Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK/DEATH THRASH  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Rotting Christ

THOU ART LORD - Orgia Daemonicum (2005)
Par LUDO le 22 Juillet 2005          Consultée 1956 fois

C'est bien connu, les musiciens ne tiennent pas en place et ne perdent pas une occasion de jammer entre potes. Ces aventures se terminent souvent en side-projects et THOU ART LORD ne déroge pas à la règle. Et les géniteurs de ce projet diabolique ( ?!) sont deux membres de deux formations grecques de renommée, NECROMENTIA et ROTTING CHRIST. Tout ça s'annonce bien me direz-vous… Certes !!
Et vous oeuvrez dans quel style messieurs ? " Satanic death-thrash!!" (hum hum, ouh là, sauve qui peut…)
Comment décrivez-vous ce nouvel album ? " Nous avons effectué un retour aux sources telles VENOM, POSSESSED, SLAYER, BATHORY, SODOM, voire même MORBID ANGEL ! " Oui oui, et la marmotte… euh… bah parfait, tout cela m'a l'air alléchant. Ecoutons cela maintenant !!

Avant de lancer cet album de satanic death-thrash qui j'espère va me décoller les cervicales (avec toutes ces influences j'attends au moins ça), petit coup d'œil vicelard sur la pochette… " Orgia Daemonicum " pas besoin de vous faire un résumé de l'artwork, tout est dans le titre… En gros, on dirait une pochette d'un album de BELPHEGOR (excellent groupe de Black/Death) mais en moche ! Pour l'instant pas de surprises.
Allez, c'est parti, un bon gros riff thrashy m'accueille sur " Possessed / The Legion ", une voix écorchée que l'on ne sent pas trop à sa place ici arrive rapidement en appui. Le reste est en demi-teinte : une grosse caisse énervante à la VENOM et éclipsant presque le reste de la batterie, un solo thrash faiblard. Au final un premier titre en nœud de boudin qui paraît bien mou.
Seulement, le problème c'est que le reste de l'album laisse un peu le même goût en bouche. On a droit à une déferlante de riffs simples mais efficaces servis par une batterie tout aussi classique. De temps en temps, ça marche : "Hecate Unveilled " et ses passages murmurés pesants, l'ultra-lourd " The Royal Invocation Of Apophis " dans lequel apparaissent des incantations sataniques très convenues mais collant parfaitement à l'ambiance. Et avec un titre comme " Orgia Daemonicum ", THOU ART LORD arrive réellement à nous réveiller avec un son beaucoup plus groovy.
Et parmi ces quelques bons titres, on a droit à des compos un peu plus mélodiques dont on se serait bien passé, le tout assaisonné de riffs bien aigus et de nappes de claviers (cherchez l'intrus) (" He, The Great Worm ", " Necromantic ").
Enfin, tout arrive à point à qui sait attendre… " Power from Hell " me redonne un peu d'espoir, des riffs bien gras qui bavent, un bon refrain à reprendre en chœur une bière à la main. Aaaahhhhh ça c'est bon !!! Ah bah oui, c'est une reprise d'un des dinosaures du death, ONSLAUGHT !! Et je crois que c'est bien là la morale de cet album : quand on veut rendre hommage, il vaut mieux faire des reprises !! (ou alors s'abstenir)

" Orgia Daemonicum " ne serait pas un mauvais album si en plus de ces compositions plutôt moyennes, la production n'était pas si détestable. On est loin de ce que l'on a l'habitude d'entendre du côté de la mer Egée. Alors certes, le riff principal, il est bien là, pas de doutes, mais alors le reste, que cela soit au niveau du chant (que cette voix écorchée peut-être détestable), de la caisse claire ou des rares solos, on aurait bien voulu les entendre plus clairement.
Alors c'est sûr les influences de leurs aînés susnommés sont bien présentes un peu partout, à tel point que l'on se croirait à la brocante, du vieux dans tous les coins mais c'est un peu le fouillis. La petite touche qui manque à tous ces titres " old-school ", c'est cette bonne odeur de renfermé qui émane d'un bon vieux BATHORY par exemple. Mais je suis trop nostalgique peut-être…

A lire aussi en BLACK METAL :


DARKESTRAH
The Great Silk Road (2008)
Le + beau des voyages dans les montagnes kyrgyzes




KEEP OF KALESSIN
Through Times Of War (1997)
Black épique et brutal, femmelettes s'abstenir


Marquez et partagez




 
   LUDO

 
  N/A



- Sakis (guitares, chant)
- The Magus (basse, chant)
- Themis (batterie)


1. Possessed / The Legion
2. Hecate Unveiled
3. An Apparition Of Vengeance
4. He, The Great Worm
5. The Gnostic Code
6. The Royal Invocation Of Apophis
7. Orgia Daemonicum
8. Necromantic
9. Satanic Aphorisms
10. Power From Hell



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod