Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (103)
 Chaine Youtube (55)
 Reverbnation (42)

TORIAN - God Of Storms (2018)
Par JEFF KANJI le 8 Juin 2019          Consultée 1183 fois

Au moment où Game Of Thrones rend l'antenne après une décennie de passions et de derniers enchevêtrements, j'aimerais citer Varys, l'un des personnages les mieux incarnés de la saga littéraire : "le meilleur roi ne serait-il pas celui qui ne veut pas du trône ?". Si j'ai décidé de prendre les Allemands de TORIAN sous ma coupe, c'est une nouvelle fois pour reprendre une discographie entamée par l'illustre Bast, et ainsi dans son sillage toujours porter l'étendard du Heavy Metal (surtout quand il tourne Power, comme c'est le cas ici). Soyons honnêtes, quoi attendre de TORIAN ? La formation erre en troisième division depuis ses débuts en 2003, et sa progression a marqué un ralentissement prévisible au début des années 2010, de label confidentiel en auto-production (pour l'EP de 2015) ; le groupe aurait splitté qu'on n'y aurait vu que du feu.

Et pourtant, alors que l'hiver vient, TORIAN réapparaît avec un quatrième album studio, supervisé par Seeb Levermann (le guitariste-chanteur d'ORDEN OGAN est un dénicheur de talents, comme il l'a prouvé plus tôt avec ARMORED DAWN) et signé chez le jeune Ram It Down Records (qui vient de sortir le dernier AXENSTAR ceci dit en passant). Et alors là on ne comprend pas… On ne comprend pas comment une telle gemme a pu rester enterrée par la concurrence. Car "God Of Storms" ce n'est pas seulement une pochette certes assez attendue dans le style Power mais réussie, c'est un album de dix brûlots admirablement forgés dans les creusets de la Rhénanie du Nord-Westphalie !

Alors rétrospectivement (oui on essaie de faire un travail de recherche qui peut ralentir la publication d'une chronique, les informations étant mécaniquement plus difficiles à obtenir sur une formation confidentielle), cela ne débarque pas totalement de nulle part, les précédents efforts avaient montré que malgré un manque de personnalité souvent dommageable et que je pourrais aussi stigmatiser sur "God Of Storms", TORIAN savait parfois écrire de bons morceaux, alliant énergie, riffs et chant volontaire et hargneux.

La différence, c'est que "God Of Storms" montre un TORIAN aguerri, débordant d'expérience mais toujours aussi enthousiaste, et cela joue un rôle important dans l'accroche quasi irrésistible d'un "Saint Of The Fallen" par exemple (c'est celle-ci qui repasse pendant que je rédige ce paragraphe). Et quand je parle d'accroche, je ne pense pas forcément au chant mais aussi aux riffs et soli de guitare, velus et accrocheurs.

Seeb Levermann a supervisé l'enregistrement de la batterie et s'est chargé du mixage ; il n'aura pas oublié de donner une juste place à des claviers particulièrement présents sur "God Of Storms". Toutefois je note une tendance déjà observée chez ARMORED DAWN à faire un peu sonner les groupes qu'il produit comme un album d'ORDEN OGAN, ce qui garantit une certaine qualité mais peut quelque peu éroder la personnalité d'un groupe. Dans le cas de TORIAN, cette production généreuse lisse l'agressivité d'un Power d'ordinaire plus frontal et abrasif. Mais quand les morceaux sont bons, ces considérations techniques s'effacent souvent. "God Of Storms" a le bon goût de ne pas se perdre dans des rallonges, des breaks inutiles ou autre subterfuge pour aérer ou édulcorer son Power Metal.

Alors n'attendons pas de cet outsider expérimenté qu'il réinvente la roue, mais reconnaissons-lui ses capacités à écrire un Power Metal goûtu, largement en mesure de bousculer les tops Heavy/Power Metal, au moins pour la saison 2018-2019. Alors je serais sans aucun doute plus dur avec une formation établie qui a déjà prouvé sa valeur, mais le pas en avant effectué par TORIAN est difficile à effectuer, surtout avec une telle honnêteté artistique, et mérite de chaleureux encouragements, là où une formation installée pourra être davantage encline à la gestion de sa carrière voire à la fainéantise. Et dans le sillage de Varys je dirais bien que ce sont les formations dont on n'attend rien qui parviennent le plus souvent à nous surprendre.

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


LIONSOUL
Welcome Storm (2017)
Magistrale confirmation des italiens




GAMMA RAY
No World Order! (2001)
Power metal

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Carl Delius (guitare)
- Marc Hohlweck (chant)
- Manuel 'gonzo' Gonstalla (batterie)
- Alexander Thielmann (guitare)
- Bengt Kunze (guitare)
- -
- Seeb Levermann (synthétiseur sur 3)


1. Old Friend Failure
2. Evil Vs. Evil
3. Far From Midian Sky
4. Unbowed, Unbent, Unbroken
5. Saint Of The Fallen
6. Crimson Born
7. Blackened Souls
8. Stonehearted Nation
9. Thousand Storms
10. A Glorious Downfall



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod