Consultée 1743 fois

Une démo seulement au compteur pour ces allemands avant que la label italien Underground Symphony (US) se décide à le signer fait de TORIAN un veinard. Car même si US n’est pas un label metal phare, se faire signer par lui constitue un rêve pour beaucoup de groupes de heavy au sein de l’underground.

Et pourtant, le style pratiqué par TORIAN ne constitue pas l’ordinaire d’US, connu pour être LE grand spécialiste du metal symphonique. Car TORIAN évolue dans un power metal burné influencé, dans l’ordre, par MEGADETH (le chant, les riffs), IRON MAIDEN (la rythmique) et HAMMERFALL (les chœurs et les quelques clichés).

Force est de reconnaître que TORIAN se montre très à son aise. La musique des allemands est mature, les musiciens sont adroits et les compositions ne cèdent pas à la facilité.

L’album début fort avec un « Torian » décapant. A part les chœurs à la HAMERFALL ridicules (oh oh oh !), ce titre rentre-dedans est efficace. « Late Revenge » est un condensé d’adrénaline, avec ce refrain rageur ou cette rythmique dévastatrice. TORIAN se fait davantage mélodique sur « History Falls », où les soli épiques se croisent et s’entrecroisent sur toute sa longueur, et sur l’hymne « Born To Win ». Puis les allemands repartent sur ce power ravageur avec un « Decadence » hargneux. Enfin, TORIAN y va de sa pièce épique, dans la tradition d’un MAIDEN, avec un « Souls of Fire » au souffle épique intarissable.

Les musiciens sont adroits, c’est le moins que l’on puisse dire, à commencer par Carl Delius et Alexander Thielmann dont les riffs et les soli constituent les plus beaux moments de « Dreams under Ice ». Autre satisfaction, le chant de Marc Hohlweck : son timbre est un parfait intermédiaire entre les voix âpres des formations speed metal et celles plus aiguës de la scène heavy européenne.

La production, qui se serait montrée moyenne sur des titres symphoniques, s’avère, sans être extraordinaire, bien adaptée au style pratiqué sur « Dreams Under Ice ». C’est vrai que ce genre de heavy n’a jamais eu besoin de moyens conséquents pour s’imposer.

Un bon petit album de heavy à l’allemande, avec une touche thrash bien digérée, qui devrait plaire aux amateurs. Un groupe heavy qui ne mise pas tout sur le speed mélodique ou le symphonique mérite au moins un peu plus d’attention que les autres, tant cette orientation fleure bon la sincérité.

Note : 2,5 / 5

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


GAMMA RAY
Skeletons In The Closet (2003)
Live digne de l'un des maîtres du Speed Mélodique




BLIND GUARDIAN
At The Edge Of Time (2010)
Blind Guardian, le grand

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Marc Hohlweck (chant)
- Carl Delius (guitare)
- Alexander Thielmann (guitare)
- Tobias Mix (basse)
- David Hambach (batterie)


1. Torian
2. Into The Winter
3. Late Revenge
4. Leave This World Behind
5. History Falls
6. Born To Win
7. Decadence
8. Mind The Danger
9. The Flaming Overture
10. Souls Of Fire



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod