Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Civilization One, Grave Digger

DOMAIN - Last Days Of Utopia (2005)
Par JEREMY le 20 Mars 2005          Consultée 2703 fois

Domain est un groupe allemand déjà très expérimenté. En effet, après avoir sévi pendant les années 80s dans un quasi anonymat, son retour sur le devant de la scène en 2001 avec "One Million Lightyears From Home", puis l'année suivante avec "Artefact" lui permet de tourner avec un certain Glenn Hughes, et donc de se faire enfin un nom sur la scène metal européenne. Aujourd'hui, un an après "The Sixth Dimension", Domain propose avec ce "Last Days Of Utopia" un concept-album ambitieux, écrit de la main de Carsten Schulz (chant) lui-même.

Et la première chose que l'on remarque c'est la pochette vraiment superbe, qui nous place immédiatement dans l'ambiance heroic-fantasy du concept. Et même si celui ci peut passer quelque peu pour clichesque, la musique quant à elle n'a rien à craindre de ce côté là. Contrairement à ce que l'on aurait pu croire de prime abord, Domain n'évolue pas dans le genre surembouteillé du speed symphonique "à dragon", mais plutôt dans un registre heavy/prog non dénué d'originalité (ceci étant sûrement dû au concept qui force le groupe à ne pas suivre une démarche trop convenue).

Ainsi, si certains titres peuvent passer pour "easy listening", tels le quasi-speed "The Great Rebellion" et son refrain qui me fait penser à du Avantasia, la ballade sympathique mais déjà-entendue "The Beauty Of Love" (qui apparaît d'ailleurs un peu trop tôt dans le disque, à mon sens), ou encore l'entraînant titre éponyme "Last Days Of Utopia", l'un des plus heavy du disque, la plupart nécessitent plusieurs écoutes avant d'être bien assimilés, comme l'excellent et très progressif "On Stormy Seas" qui me fait penser au "Mother Earth" de Within Temptation par ses riffs de guitares très majestueux, le très bon titre d'ouverture "A New Beginning", ou encore la powerballade mid-tempo "Left Alone", qui clôt le disque de très belle manière. De plus, de cours instrumentaux viennent apporter de la fluidité dans l'enchaînement des morceaux, et contribuent à nous immerger dans un disque aux ambiances assez captivantes.

En revanche, quelques points négatifs sont tout de même à noter, relevant souvent du fait du concept : certains bruitages sont assez mal réalisés (le murmure de la pluie sur "Endless Rain" qui se fait trop timide), et lorgnent même parfois vers le ridicule (les clameurs de la foule à la fin de "The Great Rebellion") ; et certains titres sont plus ou moins dénué d'intérêt ("Ocean Paradise" et son refrain mollasson, "Endless Rain" et "Last Days Of Utopia" au heavy metal trop convenu, coupant avec le côté progressif des autres morceaux). En dépit de quelques approximations dans l'exécution de certains soli ("A New Beginning" et son tapping exagéré), aucune lacune technique n'est à signaler. Mention spéciale à Stefan Köllner, ex-batteur de Symphorce, qui s'en sort avec les honneurs !

Pour résumer, une moitié du disque est bonne, un quart moyen, et le dernier quart peu recommandable. Mais globalement, c'est un avis plutôt positif qui ressort, pour un disque qui plaira sans aucun doute aux fans de heavy teinté de progressif, le tout aux ambiances heroic-fantasy. Et puis de toute façon, rien que pour le plaisir des yeux, la possession de l'album est recommandable :) !

NB : Une édition limitée est disponible, avec sur un deuxième CD :
- des remixs de "Endless Rain", "A New Beginning", et "Left Alone",
- deux autres titres : "Caught In The Flame" et "Head Above The Water" (inédite)
- un clip vidéo de "Endless Rain"
- un poster de la magnifique pochette et quelques autres babioles plus ou moins dispensables (sticker, skin pour Winamp, ...).

A lire aussi en METAL PROG par JEREMY :


THRESHOLD
Hypothetical (2001)
Metal prog




SHADOW GALLERY
Room V (2005)
Peu de prise de risque, mais grand album de prog !


Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



- Carsten Schulz (chant)
- Axel Ritt (guitare)
- Erdmann Lange (claviers)
- Jochen Mayer (basse)
- Stefan Köllner (batterie)


1. Harbour Of Hope
2. A New Beginning
3. On Stormy Seas
4. The Shores Of Utopia
5. Ocean Paradise
6. The Beauty Of Love
7. The Great Rebellion
8. Endless Rain
9. Last Days Of Utopia
10. Underneath The Blue
11. Left Alone



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod