Recherche avancée       Liste groupes



      
TECHNO METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


PUNISH YOURSELF - Sexplosive Locomotive (2004)
Par ALANKAZAME le 3 Mai 2006          Consultée 2207 fois
Groupe d'éléctro indus français bien connu des frenchies, Punish Yourself est une valeur montante de l'indus européen. Auteurs de 2 albums, FEUER TANZ SYSTEM en 1998 et DISCO FLESH : WARP 99 en 2001 , les 3 gars et la fille reviennent en cette année 2003 avec Sexplosive Locomotive.

Le premier titre, "Gay Boys In Bondage", ne peut que laisser une bonne première impression. Subtil mélange de techno et de gros metal industriel, ce titre adopte un rythme effréné particulièrement prenant : musique riche, fusion parfaite, voix agressives, bref une belle entrée en matière. Vient ensuite le poutrant "Primitive", avec ses gros riffs à la Nine Inch Nails et son chant clair torturé à la Marilyn Manson : là aussi un superbe sans fautes, bien plus "strictement" indus que le titre précédent, celui-ci prend un rythme plus lent, plus régulier, les 4 voix sur le refrain se mélangent admirablement pour reprendre en choeur le titre de la chanson ... Moi ça me donne la chair de poule ! Rien à redire jusque là. Le titre suivant, "Rock'n'roll Machine", est plus rapide, plus répétitif, les influences techno se font plus discrètes, et Punish exploite ici la superposition et la répétition de plusieurs voix différentes, sur une basse aux accords lourds, dévoilant encore une autre partie du talent des 4 zikos. Morceau plus punk-rock, mais conservant malgré tout ce son si délicieusement indus, "Holy trinh thi" nous gratifie d'un refrain particulièrement efficace, avec voix surexcitées et guitares torturées partant dans tous les sens ! Pas franchement mélodique, mais au moins ça casse la routine !
"Eastern Western", qui est en fait l'intro de "CNN War", ne tarde pas à laisser la place au titre qui le suit. "CNN War" nous porte tout simplement un magistral coup de pied au cul : guitares lourdes et rapides piquées à Trent Reznor en intro, pour ensuite dévoiler un chant féminin sur les couplets, entrecoupés de refrains très lourds sur lesquels plusieurs centaines de voix gueulent "USA !" à plusieurs reprises. Diablement efficace, à vous en foutre la chair de poule, une fois de plus ! Le tout très progressif dans le son, bien entendu : pas moyen de s'emmerder !

"See Ya Later alligator" utilise à outrance les influences techno/électro pour donner un titre très speed et prenant, limite délirant en fait, ça doit être sacrément jouissif en live ! Nouveau coup de pied au cul avec "Gimme cocaine", titre parmi les meilleurs de cet album, qui après avoir utilisé un discours assez comique en intro sorti de je ne sais quel film français, nous comble avec des couplets archi-prenants tantôt masculins, tantôt féminins et un refrain qui donne envie d'headbanger comme un con dès qu'il pointe le bout de son nez ! On ressort presque essoufflé de ce titre magistral, qui figure parmi les meilleurs du groupe. Et encore je ne vous parle pas des lyrics ! Le très rock'n'roll "USD" laissera entrevoir une voix rappelant presque Elvis, tout en réservant comme bien souvent une partie de la chanson à des extraits de discours flattant les faux mérites des Etats Unis d'Amérique. Très bon points pour les percus sur cette piste.

3 titres pour finir. Je ne m'attarderai pas sur "Shadowsteelplastic", digne héritier des titres de Manson, qui emploi un rythme lent sans parvenir à convaincre réellement : on pourrait presque finir par se faire chier pour zapper vers le titre suivant, "They don't want you". Ben en fait c'est une bonne idée, puisqu'il s'agit d'un nouveau coup de pied au cul ! Gros riffs incessants, rythme soutenu et régulier, gueulantes permanentes forment un titre lourd qui révélera toute sa puissance en live, tant il se montre efficace et prenant du début à la fin !
"T4 song" pour le bouquet final. Un titre somme toute assez banal, qui résume en gros l'album à lui tout seul, en se terminant brutalement, comme pour dire : "ça vous a plu hein ? Vous en faites pas c'est pas encore fini ! Loin de là !"

Parcours sans faute, donc, pour Punish Yourself, qui, non content de nous offrir un son musicalement et techniquement parfait ('rarement vu un album aussi bien mixé), nous comble avec ses lyrics revendicatrices fort peu banales, et peut donc désormais être classé parmi les références en matière de metal industriel français. La petite bande à Vx parvient à nous transmettre, même au travers d'une musique assez simpliste et directe, une énergie et des émotions très puissantes, et ce à n'importe quel moment. L'extraordinaire richesse sonore fait de l'ombre à tous ces groupes d'indus basiques et mous qu'on trouve un peu partout de nos jours. Bruitages électroniques tonitruants, gros riffs destructeurs, rythme punk, percu électro, voix issues de vieux films ou de divers discours de "grands" hommes américains ne laissent jamais la place à un silence quelconque suscéptible de casser l'ambiance : un véritable travail de fourmi visant à ne négliger aucune micro seconde sur ce disque ! Punish Yourself est avec ce "Sexplosive Locomotive" en pleine rébellion contre le système, aussi bien en ce qui concerne le domaine musical, en évitant de sombrer dans des phrasés hip hop de plus en plus banals sur la scène neo/indus, que dans le domaine des lyrics, attaquant directement les USA et leur mondialisation qui n'aurait apparemment que pour but de répendre l'inculture et l'envie de guerre et de sang à traver le monde. S'ils ne sont pas tous aussi excellents, tous les titres se valent et tous sont bons. Vous aimez le gros indus avec des influ techno dans tous les coins ? Cette galette des dignes héritiers de Nine Inch Nails est faite pour vous ! Attention cependant : si la première impression est excellente, on finit par se lasser un peu de cet album, et on passera d'une écoute régulière à une écoute occasionnelle en assez peu de temps. Mais cela ne réduit qu'un minimum de l'intéret de ce disque, tout de même fort bon. Il est certain que Punish Yourself va nous faire un malheur sur leur prochaine galette ! En attendant, n'hésitez pas à aller les voir en live...




Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
  N/A



Non disponible


1. Gay Boys In Bondage
2. Primitive
3. Rock'n'roll Machine
4. Holy Trinh Thi
5. Eastern Western
6. Cnn War
7. See Ya Later Alligator
8. Gimme Cocaine
9. Usd (we Are Ready)
10. Shadowsteelplastic
11. They Don't Want You
12. T4 Song



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod