Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK/PUNK/GARAGE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The HELLACOPTERS - Grande Rock (1999)
Par THE MARGINAL le 1er Février 2006          Consultée 2396 fois

Durant les années 90, il était de bon ton de casser du sucre sur le dos du hard rock, du rock n'roll et nombreuses étaient les personnes à dire: "le rock est mort". Pourtant, pendant cette décennie, certains groupes ne l'entendaient pas du tout de cette oreille et le quintette suedois de The Hellacopters fait partie de ceux-là, justement. Comme d'autres hordes téméraires, les Hellacopters ont contribué à maintenir la flamme du rock n'roll.

Lorsque "Grande rock", leur 5ème opus(en comptant les EPs), parait en 1999, les Hellacopters jouissent d'une solide réputation dans le milieu du rock underground. A l'écoute de ce disque, on reconnait les influences de Kiss, The Stooges, les Ramones, MC5, bien digérées par le combo suedois. Mais si les Hellacopters s'y entendent pour balancer la purée et composer des titres qui sentent l'urgence(6 d'entre eux durent moins de 3 minutes), ils savent aussi apporter quelques subtilités à leur rock secoué, commes ces notes de piano et d'orgue, sans oublier quelques incartades acoustiques et des solos de guitare pas piqués des vers.

Des titres tels que "Action de grace", "Alright already now"(sur lequel on entend rapidement un harmonica furibard), "Move rigt out of here", les expeditifs "The electric index eel" et "Renvoyer" mettent clairement en évidence les velléités du combo suedois. Dans un autre registre, The Hellacopters a pondu quelques titres assez inspirés tels que "Dogday mornings"(que ne renierait pas Hanoi Rocks, par exemple), le mid-tempo "Welcome to hell" dont les mélodies renvoient au rock au rock de la fin des 60's/début des 70's, le planant et psychédélique "Venus in force" qui laisse peut-être entrevoir ce qu'auraient pu experimenter les Doors s'ils s'étaient essayé au hard rock dans les 70's, le mid-tempo "5 Vs. 7" qui voit les guitares et la section rythmique accélérer le final pour doner lieu à une jam folle et, à un degré moindre, le "kissien" "Lonely". A propos de Kiss, on signalera que le quintette suedois a rendu un bel hommage à l'un de ses musiciens puisqu'il a écrit un titre intitulé "Paul Stanley".

Bref, "Grande rock" est un superbe plaidoyer en faveur du rock n'roll et met en avant les grosses guitares. Il n'y a pas la trace d'une seule ballade sur cet album qui, bien que moins rude et moins influencé par le punk que son prédecesseur "Payin' the dues", porte bien son nom. A l'époque où bon nombre de groupes usaient(et abusaient) de samples et de machines, ou bien se cantonnaient à marcher sur les traces du grunge, la sortie de "Grande rock" était considérée comme une bouffée d'oxygène pour de nombreux amateurs de gros rock.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


NASTY IDOLS
Heroes For Sale (2002)
Hard rock/punk/garage




The NEIGHBORHOODS
The Neighborhoods (1991)
Une des bonnes surprises hard us de l'année 1991


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Nick Royale (chant, guitare)
- Lee Fett (guitare)
- Kenny (basse)
- Robert (batterie)
- Boba Fett (piano, orgue)


1. Action De Grace
2. Alright Already Now
3. Move Right Out Of Here
4. Welcome To Hell
5. The Electric Index Eel
6. Paul Stanley
7. The Devil Stole The Beat From The Lord
8. Dogday Mornings
9. Venus In Force
10. 5 Vs. 7
11. Lonely
12. Renvoyer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod