Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (16)
Questions / Réponses (1 / 10)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dream Theater, Evergrey, Circus Maximus, Kamelot
- Membre : Eidolon, Jorn
- Style + Membre : Beautiful Sin

PAGAN'S MIND - Enigmatic : Calling (2005)
Par SPHERIAN le 8 Décembre 2005          Consultée 5085 fois

La tâche qui attend les Norvégiens de Pagan’s mind parait bien difficile pour ne pas dire insurmontable ! En effet, après la bombe « Celestial Entrance » qui a généré un following impressionnant pour un groupe qui ne sortait que son 2eme album, la pression est maintenant plus que jamais sur le combo nordique à l’aube du cap souvent décisif du 3eme album. Certains groupes se sont forgés une carrière rien que sur un 3eme album (un certain « Number of the beast » me vient à l’esprit) alors que d’autres sont tout simplement passés aux oubliettes. Qu’en-est-il de ce Enigmatique : Calling then ?

Déjà, on peut noter qu’une règle qui a fait ses preuves est là respectée : On ne change pas une équipe qui gagne !! Tout le monde a donc rempilé pour ce 3ème effort, le line up est inchangé et Nordstrom est toujours aux manettes… gros son garanti ! Au niveau de la musique, même règle appliquée à la lettre. On a toujours droit à un métal prog très riche et puissant, faisant un mix intelligent entre technique et mélodie. C’est la grande force de Pagan’s mind : rester toujours intéressant et n’utiliser la technique qu’au service de la musique. On s’aperçoit alors que quand cette recette est préparée avec amour et que les cuistots sont tous des grands chefs, le repas est copieux et cale bien l’auditeur. Car il faut l’avouer, Pagan’s mind évolue (et cela depuis le somptueux « Celestial Entrance ») dans une catégorie au dessus et est désormais à classer dans les grands groupes de prog. C’est peut être présomptueux de ma part alors que le groupe ne possède que 3 albums mais cela reflète une scène prog en mal de sensations. Les promoteurs ne se sont pas trompés et PM était en tête d’affiche des gros festivals prog cet été.

Revenons à notre menu du jour. Enigmatic : Calling reprend là où son prédécesseur l’avait laissé. On finissait avec le magnifique « Prophecy of Pleiades », on rattaque direct sans amuse-gueule par « The Celestine Prophecy » (dites donc les mecs…y en a combien des prophéties ??) et ses 8 minutes. Excellent morceau et déjà du pur Pagan’s Mind. Le riff d’intro où la batterie colle au cul du rythme saccadé de guitare est assez bourrin et nous fait déjà sortir l’air-guitar. S’en suit la petite accélération de rigueur pour entendre les premières lignes de chant. Nils K. Rue est toujours aussi bon avec une voix assez aigue et très spéciale (on aime ou on déteste !). Le morceau comprend son lot de surprise (voix death sur un pont !) et les soli sont toujours aussi bons et bourrés de feeling. Le refrain est encore une fois fédérateur mais sans réelle surprise. On est quand même loin du fantastique « Through Osiris Eyes » mais on n’en tient pas rigueur, ce dernier étant un véritable hymne !

S’en suit le single de l’album : le rapide Enigmatic :Mission. Personnellement, ce choix m’a surpris. On a pas l’impression d’écouter du Pagan’s !!! Ou sont donc passés les rythmes fous de « Entrance Stargate » ??? Les riffs ravageurs de « Of Epic Questions » ou « Agean shores ». Le single n’est tout de même pas mauvais, le refrain fait mouche dès la première écoute mais on est plus proche d’un heavy speed traditionnel que du prog burné auquel nous avaient habitué les nordiques. Heureusement, on revient dans le terrain de jeux de PM avec « Supremacy, Our Kind », excellent morceau au riff simple mais décliné intelligemment et brutalement interrompu par une ritournelle de piano sur les couplets. Le chant plutôt grave est plutôt inhabituel mais plein de feeling et le refrain est superbe. Un très bon titre qui nous rappelle pourquoi ce groupe est si spécial.

Malheureusement mes amis, j’ai bien peur que ce ne soit là que de la poudre de perlinpinpin jetée à nos petites oreilles écarquillées. Le reste de l’album est comment dire…allez ça me fait mal de l’avouer mais oui.. C’est fade ! Le mid tempo « Entrance to Infinity » est plutôt poussif, l’instrumental « Coming home » n’arrive pas à l’orteil gauche des majestueux « back to the Magic of Childhood » du premier album, « Celestial Calling » est encore une fois très heavy et me fait penser à du Metalium (venant de moi ce n’est pas un compliment...), « Taken » démarre plutôt bien mais devient inintéressant (voire irritant) passé l’intro, allez, à la rigueur, on peut avouer que « Resurrection » possède quelques sections bien foutues et un bon refrain..mais on attendait beaucoup mieux de PM. Le deuxième instru « Appearance » est une intro sympa au 3ème morceau qui vaut un peu le coup : la ballade « Search for life », très jolie et faisant la part belle à Nils K. Rue. On est vraiment perplexe quand résonne le dernier titre « New world order ». « Celestial Entrance » terminait avec l’épique « Prophecy of Pleiades » (écoutez donc cette ligne de chant piquée de « Learning to leave » hé hé) et on attendait le même dessert. Encore une fois c’est la déception. On a bien droit à plus de 8 mins de musique mais on se lasse vite et notre palet de gourmet ne frissonne pas de plaisir.

Il a bien fallu que je me l’avoue après maintes écoutes. « Enigmatic Calling » est une demie-déception !! Mais bon PM est un de ces groupes qui nous fournira un album correct en utilisant que 10% de leurs capacités car tous les musiciens sont des vieux briscards. Cette fois-ci, je ne tombe pourtant pas dans le piège et quand on connaît le potentiel des Norvégiens, il est impossible de ne pas être déçu. Je ne m’avoue toutefois pas vaincu et reste plein d’espoir pour le suivant. Allez les mecs…arrêtez de taper la belote avec les aliens 5 minutes et refoutez-vous à composer des chansons de la trempe de « Celestial Entrance »…..

Note réelle : 3,5/5

Morceau préféré : Supremacy our kind

A lire aussi en METAL PROG par SPHERIAN :


ENCHANT
A Blueprint Of The World (1994)
Excellent et prometteur premier effort studio




ROYAL HUNT
1996 (1996)
L'excellent premier live des chasseurs royaux


Marquez et partagez




 
   SPHERIAN

 
  N/A



- Nils K. Rue (chant)
- Ronny Tegner (claviers)
- Stian Kristoffersen (batterie)
- Steinar Krokmo (basse)
- Jörn Viggo Lofstad (guitare)


- Enigmatic : Calling
1. The Celestine Prophecy
2. Enigmatic Mission
3. Supremacy, Our Kind
4. Entrance To Infinity
5. Coming Home ( Instrumetal )
6. Celestial Calling
7. Taken
8. Ressurection ( Back In Time )
9. Appearance ( Instrumental )
10. Search For Life
11. New World Order
12. Mpeg Video Clip: Enigmatic Mission



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod