Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SWEET CHEATER - Eatin, Ain't Cheatin (2006)
Par THE MARGINAL le 19 Mai 2006          Consultée 1508 fois

Sweet Cheater fait partie de ces groupes américains qui avaient sévi à la fin des 80's/début des 90's, mais qui n'ont jamais pu décrocher un contrat chez une maison de disques. Du coup, ce quintette américain s'est séparé sans avoir sorti le moindre disque. Pourtant, Sweet Cheater s'est reformé récemment et pour les fans de Hard US, c'est une sacrée aubaine car l'occasion est belle de découvrir ce que ce groupe a enregistré. Qui plus est, les chansons ont été remasterisées, ce qui fait qu'elles ne semblent pas datées lorsqu'on les écoute.

"Eatin ain't cheatin" est le titre de l'album que Sweet Cheater aurait pu commercialiser une quinzaine d'années plus tôt si la réussite avait été au rendez-vous, et c'est cette année qu'il voit le jour grâce au label Perris Records. D'ailleurs, vu le nom du label qui sort ce disque, ainsi que la pochette, on devine aisément qu'on a affaire à du hard rock typiquement 80's.

A l'écoute de ce "Eatin ain't cheatin", il n'y a pas d'erreur sur la marchandise: nous avons bel et bien affaire à un groupe de hard US, et on peut rapprocher Sweet Cheater de Ratt, Kix, voire Cats In Boots. Et les compos ont suffisamment d'efficacité pour ravir les fans du genre. On retient notamment l'énergique et punchy "All fired up", qui balance, le mid-tempo mélodique "Summer" au refrain aérien, le bluesy "Money's tough" sur lequel on perçoit quelques relents sleaze, "Dancin' on my grave" qui alterne couplets mid-tempos et refrain plus percutant, plus offensif(voire jouissif) et qui pourrait prétendre au statut d'hymne hard US, ou encore le mid-tempo hard bluesy "Subway train" mâtiné de relents sudistes parmi les titres les plus marquants de l'album.

En revanche, les ballades ne semblaient pas être le point fort de Sweet Cheater. En effet, on ne peut pas dire que "One love" et "I've got you" soient des ballades taillées pour marquer les esprits. D'ailleurs, elles n'ont absolument rien de plus que celles des groupes de l'époque, au contraire. A la limite, on concèdera que "It's our love" est une ballade sympa, dans les limites de l'acceptable.

Dans l'ensemble "Eatin ain't cheatin" est un disque plaisant, agréable à écouter, même si l'originalité est absente. L'ambiance de cet album est positive, le jeu des musiciens est irréprochable et les mélodies sont assez accrocheuses. Quant au chanteur Mike Chappel, il a un grain de voix à mi-chemin entre Mike Tramp(ex-White Lion) et surtout Stephen Pearcy(ex-Ratt). Ce disque, qui aurait pu être de meilleur calibre si 2 ou 3 ballades avaient été remplacés par des morceaux plus foncièrement rock n'roll, devrait faire le bonheur des fans de hard US en particulier.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


The DOGS D'AMOUR
Straight (1990)
Hard rock




SWEET F.A.
Stick To Your Guns (1990)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Mike Chappel (chant)
- Tom Flaherty (guitare)
- Charlie Ledger (guitare)
- Mark Rahilly (basse)
- Tom Ledger (batterie)


1. All Fired Up
2. Summer
3. One Love
4. Money's Tuff
5. It's Our Love
6. Dancin On My Grave
7. Holding Out On Love
8. I've Got You
9. Romina
10. Subway Train



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod