Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  DEMO

Commentaires (9)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


2006 Atavisme

DEINOS MASTEMA - Atavisme (2006)
Par JEREMY le 2 Juin 2006          Consultée 1638 fois

« Atavisme : n.m. (du latin ‘atavus’, ancêtre). Réapparition, chez un sujet, de certains caractères ancestraux disparus depuis une ou plusieurs génération ».

On se demande bien de quoi il s’agit. Peut-être l’un des aïeuls de Wintersieg (l’unique membre de Deinos Mastema) était-il barde ou troubadour itinérant ? En tout cas il y a peu de chance pour qu’il jouât du black metal. Allons, ne nous faisons pas plus bêtes que nous ne le sommes, on se doute bien que Deinos Mastema va faire l’apologie de ses glorieux ancêtres et des temps anciens.

Surprise, dès l’intro ce ne sont pas des chants d’oiseaux ou une quelconque ode païenne à la nature, mais une véritable marche funéraire, lugubre à souhait. Par contre, on enchaîne sur un titre franchement pas terrible : « Bercé par les gémissements de leur mort ». Rythme linéaire (avec des fautes dans la programmation des breaks, on sent que Wintersieg ne maitrise pas encore complètement son logiciel de batterie programmée), riffs aussi peu intéressants qu’audibles, … On n’est pas gâté !

« Mourrir pour une gloire éphémère » (oui, « mourrir », avec deux R !) est du même niveau. On prends les mêmes et on recommence : même rythmique (avec son coup de cymbale – dix fois plus fort que le reste des instruments – à intervalle régulier pendant toute la chanson, de quoi taper sérieusement sur les nerfs !), mêmes riffs plutôt sympatiques mais déjà entendus des centaines de fois, même chant écorché vif.

Vient ensuite « Tristesse », instrumental qui aurait pu être sympa si il n’avait pas été aussi long et aussi sous-mixé (c’est chiant de devoir régler le son à chaque chanson). Les deux parties de « Eternal Depression » n’apportent rien de nouveau : du true black lent qui rappelle un peu les ukrainiens de Drudkh en moins bien, même si ces deux morceaux sont sans aucun doute les plus intéressants du disque.

On regrettera le manque de cohérence entre les différentes parties de l’album (brutal black au début, funeral black ensuite, avec des interludes ambiant), ainsi que la très mauvaise maîtrise de la batterie programmée. C’est souvent à ce niveau que pêchent les one-man band, dont l’unique membre est généralement guitariste à l’origine. Les rares one-man band français que je trouve franchement bon sont composés de batteur, qui ont beaucoup moins de mal à se servir des logiciels de programmation (Eithel Sirion en est le parfait exemple).

Moi j’aime les one-man-band que personne connaît. J’aime aussi les gens qui font leur musique par passion et qui n’ont cure d’une quelconque reconnaissance. J’aime aussi les gars qui galèrent sur FL Studio pour programmer leurs lignes de batterie. J’aime les mecs qui font des fautes d’orthographe et qui rappellent ainsi qu’ils sont humains.
Alors moi j’aime bien Deinos Mastema.
Par contre, je suis obligé de reconnaître que la qualité musicale n’est pas au rendez-vous.

A lire aussi en BLACK METAL par JEREMY :


IMPALED NAZARENE
Pro Patria Finlandia (2006)
Gros black metal accrocheur qui fait headbanguer !




CARPATHIAN FOREST
Black Shining Leather (1998)
Sadomasochistic black'n'roll froid et suicidaire


Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



- Wintersieg (tout)


1. Atavisme
2. Bercé Par Les Gémissements De Leur Mort
3. Mourrir Pour Une Gloire éphémère
4. Tristesse
5. Eternal Depression Part I
6. Eternal Depression Part Ii
7. Delivrance



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod