Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (6)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Aesthesia, Backyard Babies, Guns N' Roses, Hanoi Rocks, MÖtley CrÜe, Star Rats

HARDCORE SUPERSTAR - Hardcore Superstar (2005)
Par THE MARGINAL le 30 Janvier 2006          Consultée 6995 fois

Le retour aux affaires de Hardcore Superstar fait plaisir: en effet, il y a plus d'un an, des rumeurs de split à leur sujet circulaient. On parlait aussi d'un long break... Finalement, le quartette suédois revient avec un 4ème album studio sous le bras et sur un nouveau label. Chaque album de Hardcore Superstar étant différent, on se demande bien à quelle sauce on va être mangé. Le premier opus était orienté hard rock/sleaze avec des relents punk, le second était plus aseptisé et le 3ème album était plus rock n'roll rétro. Qu'en est-il alors de ce "Hardcore Superstar" ?

Pour en savoir plus, voyons titre par titre de quoi il retourne:

- Kick on the upperclass: ça commence par une longue intro arrangée (aux claviers et au mellotron) qui progresse crescendo jusqu'à l'arrivée des guitares, puis BOUM ! Hardcore Superstar balance à la tronche du hard rock/sleaze plein de verve, tapageur et tranchant. La voix éraillée de Jocke Berg fait des merveilles. D'autre part, on remarque que le final est un peu plus calme. L'accalmie avant le prochain raz-de-marée ?
- Bag on your head: alors là, Hardcore Superstar se déchaîne littéralement avec ce heavy-rock explosif qui arrache tout sur son passage. Les choeurs sont monstrueux et le guitariste Silver lâche un solo virevoltant à couper le souffle. Le final est complètement dément (le batteur se déchaine comme un fou !).
- Last forever: mid-tempo à la fois énergique et catchy qui rappelle les heures glorieuses des Mötley Crüe, L.A.Guns à la fin des 80's et sur lequel le quartette suédois y met toute sa conviction.
- She's offbeat: Jocke Beat et ses compères nous gratifient d'une compo alternant couplets venimeux et refrain pétaradant. Ce titre est très porté sur les grosses guitares et le groupe y insuffle par moments des touches déjantées, ce qui donne franchement envie de headbanguer.
- We don't celebrate sundays: titre à connotation hard rock avec un ton plus festif, notamment sur le refrain qui voit les choeurs appuyer efficacement le chant de Jocke Berg. Un véritable hymne en puissance dont on imagine aisément les dégâts qu'il peut causer en live.
- Hateful: là, changement de décor. Après une intro musclée aux riffs heavy, on a droit à une alternance couplets mélodiques et mélancoliques, puis refrain plus furibard, plus explosif et, après le solo, le final est très intense. Cette compo se rapproche de ce que fait parfois Tesla.
- Wild boys: premier single, ce titre accrocheur est à connotation hard rock n'roll. On note qu'à la place du traditionnel solo de guitare, le quartette suédois reprend le refrain plus lentement avec un intermède acoustique, avant que le final ne dépote à nouveau.
- My good reputation: titre hard rock/sleaze plein de punch, d'enthousiasme à mi-chemin entre Mötley Crüe et Guns N' Roses. Encore un titre ultra fédérateur qui risque de réveiller les ardeurs de plus d'un rockeur...
- Cry your eyes out: titre rythmé à mi-chemin entre les 70's et les 80's qui met en valeur aussi bien le côté foncièrement rock que l'aspect mélodique du groupe. On remarque de bonnes trouvailles au niveau de la mélodie.
- Simple man: on revient à un hard rock plus résolument crade, plus subversif qui dépote. D'ailleurs, ce titre rappelle un peu le Hardcore Superstar du premier album.
- Blood on me: titre hard rock à la rythmique binaire, au refrain "acédécien", mais avec en plus le côté sleaze typique du groupe. Voilà le genre de titre qui donne envie de secouer la tête,de taper du pied.
- Standin' on the verge: pour conclure l'album, Hardcore Superstar se fend d'une superbe power-ballade bluesy, empreinte de mélancolie qui progresse crescendo et finit par se muscler. Cette power-ballade est dans la lignée de ce que faisaient de mieux Skid Row et Tesla, mais avec la touche personnelle du combo suédois.

C'est un sans faute qu'a accompli Hardcore Superstar sur son 4ème album. Celui-ci fait la part belle aux compos béton, hyper efficaces, aux riffs de guitare heavy, tranchants et au son de batterie qui sonne beaucoup mieux par rapport aux précédents albums du groupe. "Hardcore Superstar" peut même être considéré comme le meilleur album du quartette suédois qui s'est complètement lâché. D'ailleurs, ce disque s'est classé 12ème dans les charts suédois. J'ajouterai, pour conclure, qu'on tient en ce 4ème album de Hardcore Superstar un des pavés de l'année 2005 (avec "Rest in sleaze" de Crashdïet,"Deuce" de Beautiful Creatures et le premier album de Green Dollar Colour).

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


The DOGS D'AMOUR
Straight (1990)
Hard rock




ROSE TATTOO
25 To Life (2000)
Hard rock


Marquez et partagez





Par THE MARGINAL




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Jocke Berg (chant)
- Silver Silver (guitare)
- Martin Sandvik (basse)
- Adde (batterie)


1. Kick On The Upperclass
2. Bag On Your Head
3. Last Forever
4. Shes Offbeat
5. We Dont Celebrate Sundays
6. Hateful
7. Wild Boys
8. My Good Reputation
9. Cry Your Eyes Out
10. Simple Man
11. Blood On Me
12. Standin' On The Verge



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod