Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY/METAL/ROCK SUDIST  |  STUDIO

Commentaires (3)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


REBEL MEETS REBEL - Rebel Meets Rebel (2006)
Par THE MARGINAL le 12 Juin 2006          Consultée 2627 fois

Rebel Meets Rebel est le nom du projet réunissant 3 ex-membres de Pantera, plus le chanteur David Allan Coe(ses initiales figurant d'ailleurs sur la pochette de cet album), plutôt connu dans le monde de la country. Ces 4 musiciens ont enregistré plusieurs titres entre 1999 et 2003. Cet album est commercialisé 1 an et demi après la mort tragique de Dimebag Darrell et on se demande bien pourquoi il a fallu attendre si longtemps pour que cette galette puisse voir le jour. Musicalement, Rebel Meets Rebel est une sorte d'hybride entre la country, le metal et le rock sudiste. Ce genre de mélange n'a pas souvent été tenté. De mémoire, je me rappelle que la fusion entre la country et le metal avait été essayée avec Down(l'un des side-projects de Phil Anselmo, justement), mais je n'ai aucune autre référence en souvenir.

On peut supposer que cette sortie posthume est un hommage à Dimebag Darrell, qui manque déjà énormèment au monde du metal. A l'écoute de ce disque, on s'aperçoit à quel point ses talents guitaristiques étaient multiples et, malheureusement, il n'aura plus l'occasion d'experimenter, de faire étalage de son jeu.

Le premeir titre "Nothin' to lose" est résolument metal avec les riffs typiques de Dimebag Darrell. Le tout est saupoudré d'un groove infernal, gràce notamment aux lignes de basse assassines du sieur Rex Brown. Pour beaucoup d'entre nous, c'est l'occasion de faire davantage connaissance avec la voix particulière de David Allan Coe. Celle-çi n'est pas trop éloignée de celle de Phil McCormack(l'actuel chanteur de Molly Hatchet). Sur le titre suivant, "Rebel meets rebel", nos 4 lascars font fusionner joyeusement country et metal, et le résultat le fait méchamment. D'ailleurs, on entend Dimebag Darrell et David Allan Coe se livrer à un duo sur les couplets, ainsi qu'un violon de circonstance. "Cowboys do more dope" nous emmène dans les sphères du rock sudiste, avec en complément beaucoup de piano bluesy aux ambiances cabaret(voire saloon). "One nite stands" est également orienté rock sudiste, mais sans accompagnement au piano cette fois, et avec plus de groove. "Get outta my life", plus experimental, voit apparaitre en guest un certain Hank III aux backing vocals et combine plusieurs genres: rock lourd des 90's, couplets flirtant avec le hip-hop(mais ce n'en est pas), rythme groovy. "Cherokee cry", également appuyé par un groove solide, alterne couplets rock qui bastonnent et refrain plus mélodieux. Ce titre est un vibrant hommage aux Indiens d'Amerique: d'ailleurs, on entend des tribus d'Indiens pousser des cris au milieu de la chanson. "Time" et l'hypnotique "No compromise" permettent enfin de faire passer de bons moments heavy-rock metallique.

Par ailleurs, on signale aussi la présence de l'instrumental "Panfilo", une jam acoustique de Dimebag Darrell avec quelques clins d'oeil au flamenco. Quand aux 2 ballades "Arizona rivers" et "N.Y.C streets", elles sont plutôt anecdotiques et, à la limite, on préfèrera la première citée.

Il est évident que ceux qui s'attendent à quelque chose dans la même veine que Pantera risquent d'être déçus, d'autant que le grain de voix de David Allan Coe est special. Une certaine ouverture d'esprit est nécessaire pour apprecier ce disque. Ce projet de Rebel Meets Rebel est quand même très intéressant, fun et anti-prise de tête. En attendant eventuellement que les démos de ce qui aurait pu être le second album de Damageplan soient publiées, ce disque est la dernière occasion d'entendre Dimebag Darrell. Et peut-être qu'il pourrait être précurseur d'un nouveau style, si l'avenir le permet. Dimebag Darrell n'est plus parmi nous, mais ce qu'il a accompli musicalement restera dans les esprits.
R.I.P l'artiste.

A lire aussi en DIVERS par THE MARGINAL :


SWINGIN' THING
Keep On Swingin' (2005)
Un excellent groupe de glam 80's ressuscité




CHEAP TRICK
Rockford (2006)
Les papys de cheap trick pétent la forme


Marquez et partagez



Par THE MARGINAL




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- David Allan Coe (chant, guitare)
- Dimebag Darrell (guitare)
- Rex Brown (basse)
- Vinnie Paul (batterie)


1. Nothin' To Lose
2. Rebel Meets Rebel
3. Cowboys Do More Dope
4. Panfilo
5. Heart Worn Highway
6. One Nite Stands
7. Arizona Rivers
8. Get Outta My Life
9. Cherokee Cry
10. Time
11. No Compromise
12. N.y.c. Streets



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod