Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Love/hate

JIZZY PEARL - Vegas Must Die (2005)
Par THE MARGINAL le 18 Septembre 2005          Consultée 2419 fois

L'ex-chanteur de Love/Hate en est à sa seconde escapade en solo, puisque son précédent effort solitaire, "Just a boy", était paru l'année dernière. Autant dire que Jizzy Pearl n'a pas perdu de temps pour mettre en boite "Vegas must die". Sachant qu'outre Love/Hate, Jizzy Pearl a également fait ses armes au sein de L.A.Guns et Ratt, de nombreux fans attendent beaucoup de cette galette.

L'album démarre plutôt bien avec "Hit and miss", un mid-tempo accrocheur, fort convaincant et servi par un refrain particulièrement entêtant. Qui plus est, on se rend compte que la voix de Jizzy Pearl est toujours performante. Pourtant, la suite ne sera pas d'aussi bonne facture. Le titre suivant "True love" est beaucoup plus poussif, voire soporifique et fait tomber l'ambiance comme un cheveu dans la soupe.

L'album, dans son ensemble, se signale par son inconstance, son irrégularité avec le bon(voire très bon) côtoyant le moyen, l'insipide. Parmi les bons titres de "Vegas must die", on retiendra le très inspiré "Look at you now", très teinté 70's, qui met l'accent sur les bonnes mélodies et les guitares incandescentes, parfois tourbillonnantes, "Lies", un up-tempo hard bluesy plein de punch et de vitalité qui file la patate, "Only wait so long", un mid-tempo hard bluesy de bon ton qui permet d'admirer le très bon travail vocal de l'ex-chanteur de Love/Hate, et enfin "Ball and gag", un titre résolument hard rock n'roll, furieusement endiablé, percutant à souhait. Les autres titres, sans être foncièrement exécrables, manquent cruellement de conviction et d'inspiration. Par exemple, "Little dancer" est un titre sans éclat, sans envergure, tandis que les ballades "How'd I get so lonely" et "You don't own me", aux accents zeppeliniens, sont quelconques, fades, peu travaillées et n'apportent rien de concret dans cet exercice.

En fin de compte, cet album peut être considéré comme une déception malgré ses bons côtés car on était en droit d'attendre davantage de la part de Jizzy Pearl, surtout lorsqu'on connaît le passé de Love/Hate. "Vegas must die" est surtout pénalisé par son manque de constance et c'est dommage car les musiciens jouent bien et, au détour de certains titres, on a le sentiment que le tout pouvait être amélioré. Enfin, s'il y a un point positif à retenir dans tout ça, c'est que Jizzy Pearl a fourni une excellente performance vocale et qu'il supporte très bien le poids des ans.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


KIX
Blow My Fuse (1988)
Hard rock




SILVERTIDE
Show And Tell (2004)
Hard rock

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par THE MARGINAL




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Jizzy Pearl (chant, guitare)
- Pete Reveen (guitare)
- Mark Dutton (basse)
- Dave Moreno (batterie)


1. Hit And Miss
2. True Love
3. Look At You Now
4. Little Dancer
5. How’d I Get So Lonely
6. Lies
7. Long Time
8. You Don’t Own Me
9. Only Wait So Long
10. Ball And Gag
11. Good Girl



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod