Recherche avancée       Liste groupes



      
EPIC FOLK METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Ensiferum
- Membre : Waltari

FALCHION - Legacy Of Heathens (2005)
Par BAHAMUTT le 20 Mars 2006          Consultée 4169 fois

Que vois-je !? Un homme en pagne de cuir portant une lourde bâtarde au milieu des bois embrumés !? Amis de tout temples, enfants d’Odin, de Tyr ou de Modi, oyez oyez le geste des squaldes de Falchion. Bien pour ceux qui n’auraient pas suivi, nous nous trouvons face à un groupe Finlandais, mais surtout un groupe pratiquant du bon folk viking épique !
Premier album à leur tableau et déjà pas des moindres, « Legacy of heathens » va vous faire plonger dans le monde légendaire de nos amis scandinaves d’antan, un monde visité, revisité et encore revisité et pourtant qui ne nous a livré et ne nous aura livré qu’une larme de sa magie au cours de mille existences (La passion c’est mal ? Oui et alors ?). Falchion donc revisite encore une fois le folk viking et ce à leur façon, au diable les plagiats, au diable les stéréotypes, leur style est à eux et rien qu’a eux.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas le genre, cela s’apparente à du black metal, surtout au niveau des voix, speed et violentes (après tout, les vikings ne vivaient pas au pays de Candy) mais que ce soit clair ce n’est en rien brouillon. Violence surtout au niveau des vocaux, qui narrent contes et légendes des terres du nord, de la bataille à la prière en passant par le repos du guerrier et parfois même par la taverne à l’orée du bois où s’ensuivent beuveries et bastonnades en tout genres, bref vous l’aurez compris le style porte bien son nom.

Concentrons-nous sur Falchion, le groupe nous expose une nouvelle vision du style comme dit tantôt, les vikings se refont une beauté et par la même occasion s’offrent une nouvelle jeunesse … Trêve de plaisanterie. Donc amateurs de Finntroll et autres Trollfest (groupes assez référents du genre pour ceux qui ne connaissent pas) attendez-vous à du renouveau.
Ici nous ne sommes pas face à des trolls mais des conteurs.

On commence notre voyage avec « Immortal heroes » qui d’entrée de jeu nous expose le style, un groupe très mélodique, des lyrics épiques et des rythmes SURentrainants, une instrumentation très « heavy », en somme, ici pas question de guitares lourdes et de batteries ultra puissantes. La violence qu’ « impose » le style se retrouve dans la voix, somptueuse, très arrachée et pourtant tout à fait audible, ici on ne marmonne pas monsieur ! On parle à haute et intelligible voix ! En effet le récit est tout à fait compréhensible malgré la voix « black ».
Pour ce qui est de l’instrumentation : attendez-vous à manger des riffs techniques, speed et mélodiques dans la tête, les rythmiques sont très classiques, tout du moins celles mises en abîme en revanche la guitare solo nous sort des riffs jubilatoires, avec un son original, propre au groupe je dirais, cavalcades, descentes et montées monstrueuses sont au rendez vous, les solos enflammés sont omniprésents tout au long de chacune des pistes, et oui des solos en guise de rythmique c’est sympathique ! Pour ce qui est des rythmes et bien le tempo est très soutenu, le batteur sans s’acharner fait la démonstration d’un jeu technique, précis et carré vous l’aurez compris, le tout est réglé au poil. De plus il n’est pas rare d’avoir des passages acoustiques tout à fait folkloriques, le tout s’enchaînant sur quelque chose de plus … électrique, c’est ravageur !!
Ils ont bien choisi leur nom les petits, la lame de leur Falchion est aussi affûtée que leur technique et que leur sens de la mélodie. (Mais aussi que le médiator de notre ami Juho Kauppinen le guitariste soliste du groupe).

Vous l’aurez compris Falchion se démarque avant tout par cet aspect musical et leurs sonorités. Plus qu’entraînante, leur musique est envoûtante si tout du moins l’on y est sensible bien entendu, ce n’est pas non plus une vérité universelle qu’on se le dise !
Ainsi si l’on se laisse porter par le vent divin que fait souffler Falchion on se retrouve à avoir parfois la chair de poule ou des frissons, enfin peut être aussi suis-je hyper sensible à la musique… A méditer !
L’osmose instrumentale et mélodique du groupe constitue un point fort énorme pour le quatuor, en effet tout en restant dans le style viking , ils nous font découvrir de nouvelles facettes de ce dernier, sans démagogie aucune tout auditeur je pense saurait l’affirmer.

Greffez à cela une voix au timbre arraché, non pas stridente, et pourtant bel et bien violente, barbare et puissante vous obtenez Falchion , les bases sont posées , et pourtant le tout ne s’arrête pas là, en effet on ne se contente pas de crier ni de jouer pour jouer, ce n’est que l’accompagnement d’un récit , un récit épique et fantastique dont nous fait par de façon limpide la voix de Juho Kauppinen, (non content d’être un excellent guitariste il a une voix fracassante), je vous laisse vous faire une idée des thèmes abordés en vous livrant quelques titres de chansons : « The ancient tale » « Swordmaster of the dragonland » « Journey in the woods »… Vous voyez le topo ? Des indices supplémentaires ? Forêts, héros, bêtes de légende, prophéties …
Bref, la panoplie habituelle mais Ô combien efficace du petit viking (ou du chevalier en herbe), vous bousculez pas y’en aura pour tout l’monde ! Celui qu’est pas content s’mange un coup d’ragnarok dans sa tronche.
Par la lance d’Odin ! Quelle effronterie j’vous jure.

Le seul défaut majeur que je trouverai à cet album serait peut être une certaine lassitude à la longue , peut être ai-je fait une overdose de Falchion. Ce coté rébarbatif est paradoxal, aussi vous laisserais-je en juger par vous même.

Pour conclure, ce premier album Legacy of Heathens promet de beaux jours au quatuor Finlandais, un excellent début qui les place directement au titre de groupe et non de sous-groupe (comme il est souvent coutume de le faire pour les nouveaux groupes oui oui vous savez les gens qui disent blablabla Thy Majestie , sous-groupe de Rhapsody blablabla ).
Les amateurs du style seront certainement déroutés au premier abord et ne trouveront peut être pas ce qu’ils trouvaient chez les autres groupes de folk, mais ils trouveront d’autre choses tout aussi attirantes ! De plus , cet album est très abordable pour tous les autres , en effet l’agressivité modérée ici permet une ouverture à un public un peu moins averti. Laissez-vous donc porter par une ambiance tantôt martiale, tantôt joviale et entraînante, tantôt barbare et bien sur tantôt épique !! Et tellement plus encore. 48 minutes de bonheur. Si vous voulez découvrir le genre, foncez les yeux fermés ! Et si rupture de stock, n’hésitez pas à saisir vos haches et à trancher tout ce qui se trouve autour de vous avec frénésie, après tout les berserker aussi ont droit à écouter du folk ! Espérons que le groupe nous gâtera d’un second opus bien assez tôt.

A lire aussi en FOLK METAL :


IN EXTREMO
Sünder Ohne Zügel (2002)
Quand l'an mil rencontre l'an 2000




SUBWAY TO SALLY
Bannkreis (1997)
Folk metal des plus inventif. méconnu mais génial


Marquez et partagez






 
   BAHAMUTT

 
  N/A



- Juho Kauppinen (guitares acoustiques,rythmique)
- Seppo Tiaskorpi (basse)
- Teemu Peltonen (batterie)
- Jani Laine (guitares rythmiques et mélodiq)


1. Immortal Heroes
2. The Ancient Tale
3. Folk In The Golden Town
4. Broken Stone
5. Journey In The Woods
6. Swordmaster Of The Dragonland
7. The Darkest Valleys Of Mist
8. Burning The Gates
9. Black Crown



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod